Eyeo, l’éditeur d’Adblock Plus, attaqué en justice

Justice

Liste de tags

La Cour de Munich devra trancher sur la légalité du modèle d’affaires du populaire module antipublicité.

Un regroupement de régies publicitaires allemandes vient de déposer une poursuite judiciaire contre Eyeo, alléguant que le modèle d’affaires déployé par l’extension Adblock Plus ne respecte pas la loi allemande sur la concurrence déloyale.

Le hasard veut que les publicités des sociétés qui contribuent financièrement «au maintien» d’Adblock Plus demeurent visibles à ses utilisateurs.

Le problème aux yeux du plaignant n’est pas que le module bloque les publicités, mais plutôt qu’il ne bloque pas toutes les publicités – gracieuseté de son modèle d’affaires qui incite essentiellement les annonceurs à payer pour faire partie de sa liste blanche.

Mais aux yeux d’Eyeo, la rémunération qu’elle obtient des principaux acteurs du web – notamment Google, Yahoo et Amazon – n’est pas un moyen détourné d’intégrer les publicités de ces entreprises sur la liste blanche, mais plutôt une façon d’assurer le maintien d’Adblock Plus.

Toutefois, le hasard veut que les publicités des sociétés qui contribuent financièrement «au maintien» d’Adblock Plus demeurent visibles, comme le démontrent les préférences de filtre du module, où il est possible de voir la liste en question. Pour bloquer la totalité des publicités, l’utilisateur doit paramétrer manuellement le module en conséquence.

Les pratiques d’Eyeo seront donc analysées par le tribunal de Munich, dont le jugement pourrait avoir des conséquences sur le marché de la publicité en ligne.