Internet Archive ajoute près de 2 400 jeux DOS gratuits en ligne

Nostalgie et cie

Les nostalgiques adeptes de retrogaming seront ravis d’apprendre qu’un nouveau lot de jeux DOS s’ajoute aux jeux d’arcade mis en ligne en novembre dernier.

Car oui, si vous l’ignoriez, il est possible depuis quelques mois de jouer à une panoplie de classiques d’arcade directement à même votre navigateur, et ce, gratuitement. Comme l’expliquait le blogue Le Journal du Gamer en novembre, le projet est le fruit du travail de Jason Scott, qui a compilé l’émulateur MESS (une déclinaison de MAME) en version JavaScript afin de permettre son utilisation dans n’importe quel navigateur.

«J’ai travaillé très fort pour n’avoir que des programmes pleinement opérationnels, ou du moins, qui offrent une expérience pertinente», a déclaré Jason Scott.

On se retrouve aujourd’hui essentiellement devant le même type de produit, seulement l’émulateur en question est DOSBox. Comme son nom l’indique, le logiciel émule le défunt système d’exploitation de Microsoft afin de permettre l’exécution d’applications conçues pour ce dernier.

Évidemment, comme pour toute émulation, la fidélité de la reproduction des jeux n’est pas sans reproche, mais il va de soi que l’aspect patrimonial de la démarche s’inscrit parfaitement dans la mission de l’Internet Archive : offrir un accès universel à la connaissance humaine.

«J’ai travaillé très fort pour n’avoir que des programmes pleinement opérationnels, ou du moins, qui offrent une expérience pertinente», a déclaré Scott en dévoilant sa nouvelle initiative. «Certains d’entre eux vont tout de même planter et mourir, tandis que d’autres pourraient avoir l’air bizarre dans une fenêtre de navigateur, sans compter qu’il sera évidemment impossible de sauvegarder votre partie pour y revenir plus tard, ce qui constitue une expérience plutôt limitée. Mais dans l’ensemble, vous aurez une expérience analogue à ce qu’offraient certains logiciels MS-DOS, dans votre navigateur, instantanément.»

Bien que ce ne soit pas la première fois qu’une initiative du genre voit le jour sur la Toile, l’appui de l’Internet Archive confère au projet une caractéristique plus «officielle».