Se raconter des histoires avec Story Maker de BlackBerry

Impressions

Exclusif

Sandra Bellefoy nous livre ses impressions sur le BlackBerry Q10 et l’application Story Maker.

Comme beaucoup, j’observe le déclin du fabricant de téléphones intelligents BlackBerry. Aux dernières nouvelles, une offre d’achat de plusieurs milliards de dollars a été faite par Fairfax Financial Holdings pour racheter le groupe canadien en pleine débâcle financière.

Lorsque le maître-nageur me tend l’appareil, je m’attends au pire. Pourtant, en dépit de sa terrible aventure, le BlackBerry Q10 s’en tire avec seulement quelques égratignures et un écran fêlé. Malgré tout, il fonctionne parfaitement. Sa robustesse m’impressionne tant que j’en reste bouche bée.

Ces derniers mois, j’ai testé le nouveau BlackBerry Q10. Et lorsque vient le temps d’expérimenter l’appareil, je ne peux m’empêcher de ressentir l’impression diffuse de tenir entre mes mains une bestiole en voie d’extinction. J’apprécie son écran tactile mais je n’aime guère la petite taille de l’écran de 3,1 pouces. Sans compter que je suis peu adepte du clavier physique (j’ai mis plusieurs semaines à m’y habituer). L’écran tactile sauve la mise, mais je ne tombe pas sous le charme de son BlackBerry Hub et je me désespère devant le peu d’applications offertes sur le BlackBerry World.

En explorant l’univers des applications BlackBerry, j’ai la sensation de traverser un désert. Avec un peu plus de 100 000 applications, on pourrait penser en avoir assez mais ce n’est définitivement pas mon cas! Sans compter qu’Instagram me manque terriblement…

Raconter une histoire en photos et vidéos

J’utilise régulièrement la fonction d’appareil photo de mon téléphone intelligent et je ne suis pas la seule. L’on sait que les téléphones intelligents remplacent peu à peu les appareils photo numériques. Le côté pratique l’emporte. L’air du temps est à l’instantanéité. Partager ses images numériques est désormais aussi courant que de partager ses pensées et ses opinions.

Avec ses 8 mégapixels, l’appareil photo du BlackBerry Q10 tient la route, mais je reste déçue devant le peu d’applications photo à essayer. Ma créativité, habituée à tester d’innombrables applications mobiles, grimace. Et il y a si peu d’applications d’éditions ou de retouches photos satisfaisantes à mon goût que je finis par me contenter de son traitement de photo natif.

Ce traitement photo s’intègre au visualisateur d’images, il permet de retoucher les photos et d’ajuster le contraste, la luminosité, la netteté, etc. Une fonction HDR donne aussi de bons résultats. Le partage sur Facebook, Twitter et Flickr se fait aisément. Bref, même si sommaire en ce qui concerne le choix des filtres, l’application est efficace. Je l’adopte.

Dans la foulée je découvre une autre application native nommée Story Maker. Celle-ci permet de créer des diaporamas et d’y conjuguer photos et vidéos. Enfin ma créativité peut se défouler un coup!

J’aime la possibilité de créer des montages vidéos et de pouvoir y insérer des montages photos sans me compliquer la vie. Story Maker me permet de composer des petites histoires à regarder qui font mon bonheur. Je regrette de ne pouvoir ajouter d’effets à mes vidéos (tout comme il est possible de le faire avec les photos) mais j’apprécie les quelques effets préconfigurés de type chromatique, rétro ou encore noir et blanc. L’application est bien pensée et agréable à utiliser. Sans oublier qu’il est aussi possible d’ajouter au montage une bande-son (même si je déplore le peu de choix proposés). À noter qu’une fois le montage effectué, il se transfère rapidement sur Facebook ou sur YouTube.

Avec Story Maker je m’amuse comme une folle à capturer mes aventures estivales. Contre toute attente, cette application se révèle être un vrai coup de cœur!

Robuste BlackBerry Q10

Tandis que j’apprivoise le BlackBerry Q10 tant bien que mal, j’égare l’appareil sur une plage en bord de lac. Je le retrouve le lendemain après qu’il soit passé dans le sillon de la machine à ratisser le sable. Aille!

Lorsque le maître-nageur me tend l’appareil, je m’attends au pire. Pourtant, en dépit de sa terrible aventure, le BlackBerry Q10 s’en tire avec seulement quelques égratignures et un écran fêlé. Je n’en reviens tout simplement pas! Malgré l’épreuve traversée, il fonctionne parfaitement. Sa robustesse m’impressionne tant que j’en reste bouche bée.

Avec cette expérience j’en conclus que sa réputation d’appareil mobile ultra résistant est méritée!

Concours Best Buy

Bravo à Esther Chenard et Simon Lefebvre qui ont été tirés au sort lors du concours présenté sur le billet iRewardChart.

  • Mark

    Eh bien en voilà un banc d’essai qu’il est pourri et qui ne sert rien..

    • Aza

      Je ne pourrais malheureusement d’être d’accord si c’était vraiment un banc d’essaie. Mais ,c’est seulement une chronique sur son impression du Blackberry. Par contre, je trouve quand même que ça manque de pertinence.