La FAA permet désormais l’utilisation d’appareils électroniques en avion

Restrictions aériennes

Une restriction aberrante et sans fondement est sur le point de disparaître à bord des avions aux États-Unis. Qu’en est-il du Canada?

«Tous les appareils électroniques portables doivent maintenant être éteints et rangés. Ils ne pourront être utilisés pendant le vol que lorsque la consigne des ceintures sera éteinte. Les fonctions de transmission et de réception de vos appareils doivent cependant être désactivées en tout temps.»

Les compagnies aériennes devront soumettre un plan de gestion des appareils électroniques et les grandes lignes d’une nouvelle formation de ses agents de bord à ce sujet.

Ce message est officiellement en voie d’extinction.

La raison derrière cette restriction? Éliminer le risque d’interférence entre ces appareils et les outils de communication de l’aéronef. Pourtant, on ne rapporte aucun accident du genre par le passé. Sans compter que la FAA a récemment donné le feu vert aux compagnies aériennes qui souhaitent équiper leurs pilotes d’iPad.

L’an dernier, le New York Times révélait que la Federal Aviation Administration envisageait modifier la réglementation qui interdit l’utilisation d’appareils électroniques lors du décollage et de l’atterrissage d’un avion.

Au début du mois, un comité d’experts formé par la FAA pour étudier la question a trouvé un terrain d’entente, comme nous l’apprenait François Dominic Laramée dans l’une de ses plus récentes chroniques.

Aujourd’hui, le blogue techno The Verge annonce que l’agence gouvernementale américaine chargée de l’aviation civile va de l’avant et permettra désormais l’utilisation de ces appareils durant la totalité du trajet.

La FAA a déclaré par voie de communiqué qu’elle fournira dans les plus brefs délais des recommandations aux compagnies aériennes afin que celles-ci développent leurs politiques. Les compagnies aériennes devront soumettre un plan de gestion des appareils électroniques, en plus des grandes lignes d’une nouvelle formation de ses agents de bord à ce sujet.

Une fois que le tout sera approuvé, les voyageurs pourront utiliser leurs appareils électroniques en tout temps à bord de l’avion lors de leurs voyages aux États-Unis.

Tout porte à croire que les autorités canadiennes devraient emboîter le pas dans la même direction.