La Chine auraient obtenu les plans secrets de l’arme la plus avancée jamais conçue

Piratage

Selon un rapport émis par le Defense Science Board, un regroupement d’experts civils gouvernementaux, des pirates chinois auraient accédé aux plans secrets de certaines des armes américaines les plus sensibles.

C’est du moins ce que rapportait le Washington Post lundi dernier.

Parmi les plans dont la confidentialité aurait été compromise, on retrouve des systèmes antimissiles, des avions de combat et des navires de guerre. Le rapport cite entre autres que les plans de missiles servant à la défense de l’Europe, de l’Asie et du Golfe persique auraient été téléchargés par les pirates en question. Même chose en ce qui concerne les plans des avions F/A-18 et F-35 Joint Strike Fighter, de l’hélicoptère Blackhawk et de drones de différents systèmes électroniques.

Des experts croient que ces intrusions électroniques permettront à la Chine de rattraper son retard quant à son développement militaire, éliminant ainsi l’avantage des États-Unis dans de futurs conflits. Cet événement s’inscrit dans une campagne chinoise d’espionnage envers les fournisseurs de la défense américaine et les agences gouvernementales.

En janvier dernier, le groupe consultatif a mis en garde dans la version publique de son rapport que le Pentagone n’est pas préparé à contrer un cyberconflit à grande échelle. La Chine, qui poursuit une stratégie globale à long terme pour moderniser son armée, investit dans des moyens afin de surmonter l’avantage militaire américaine. Le cyberespionage est considéré comme un élément essentiel de cette stratégie selon le Pentagone, qui accuse pour la première fois le gouvernement chinois d’être responsable de ces intrusions dans un rapport émis au Congrès américain.

Les États-Unis ne seraient pas la seule cible. Selon la chaîne ABC, une attaque aurait également visé un fournisseur participant à la construction du nouveau siège des services secrets australiens. L’Australie a déclaré que ses relations avec la Chine ne seraient pas influencées par ces révélations.