EA prévoit investir 500 millions au Québec pour les 10 prochaines années

Blanc bonnet…

Québec

Electronic Arts souhaite étendre ses activités au Québec, notamment par la création d’emplois au sein de son jeune studio montréalais, Motive Studios. Mais s’agit-il simplement du retour d’emplois perdus il y a à peine 4 ans?

Déjà présente à Montréal par l’entremise de BioWare, studio derrière Mass Effect : Andromeda, Electronic Arts veut poursuivre son implantation dans la province en annonçant des investissements évalués à 500 millions de dollars CA sur une période de 10 ans, incluant la création de 500 nouveaux emplois, de nouvelles infrastructures «qui pourront être partagées avec la communauté du jeu vidéo», et d’autres types d’investissements.

Après y avoir annoncé de lourdes mises à pied il y a 4 ans, Electronic Arts donne un nouveau souffle à sa présence au Québec.

Il s’agit en quelque sorte d’un revirement de situation pour EA au Québec, après y avoir réduit de manière importante ses effectifs en 2013 par une vague de mises à pied de sa division mobile (une perte de 250 à 300 emplois selon Kotaku) et par la fermeture de Visceral Montreal.

Par conséquent, cette nouvelle n’est donc peut-être pas aussi réjouissante qu’elle paraît. Soulignons qu’avant ces licenciements et réaffectations, EA comptait au total un peu moins de 850 employés au Québec. Comme le mentionnait La Presse en novembre dernier, les effectifs montréalais d’Electronic Arts ont été estimés à au moins 150 personnes en 2014 par l’Alliance numérique. On ignore si ce nombre incluait le personnel de BioWare Montreal toutefois (BioWare est composé d’un personnel de 800 personnes réparti à Austin, Edmonton et Montréal). Chose certaine, cette évaluation ne pouvait pas inclure les employés de Motive, fondé en 2015, qui compterait une centaine d’employés selon Geeks and Com.

LIRE ÉGALEMENT : Le réalisateur de Far Cry 4 quitte Ubisoft Montréal pour fonder Typhoon Studios

La création de nouveaux emplois sera partagée entre Motive Studios (fondé en 2015 et piloté par Jade Raymond, anciennement d’Ubisoft Toronto), BioWare Montreal, et EA Tech, une équipe technique qui se consacre au moteur de jeu Frostbite originalement conçu par la filiale suédoise EA DICE.

Le gouvernement salue la croissance d’EA dans la province

Sans surprise, le gouvernement du Québec a souligné l’engagement d’Electronic Arts à investir pour renforcer son rôle de chef de file dans le secteur québécois du jeu vidéo.

«Nous offrons à Electronic Arts un cadre fiscal stable, prévisible et compétitif lui permettant d’aller de l’avant avec cette expansion d’envergure», a déclaré le ministre des Finances, Carlos Leitaos. «Comme la Commission d’examen sur la fiscalité québécoise l’a clairement démontré, le crédit d’impôt offert aux entreprises de ce secteur a des retombées économiques significatives dont bénéficie l’ensemble de la société québécoise. Nous sommes heureux d’accueillir cette importante expansion d’Electronic Arts qui contribuera à ces effets positifs pour le Québec.»

«Forte d’une croissance annuelle moyenne des ventes de 16% au cours des 14 dernières années, l’industrie du jeu vidéo est un succès pour le Québec», affirme Dominique Anglade, ministre de l’Économie, de la Science et de l’Innovation, et ministre responsable de la Stratégie numérique. «Le Québec se démarque du reste du monde grâce à sa main-d’œuvre qualifiée, à ses établissements de formation reconnus internationalement et à des coûts d’exploitation parmi les plus bas des pays du G7. Cette industrie est d’ailleurs l’un des 17 marchés sectoriels ciblés par la Stratégie québécoise des exportations présentée l’automne dernier et pour laquelle 536,8 millions de dollars CA ont été consentis.»

Dans son communiqué, le gouvernement du Québec a rappelé que le crédit d’impôt remboursable pour la production de titres multimédias a été instauré en 1996 afin de favoriser l’émergence et le développement de l’industrie du jeu vidéo au Québec. Ce secteur compte sur une main-d’œuvre d’environ 11 000 personnes réparties dans près de 140 entreprises.

  • Sina

    Moi je veux travailler d’une manière gratuite pour vous pour contribué ce défi jeune ke vous organisé
    Personne sur terre ne peu me payer a par le Seigneur Jésus CHRIST
    Je suis volontaires bénévole
    Mon nom est SINA djawene
    Mail sajeivoire@gmail.com
    Contacter moi