Microsoft lance la Xbox One

Lancement

Le cycle de vie des consoles de jeux vidéo n’a jamais été si long. Mais toute bonne chose à une fin, et le successeur de la Xbox 360 est enfin à la portée de tous.

C’est à grand renfort de publicité depuis quelques semaines que Microsoft prépare ses fans à l’arrivée de la Xbox One. Non pas une console, mais un système de divertissement aux dires de la compagnie.

Par le biais de commandes vocales captées par la nouvelle Kinect, il sera possible par exemple de changer de chaîne sans avoir à mémoriser leurs numéros.

Cette nouvelle description s’explique entre autres par l’intégration d’une fonctionnalité visant à établir une relation plus étroite avec votre récepteur numérique. Par le biais de commandes vocales captées par la nouvelle Kinect, il sera possible par exemple de changer de chaîne sans avoir à mémoriser leurs numéros.

Microsoft a d’abord tenté d’imposer des restrictions sur la revente de jeux, mais heureusement pour les consommateurs, l’entreprise à rapidement changer son fusil d’épaule.

Elle a également augmenté la puissance de la Xbox One, en réaction aux spécifications techniques de son principal concurrent, qui sont techniquement légèrement supérieures.

La Xbox One est munie d’un processeur x86 octocœur d’AMD (architecture 64 bits), d’un coprocesseur graphique Radeon d’AMD pouvant générer 1,31 téraflops, d’un disque dur de 500 Go, et de 8 Go de mémoire vive de type DDR3. La console se vend 499$ au Canada ou aux États-Unis, et 499€ en Europe.

Malheureusement, contrairement à Sony avec sa PlayStation 4, Microsoft n’est pas en mesure de nous prêter une console pour en faire la critique dans un délai raisonnable. Nous ferons notre possible pour nous en procurer une par nos propres moyens.