Samsung travaille sur des lentilles de contact intégrant une caméra

Demande de brevet

Le monde mystérieux des brevets accordés aux entreprises technologiques révèle une fois de plus le concept d’un accessoire qui semble issu du dernier James Bond.

Cette semaine, il est question d’une demande déposée en Corée du Sud par Samsung qui décrit le concept d’un verre de contact muni d’une caméra, d’un écran, d’une antenne et de capteurs. Oui, le tout miniaturisé et intégré dans une mince couche de polymère transparent.

samsungcontact01samsungcontact02

Le verre de contact doit avoir été jumelé au préalable avec un appareil externe, tel un téléphone, afin de pouvoir recevoir ou emmagasiner des données. Le porteur n’aurait qu’à cligner de l’œil pour activer certaines fonctions, dont la capture de photo. L’écran de son côté pourrait afficher des images dans le contexte d’une expérience de réalité augmentée similaire à ce que proposent d’autres accessoires comme les Google Glass.

Bien entendu, une demande de brevet ne signifie pas que l’entreprise derrière va automatiquement lancer un produit lié au concept qu’elle décrit.

Samsung a effectué sa demande en 2014, laissant ainsi croire que le fabricant d’appareils mobiles travaille à sa perfection depuis.

Toutefois, ce type de projet bat son plein auprès de certains concurrents de Samsung. Google a d’ailleurs dévoilé publiquement en 2014 un prototype de lentille cornéenne permettant de faire la lecture du taux de glycémie d’une personne diabétique. Plus récemment en 2015, des ingénieurs en optique de l’École polytechnique fédérale de Lausanne en Suisse ont présenté des verres de contact permettant au porteur de passer d’une vision normale à une vision rapprochée de 2,8× en un clin d’œil.

Pour sa part, Samsung a effectué sa demande en 2014, laissant ainsi croire que le fabricant d’appareils mobiles travaille à sa perfection depuis. Selon Mashable, le brevet aurait été accordé à l’entreprise. Bien que l’on ne soit pas en mesure de confirmer cette information, le contraire serait surprenant.

De son côté, le blogue SamMobile croit y voir un lien avec une demande de la marque de commerce Gear Blink déposée par Samsung tant en Corée du Sud qu’aux États-Unis. À suivre…