Le Canada s’attaque à la cyberintimidation

Cyberintimidation

Le gouvernement canadien a présenté les grandes lignes d’un projet de loi visant à criminaliser la diffusion d’images intimes sans le consentement du sujet.

Comme le laissait entendre le ministre de la Justice en septembre dernier, Ottawa va de l’avant et s’apprête à déposer un projet de loi pour combattre la cyberintimidation.

Le texte présenté mercredi prévoit qu’un juge pourra ordonner le retrait d’images intimes d’Internet, la saisie de l’ordinateur ou de l’appareil mobile utilisé pour commettre l’infraction.

Avec son collègue à la Sécurité publique Steven Blaney, Peter MacKay a présenté cette semaine les grandes lignes du projet de loi en question. Si celui-ci est entériné, il sera désormais criminel au Canada de diffuser des photos et des vidéos intimes sans le consentement de la personne y figurant.

«Le projet de loi modernisera aussi les pouvoirs d’enquête prévus au Code criminel afin de donner aux services de police et aux procureurs de nouveaux outils, qui leur permettront de s’attaquer plus efficacement à la cyberintimidation et d’autres actes de criminalité», a déclaré MacKay.

Le texte présenté mercredi prévoit qu’un juge pourra ordonner le retrait d’images intimes d’Internet, la saisie de l’ordinateur ou de l’appareil mobile utilisé pour commettre l’infraction. De plus, les victimes pourront obtenir un remboursement des frais engagés pour faire retirer les images intimes d’Internet ou d’ailleurs.

Cette décision s’inscrit suite à une série de tragédies qui a ébranlé les Canadiens d’un océan à l’autre.

Il y a quelques semaines, Kim Loik, un adolescent de 15 ans, a été retrouvé mort dans sa résidence de North Battleford en Saskatchewan. Il se serait suicidé après avoir été intimidé sur les réseaux sociaux.

L’histoire rappelle celle de Rehtaeh Parsons, une adolescente de 17 ans originaire de la Nouvelle-Écosse. Victime d’une agression sexuelle, son suicide serait également lié à de la cyberintimidation.

Une troisième victime de cyberintimidation, Amanda Todd, une adolescente de 15 ans de Colombie Britanique, s’est donné la mort après avoir décrit ses souffrances dans une vidéo publiée sur YouTube.

  • Voerruff

    Et comment est défini image intime?

    C’est le point clé qui permet de voir si la loi est suffisante ou au contraire risque d’aller trop loin.