Le Nokia 3310 effectuerait un retour au Mobile World Congress

Grande Valse

Le vénérable Nokia 3310, qui avait la réputation d’être incassable, pourrait bien renaître de ses cendres à la fin du mois.

C’est du moins ce que rapporte aujourd’hui VentureBeat de la plume d’Evan Blass, dont la feuille de route en matière de fuites d’appareils mobiles non dévoilés est pratiquement sans tache.

Le Nokia 3310 proposait jadis une autonomie variant de 55 à 260 heures.

Aux dires de ses sources, Nokia dévoilera ses plans de commercialiser à nouveau le Nokia 3310, qui bénéficiera sans doute de composantes plus modernes, mais toujours selon une forme rigide et classique. Concrètement, ce téléphone bas de gamme – qui pourrait se vendre 60€ (environ 80$ CA) – sera promu comme un appareil avec une autonomie à couper le souffle.

À noter que lors de son introduction sur le marché en 2000, le Nokia 3310 bénéficiait d’une autonomie variant de 55 à 260 heures en mode attente (stand-by), et de 2h30 à 4h30 de conversation téléphonique. Sa batterie était également amovible. Oui, c’était une autre époque.

Bien entendu, Nokia (par l’entremise de HMD Global) compte également dévoiler des appareils plus modernes dans le cadre du Mobile World Congress. Toujours selon Blass, trois nouveaux téléphones Android – les Nokia 3, 5 et 6 – devraient y être présentés en primeur.

Un aperçu du Nokia 6, tel que présenté par le fabricant le mois dernier.

Un aperçu du Nokia 6, tel que présenté par le fabricant le mois dernier.

Le Nokia 6 devrait inclure un écran 1080p de 5,5 pouces, alimenté par le vénérable système sur puce Snapdragon 430, et appuyé par 4 Go de mémoire vive et une caméra principale de 16 mégapixels. On rapporte qu’il sera affiché à 250€ (environ 345$ CA).

De son côté, le Nokia 5 sera un peu plus modeste, avec un écran 720p de 5,2 pouces, le même système sur puce, 2 Go de mémoire vive et une caméra principale de 12 mégapixels. Son prix devrait débuter à 200€ (environ 275$ CA).

Reste à voir maintenant si ces appareils abordables pourront être facilement accessibles sur le marché canadien.

  • Serge

    oh!!! que de bon souvenir… J’avais un de ces téléphones à l’époque (p-e pas exactement le 3310, mais il lui ressemblait fortement). 5 ans à l’échapper sur le trotoir sans une brisure. Et cette bête là pognais le réseau partout! même dans les tunnels entre le parlement et le complexe G à Québec. Met moi des données et un partage de connexion internet et je pourrai l’utiliser avec ma tablette au lieu de toujours trainer 2 trucs brisables. hihi

  • http://www.perdu.com Jack Jack

    Ah le bon temps. Nokia 6110 mon premier cellulaire

  • Lucky Luke

    Ça existe vraiment des nostalgiques de vieux cellulaires prêt à payer 80$ pour une « ré-édition »?
    C’est un bon coup de pub pour faire parler d’eux!

    • http://branchez-vous.com/ Laurent LaSalle

      Pour un appareil béton avec une autonomie hallucinante? Très certainement. On verra bien à quel point c’est une réédition (je serais surpris que ce soit exactement le même appareil avec les mêmes composantes).

      • Lucky Luke

        C’est super commun les features phones plus compacts et avec autant d’autonomie, en plus de l’écran couleur, d’un appareil photo de base, lecteur mp3, radio fm, bref, l’équivalent Nokia 3310 version 2016. Évidemment le nostalgique peut bien acheter ce qu’il veut mais est-ce vraiment le meilleur choix ?

        • Gumby

          Tout dépend des besoins. Ce n’est pas tout le monde qui veut être branché sur Facebook et chasser des Pokémons… J’en connais plusieurs qu’ils ne prennent pas de forfait données en 2017. Oui oui.