Le selfie, cette manie de tenir son téléphone du mauvais côté

Merci la technologie

Exclusif

Il y a ces technologies qui changent notre vie et qu’on applaudit : le microprocesseur, la moissonneuse-batteuse, mIRC… et il y a le téléphone qu’on tient à bout de bras pour se prendre en photo. Le selfie.

L’égoportrait (c’est la francisation officielle, qui sonne mieux que la mienne : «ça-n’intéresse-personne-ographie») est-il le mal du siècle? On serait tenté de le croire en lisant cet article de ma consœur Sandra Bellefoy. Pour ma part, je préfère penser que le mal du siècle, c’est la mode du chou kale, mais ce n’est pas très Branchez-vous comme sujet.

Les tableaux que Van Gogh a peints tout de suite après, «Évier de salle de bain» et «Ce petit verre dans lequel on met nos brosses à dents», ne sont pas passés à l’histoire.

Les tableaux que Van Gogh a peints tout de suite après, «Évier de salle de bain» et «Ce petit verre dans lequel on met nos brosses à dents», ne sont pas passés à l’histoire.

Le selfie, donc…

C’était comment avant le selfie?

Avant l’égoportrait, il y avait l’autoportrait. De grands peintres ont immortalisé leur propre visage sur une toile bien avant que notre cousine Sandra ne soit en âge de faire des moues de truite devant le miroir de la salle de bain.

L’autoportrait permettait alors au peintre sans-le-sou ou sans ami d’économiser sur les modèles vivants. Van Gogh l’a vite compris et, après deux portraits de chaises vides et une dizaine de pots de fleurs, vous auriez vous aussi trouvé que votre tronche était un bon sujet de toile.

Les gens (à ne pas confondre avec #LesGens) ont toujours aimé avoir des photos d’eux devant les lieux mythiques qu’ils visitent, que ce soit la Tour Eiffel, les dinosaures du Madrid ou la pancarte à l’entrée d’un village autrichien.

La différence, c’est que la photo de mon père devant son hôtel au Mexique était composée à 80% de l’hôtel et à 20% de mon père. Dans le selfie de mon neveu Steve-Alexandre, le ratio est plutôt de 80% de face, pour 20% de paysage. Steve-Alexandre n’est malheureusement pas tellement plus intéressant en photo qu’en vrai.

Souvent vu comme une célébration de la vie, l’égoportrait est en réalité la chose la plus déprimante au monde, l’ultime aveu que nous sommes si seuls qu’il n’y a personne pour nous prendre en photo.

Quel problème la technologie a-t-elle voulu régler?

Elle est bien révolue, cette époque où il fallait prendre rendez-vous chez Sears, demander à un inconnu dans la rue ou se faire faire un clone pour pouvoir placer son propre minois dans une de nos photos.

Désormais, on tend notre téléphone à bout de bras et clic! On a une belle photo de nous. (Ou juste une photo de nous. Ça dépend de la face.)

Comment c’est maintenant?

La photographie devait nous permettre de voir ce que le photographe voit alors que nous n’y sommes pas. Le selfie nous permet de voir ce que nous verrions si nous faisions une fixation un peu creepy sur le photographe.

Réglons quelque chose en partant : si tu es sur toutes les photos de ton fil Instagram, c’est peut-être parce que tu tiens ton téléphone à l’envers. Va relire le livret d’instructions et reviens-nous. Alors? Non? C’est volontaire? Ben dit donc, on ne se prend pas pour un 7up!

Le rappeur Puff Daddy et un vieux cadre. Mais surtout Puff Daddy.

Le rappeur Puff Daddy et un vieux cadre. Mais surtout Puff Daddy.

Souvent vu comme une célébration de la vie («Regardez avec qui je suis! Ce que je fais! YOLO!»), l’égoportrait est en réalité la chose la plus déprimante au monde, l’ultime aveu que nous sommes si seuls qu’il n’y a personne pour nous prendre en photo.

Dans mon analogie avec Genesis, ce serait le moment où Phil Collins part en solo et enregistre Sussudio.

Dans mon analogie avec Genesis, ce serait le moment où Phil Collins part en solo et enregistre Sussudio.

Quand il n’était l’apanage que de quelques internautes, ça allait. Or, le selfie est récemment devenu mainstream et, comme le virage mainstream de Genesis après le départ de Peter Gabriel, c’est loin d’être agréable.

Selfie avec Obama, selfie avec le Pape, selfie avec la moitié de la salle aux Oscars : on peut comprendre.

Selfie avec Patricia Paquin au Gala Artis : là, on commence à dépasser les bornes un peu.

Il y a de l’espoir pour le futur, heureusement, car pour tenter de contenir un peu l’épidémie, les livres pour enfants font maintenant de la prévention. Ainsi, dans le plus récent numéro du magazine Pomme d’api, on retrouve cette case :

Les mots-clés : «UNE SEULE». Pas 28. Juste une. (Photo : Mathieu Valiquette)

Les mots-clés : «UNE SEULE». Pas 28. Juste une. (Photo : Mathieu Valiquette)

On dit souvent que les gens de notre époque manquent de recul. C’est peut-être parce qu’ils regardent tout avec un bras de distance seulement. Pour ça, merci, la technologie.

Bonus : le truc de la semaine

Quand est-ce pertinent de faire un selfie? Voici un petit guide, en une seule question toute simple, pour vous aider. Êtes-vous quelque part de vraiment vraiment fou, genre, sur Mars?

Oui? Selfie.
Non? Pas de selfie.

Photo : Jason Major

Photo : Jason Major

  • http://stech72.tumblr.com/ Steve C

    Personnellement , il n’y a aucun problème avec un selfie mais avec DES selfies , tout est dans la modération … Prenez une assiette de pâtes avec huile et épice … une c’est bon deux c’est beaucoup 30 c’est trop … à 30 assiettes de spagate ce n’est pas le problème du spagate, mais du zouizz au problème de comportement et à un appétit hors proportion bref s’il mange ses émotions et qu’il en possède beaucoup en réserve il deviendra gros et malade …. tout ça pour dire que l’assiette de spagate n’est pas le problème , c’est pareil en ce qui concerne le selfie …

    Quand ça te prend ton selfie partout en tout temps ……. ya de quoi consulté et non pas que le smartphone soi le réel problème …

  • Cassian

    Par pitié, cessez d’utiliser cet affreux mot qu’est «selfie». C’est ce qu’on appelle un «mot à la mode» (Buzz word) pour les chroniqueur techno n’ayant pas de vocabulaire.

    Auto-portrait ou au pire, égo-portrait serait de mise.

    • http://branchez-vous.com/ Laurent LaSalle

      Avez-vous lu le texte ou critiquez-vous seulement le titre?