La Xbox One ouvre le multijoueur aux PC et PlayStation 4

Surprise!

Les propriétaires de Xbox One et PlayStation 4 pourraient bientôt jouer les uns contre les autres… si Sony le veut bien.

Du moins, Microsoft a révélé aujourd’hui que Xbox Live allait soutenir les développeurs qui souhaitent intégrer d’autres réseaux multijoueurs à leurs jeux, y compris ceux d’autres consoles ou PC. La nouvelle se présente comme le premier pas vers un marché où il ne sera plus nécessaire pour un utilisateur de considérer la plateforme où ses amis se trouvent avant d’effectuer l’achat d’un jeu.

La balle est dans le camp des développeurs, mais également de Sony.

«Bien entendu, la balle est dans le camp des développeurs de jeux, qui auront à intégrer cette fonctionnalité, et les membres de Xbox Live auront toujours la possibilité de joueur uniquement avec d’autres utilisateurs Xbox Live», explique Chris Charla, directeur de la communauté de développeurs indépendants Xbox.

«Nous sommes ravis de confirmer que Rocket League de Psyonix sera l’un des premiers jeux à tirer profit de cette nouvelle fonctionnalité en permettant des parties multiréseaux entre joueurs Xbox One et PC, avec une invitation aussi à d’autres réseaux d’y participer.»

À noter que Charla ne précise pas que cette nouveauté de Xbox Live ne s’applique qu’aux développeurs indépendants. Étant donné la nature de son poste chez Microsoft, on peut du moins présumer que cette offre touchera d’abord les jeux indépendants.

Difficile de ne pas percevoir dans ce message une invitation lancée vers Sony. Traditionnellement, ces deux concurrents n’ont jamais manifesté la moindre intention de permettre ce genre d’interaction, et il y a de fortes chances pour que Sony ait son mot à dire avant de permettre aux jeux PlayStation 4 d’intégrer une fonctionnalité similaire. Après tout, Sony est le leader incontesté de la génération actuelle. D’un point de vue commercial (donc égoïste), elle n’aurait rien à gagner d’une pareille situation.

  • Lawrence C Demented

    Sur le court terme, ils n’ont en effet rien à gagner, mais sur le long terme, avec l’homogénéisation via W10 de l’OS des smartphone/tablets/PC/console, il serait suicidaire à mon sens de rater le virage pour Sony et de se priver de cette futur manne de joueurs. L’équivalent de se tirer une balle dans le pied avant les 40km d’un marathon. Surtout que cela veut dire que tous les gros HardCore Gamers du monde des FPS vont pouvoir se retrouver sur les mêmes maps entre XBox et PC : rien que ça, ça va brasser du monde ! A mon sens, il vaut mieux une petite part d’un très gros morceau que se retrouver avec un grosse part de rien. Mais Sony, juste qu’à présent, n’a jamais fait preuve d’une grande ouverture d’esprit (on se rappellera allégrement leur comportement avec le zonage des Blue-Ray (ils sont juges et parties en plus sur ce terrain), avec son Linux dans la PS4, etc…).
    En tant que joueur (ce qui devrait être le principal intérêt de Sony), je trouve ça absolument génial. Et à cette idée, tous mes amis joueurs sans exception battaient des deux mains.
    En espérant donc qu’ils ont l’intérêt des joueurs à cœur plutôt que le contenu immédiat de leur porte-feuille.

    • http://branchez-vous.com/ Laurent LaSalle

      Si dans le contexte de la Xbox 360 et de la PlayStation 3, les hardcore gamers (de consoles de salon, on s’entend) étaient massivement présents sur Xbox Live, c’est beaucoup moins le cas avec la situation actuelle. Certes, que des joueurs Windows 10 et Xbox One puissent jouer ensemble est un plus, mais pas au point de nuire à Sony en ce moment – ce n’est vraiment pas un facteur décisif, allons…

      Toutefois, Sony démontre aussi de l’ouverture. Le simple fait de permettre à Capcom de croiser les joueurs PS4 et PC est en quelque sorte un pas dans la même direction. Fondamentalement, on ignore comment Sony va accueillir l’idée…