All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

Le dilemme de la retouche photo

Par Stéphane Vaillancourt – le dans Actualités
La photographie, c'est l'art et la technique de capturer une image par exposition à la lumière. Et plusieurs photographes, amateurs ou non, sont tout à fait contre le fait de retoucher une image une fois qu'elle a été prise.

Pour certains, le photographe se doit de capturer la scène telle quelle et donc de s’assurer que les paramètres sont réglés de façon optimale, que les imperfections font partie de l’oeuvre.

Pour d’autres, l’important est de capturer la scène, puis y apporter des correctifs par la suite, si nécessaire.

Or, il y a une distinction à faire entre «retouche photo» et «développement photo», deux termes souvent confondus.

Dans le cas d’une image retouchée par l’auteur et dont le seul but de créer une image agréable à l’œil, on peut aimer ou non, au même titre qu’une toile faite par un peintre.

La retouche photo

Des logiciels comme Photoshop d’Adobe permettent de faire de petits miracles quand vient le temps de faire disparaître des imperfections au visage, voire amincir une personne. Des infographistes vont aussi utiliser ces logiciels de traitement de l’image pour faire disparaître des câbles électriques dans l’arrière-plan, une gouttière gênante sur un immeuble, passant parfois des heures à perfectionner un seul cliché.

Certains félicitent le travail acharné de l’artiste pour avoir amélioré une scène banale, alors que d’autres crient au mensonge, car à leurs yeux, l’œuvre finale se retrouve aux antipodes du cliché original (on pense ici aux photographies dans certains magazines).

Tout dépend du but dans lequel la retouche a été réalisée.

Dans le cas des magazines de mode, on vise à projeter une image parfaite qui n’existe pas. On cherche à tromper dans le but de vendre quelque chose.

Dans le cas d’une image retouchée par l’auteur et dont le seul but de créer une image agréable à l’œil (par exemple, un paysage avec des couleurs plus vivantes ou plus estompées, sans chercher à vendre un séjour dans un centre de villégiature), on peut aimer ou non, au même titre qu’une toile faite par un peintre.

Coucher de soleil, avec fils

Ça devient donc une question de goût, et non une question morale. Ne souhaiteriez-vous pas vous aussi que les câbles disparaissent dans cette photo de coucher de soleil?

Le développement photo

Ce que les photographes faisaient autrefois dans la chambre noire ne se limitait pas à prendre un rouleau de pellicule et à le développer selon un procédé standardisé, peu importe le type de pellicule. Chaque photographe avait sa recette, sa procédure… et son petit côté artistique.

Même le grand maître Ansel Adams a développé plusieurs fois certains négatifs afin de les travailler différemment – souvent à quelques années d’intervalle – comme cette photo, intitulée «Moonrise».

L’application iOS Looking at Ansel Adams vous donnera d’ailleurs un aperçu de son œuvre, ainsi qu’un autre exemple d’une photo retravaillée au fil des ans (parfois même 30 ans plus tard) selon l’humeur de l’artiste.

Aujourd’hui, des logiciels comme Aperture ou Lightroom ont remplacé la chambre noire d’autrefois, et c’est avec l’aide de tels logiciels qu’il est maintenant possible de «développer» ses photos : rognage, redressement de la ligne d’horizon, ajustement de la balance des blancs, de l’exposition, de la saturation des couleurs, etc.

La photo ci-dessous a été prise avec les moyens du bord : un Canon 60D avec objectif Sigma 17-50mm f/2.8. J’ai dû faire la mise au point de façon manuelle pour être plus près de l’insecte, mais si j’avais eu un objectif macro, j’aurais pu me rapprocher encore plus et ne pas avoir à rogner l’image.

Ephémère (photo originale)

J’ai donc rogné l’image et modifié la composition de la photo afin de mettre l’insecte encore plus en évidence. Aussi, mes réglages n’étaient pas parfaits du premier coup, alors j’ai ajusté quelques paramètres dans le logiciel Lightroom afin d’obtenir le résultat souhaité.

Ephémère (photo retouchée)

Et si je m’étais contenté de la photo originale? La réaction sur les réseaux sociaux n’aurait pas été la même.

L’appareil photo, un outil comme les autres

Un appareil photo est l’outil du photographe au même titre qu’un pinceau pour le peintre, mais le peintre va ajuster ses couleurs ou changer de pinceau ou de canevas selon ce qu’il tente de rendre au final.

Les logiciels sont aussi là pour aider le photographe à atteindre sa vision de l’image, une vision qu’il ne pouvait peut-être pas atteindre au départ avec son seul appareil, ses objectifs, ses filtres et la lumière dont il disposait.

Il est même possible d’utiliser des logiciels comme Perfect Photo Suite afin de traiter ses images pour leur donner un look vieillot, ajouter du vignettage et appliquer d’autres effets rappelant ceux d’Instagram, mais avec un rendu plus professionnel.

Vieux-Port (photo originale)

Par exemple, cette photo était plutôt fade et le ciel complètement surexposé. J’ai donc fait quelques ajustements, puis j’ai ajouté un effet de vignettage avec Perfect Effects 4. Voilà le résultat :

Vieux-Port (photo retouchée)

Certains diront que la photo originale possédait son propre style, mais l’image ne me plaisait pas avec un ciel aussi blanc. J’aurais toutefois pu mettre moins (ou pas du tout) d’effet de vignettage. Ici, l’effet a été maximisé pour les besoins de la cause.

La photo, un art…

La photographie est un art et chaque artiste possède sa propre vision du résultat final.

Certains ont le talent, les connaissances techniques ou l’équipement pour atteindre leur but directement, sur le terrain (ou se disent satisfaits du résultat obtenu).

D’autres ont plutôt un talent ou une passion pour ajouter un petit quelque chose, une signature à leur œuvre. Signature qui changera probablement avec les années, à mesure que le parcours artistique et technique du photographe évoluera lui aussi.

Vidéo récente
- Actualités

Votre vie privée est encore sur vos vieux ordinateurs

Les dernières nouvelles

Macbook Pro 13″ 2019 : l’un des pires scores de réparabilité octroyés par iFixit 

Macbook Pro 13″ 2019 : l’un des pires scores de réparabilité octroyés par iFixit 

Branchez-vous -
FaceApp possède désormais plus de 150 millions de noms et visages

FaceApp possède désormais plus de 150 millions de noms et visages

Matthieu Carlier -
SpaceX : nouvel échec, la fusée StarHopper part en fumée

SpaceX : nouvel échec, la fusée StarHopper part en fumée

Branchez-vous -

Plus d'actualités

Avec son hologramme traducteur, Microsoft entre de plain-pied dans le futur

Avec son hologramme traducteur, Microsoft entre de plain-pied dans le futur

Branchez-vous -
HongMeng OS : en fait, l’OS de Huawei ne serait pas destiné aux smartphones

HongMeng OS : en fait, l’OS de Huawei ne serait pas destiné aux smartphones

Matthieu Carlier -
Bug lors de Prime Day d’Amazon : du matériel photo coûtant 13 000$ vendu 94$

Bug lors de Prime Day d’Amazon : du matériel photo coûtant 13 000$ vendu 94$

Matthieu Carlier -

Populaires

Instagram inondé de photos d’une ado égorgée, la communauté se mobilise

Instagram inondé de photos d’une ado égorgée, la communauté se mobilise

Branchez-vous -
« Agent Smith », ce malware qui a contaminé 25 millions de smartphones Android

« Agent Smith », ce malware qui a contaminé 25 millions de smartphones Android

Branchez-vous -
Le télescope Hubble détecte un trou noir qui n’est pas censé exister

Le télescope Hubble détecte un trou noir qui n’est pas censé exister

Matthieu Carlier -