Microsoft cède ses téléphones mobiles classiques à Foxconn

Fin d'un chapitre

FIH Mobile, filiale du géant électronique taïwanais Foxconn, et HMD Global ont conclu une entente avec Microsoft afin d’acquérir sa division de feature phones pour un montant de 350 millions de dollars US.

Cette transaction signale en quelque sorte la fin d’un chapitre pour Microsoft depuis son acquisition de la division d’appareils et de services de Nokia en 2014. Il est important toutefois de souligner qu’elle ne concerne que les téléphones mobiles bas de gamme, généralement pourvus d’un clavier physique et propulsés par Symbian dans ce cas-ci.

Microsoft se détache de ses téléphones mobiles classiques, y compris les marques, logiciels et services, mais continuera de soutenir la gamme Lumia.

Dans son communiqué, Microsoft souligne qu’elle poursuivra le développement de Windows 10 Mobile, en plus d’assurer le soutien technique des téléphones Lumia et d’autres partenaires comme Acer, Alcatel, HP, Trinity et VAIO.

«Dans le cadre de cet accord, Microsoft transférera la quasi-totalité des actifs de ses feature phones, y compris les marques, les logiciels et services, le réseau de soutien technique et d’autres actifs, les contrats de ses clients, et les contrats d’approvisionnement critiques, sous réserve de la conformité avec la législation locale», ajoute le géant américain.

Une fois l’acquisition finalisée, qui devrait se concrétiser lors du second semestre de 2016, environ 4 500 employés de Microsoft Mobile Vietnam – qui travaillent à l’usine de fabrication à Hanoi – auront la possibilité de joindre les rangs de FIH Mobile ou HMD Global.

D’ailleurs, parallèlement à cette nouvelle, Nokia et HMD Global ont annoncé aujourd’hui qu’elles projettent de fabriquer et commercialiser de nouveaux appareils Android sous la marque Nokia.

Comme le souligne ce matin The Verge, Microsoft a progressivement ralenti ses activités liées aux téléphones mobiles classiques ces dernières années. Les gammes Asha, Series 40 et Nokia X ont basculé en mode maintenance en juillet 2014, et aucune nouvelle fonctionnalité ou mise à jour pour ces produits n’a été déployée depuis. Microsoft a ainsi révisé sa stratégie mobile en mettant l’accent sur les téléphones propulsés par Windows dans l’espoir d’inciter ses utilisateurs à abandonner Symbian. La gamme Lumia n’a cependant pas réussi à charmer une masse critique de consommateurs, ayant trouvé preneur seulement auprès de 2,3 millions d’utilisateurs au dernier trimestre.

Rappelons que l’acquisition de la division d’appareils mobiles de Nokia a été un échec pour Microsoft, l’entreprise ayant absorbé une perte sèche d’environ 7,6 milliards de dollars liée à celle-ci en juillet 2015.