À l’aube d’une nouvelle ère Internet

Internet

L’Internet Corporation for Assigned Names and Numbers a annoncé cette semaine l’intégration de nouveaux domaines de premier niveau dans la zone racine de l’Internet.

Cela signifie que nous verrons bientôt apparaître de nouvelles extensions un peu partout sur la Toile. Au final, les 22 domaines de premier niveau génériques passeront à plus de 1 400.

Les domaines de premier niveau (top level domains, ou TLD) constituent l’extension du nom d’un site web qui vise à mieux contextualiser les activités de celui-ci. Les trois principaux TLD sont .com pour identifier un commerce, .net pour identifier un réseau, et .org pour identifier un organisme à but non commercial. Puisqu’il n’existe aucune restriction sur l’utilisation de ces extensions, leur signification est rapidement devenue désuète.

L’ICANN (l’autorité qui attribue les noms de domaine sur Internet) a récemment dévoilé qu’une portion des nouveaux domaines de premier niveau a été intégré dans la zone racine de l’Internet. Cette solution permettra à des entreprises homophones d’utiliser un nom de domaine commun avec une extension distincte.

Cela signifie que nous verrons bientôt apparaître de nouvelles extensions un peu partout sur la Toile. Au final, les 22 domaines de premier niveau génériques passeront à plus de 1 400.

Puisque l’ICANN a pour mission de faciliter l’accès à Internet au niveau mondial peu importe la langue, il n’est pas étonnant de voir que la première vague d’extensions introduite cette semaine n’inclut aucun caractère latin.

Par la même occasion, le registraire de domaines de premier niveau génériques invite les propriétaires de marques à enregistrer celles-ci afin de détenir les droits exclusifs des domaines de second niveau correspondants à leurs marques.

  • beeen

    cool!

  • bobbey

    bonjour le phishing