Changement de règles auprès des moins de 13 ans sur iOS

Mobilité

Apple modifie les lignes directrices de la validation qu’elle fait subir aux applications conçues pour les utilisateurs de 13 ans et moins.

En vue du lancement d’iOS 7, Apple apporte des modifications aux lignes directrices de l’App Store. Ces changements sont imposés par des modifications apportées au Children’s Online Privacy Protection Act (COPPA), une loi américaine visant à protéger la vie privée des enfants sur Internet.

Les utilisateurs de 13 ans et moins pourront pour la première fois détenir un compte iTunes, pourvu qu’ils s’inscrivent à travers un établissement scolaire agrée par Apple.

De plus, les développeurs d’applications désireux de vouloir collecter de l’information auprès des 13 ans et moins devront s’assurer d’avoir le consentement d’un parent avant d’accéder à leur collection de photos, de séquences vidéo et d’extraits audio. L’accès à ces éléments s’ajoute aux restrictions préalables imposées par le COPPA, qui exige le consentement d’un parent pour avoir accès au nom, à l’adresse et au numéro de téléphone d’un utilisateur de moins de 13 ans.

Toujours selon la mise à jour de la loi américaine, une application exigeant de connaître l’âge de son utilisateur est obligée d’offrir un contenu pertinent pour la personne de 13 ans et moins.

Le consentement d’un parent est également obligatoire afin qu’une application puisse rediriger un enfant vers un site externe, une application secondaire ou l’inciter à toute forme d’activité transactionnelle – une règle qui s’applique également toute forme de publicité à l’intérieur de l’application. Finalement, les applications conçues pour les enfants doivent désormais avoir une politique de confidentialité.

Bien que le COPPA soit une loi américaine, les changements qu’elle impose auront un impact sur l’offre canadienne d’applications iOS. À noter que des modifications similaires devraient être imposées par les plateformes concurrentes (Android, Windows Phone, et cetera).