All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

Comment réguler les périodes de jeux?

Par Tristan Geoffroy – le dans Actualités
Les jeux vidéo sont désormais partie intégrante de notre culture du divertissement. Qu'ils s'adressent aux plus jeunes, comme aux plus âgés, ils exercent un pouvoir d'attraction sans pareil.

Parfois, pour ne pas dire souvent, certains d’entre nous restent confortablement vautrés sur nos canapés ou fauteuils de bureau, manette ou souris en main pendant plusieurs heures. Lorsqu’il s’agit d’adultes, difficile de dicter telle ou telle façon de procéder afin d’éviter une léthargie coutumière. En revanche, lorsqu’il s’agit d’enfants, il y a quelques écueils à éviter afin de ne pas tomber dans de très mauvaises habitudes.

Voici donc quelques conseils d’un père d’une famille nombreuse ayant œuvré dans une émission de télévision dédiée au jeu vidéo, et qui travaille désormais dans l’industrie.

Les jeux vidéo ne doivent pas constituer un moyen de fuite que ce soit pour le parent ou l’enfant. Les laisser devant des jeux vidéos en les sachant occupés n’est de loin pas la meilleure option.

Les jeux vidéo ne sont pas une gardienne

Qu’il est donc pratique de se débarrasser de ses enfants trop turbulents pour gagner quelques minutes (heures) de sérénité en les autorisant à jouer. Certes, c’est toujours mieux que de les laisser regarder la télévision en restant inactifs. Les jeux vidéo développent les réflexes, la perception des environnements 3D, la résolution de problèmes, j’en passe et des meilleurs. Les études sont nombreuses à ce sujet.

Par contre, les jeux vidéo ne doivent pas constituer un moyen de fuite que ce soit pour le parent ou l’enfant. Les laisser devant des jeux en les sachant occupés n’est de loin pas la meilleure option. Vous voulez partager du temps de qualité avec vos enfants? Jouez-donc avec eux. Vous socialiserez beaucoup mieux via un medium commun, vous connaîtrez aussi l’univers imaginaire dans lequel ils évoluent et vous pourrez finalement contrôler le contenu des jeux avec lesquels ils se divertissent.

De plus, c’est carrément le fun!

Jeux vidéo = récompense

Pour un enfant, ou plusieurs, comme dans mon cas, les jeux représentent une réelle distraction de qualité qui doit être attribuée avec parcimonie en guise de récompense. Les devoirs sont finis? Les chambres sont rangées? Parfait! Ils ont donc droit à une session de jeu.

Ainsi, les enfants, d’eux même seront prêts à participer activement à la vie du foyer s’ils savent que cela leur permettra d’accéder à leur jeu favori. S’ils y ont accès régulièrement sans plus d’efforts, le besoin s’en fera plus fortement ressentir et les caprices en rafales pourraient bien vous forcer à les laisser faire à leur goût.

Soyez catégorique. Dans la vie, rien n’est gratuit!

Oui, mais pour combien de temps?

Les théories sont aussi nombreuses que variées mais toutes s’entendent sur une chose, ne pas laisser un enfant devant un jeu vidéo plus d’une heure de suite. Idéalement, prévoyez des activités connexes qui permettront aux enfants de lâcher leurs manettes sans le regretter amèrement. Par exemple, vous devez préparer à manger. Autorisez une heure de jeux et proposer une pause de 30 minutes avant de recommencer à jouer pour vous aider. En les faisant participer activement ainsi, ils se sentiront moins punis de délaisser leur distraction favorite.

Dans un monde idéal, un enfant ne devrait pas passer plus de 2 heures par jour devant un écran. À vous de gérer les sessions de jeu pour qu’elles permettent un temps d’évasion et de distraction suffisant sans pour autant perdre vos petites têtes blondes au pays des orques et des elfes. Petite précision, les tablettes et autres écrans à DEL sont à bannir en fin de journée, puisque l’émission de lumière bleu de l’écran a tendance à réveiller le cerveau.

esrb

Quels jeux pour quels enfants?

L’ESA, l’Entertainment Software Association, a mis au point un système d’évaluation de âges pour les jeux. Allant de «E» pour «Everyone» à «AO» pour «Adults Only», ils sont présents sur toutes les jaquettes de jeux vendus en magasins et le plus souvent en ligne. Attention, ces lettres ne sont pas uniquement là pour faire joli, elles ont une réelle fonction. Un enfant de 10 ans n’est pas supposé jouer à un jeu classé «T» pour «Teen» et encore moins à un jeu «M» pour «Mature», soit 17 ans et plus. Certaines scènes ou action ne conviendront clairement pas à un jeune public. Soyez fermes, quelques soient les gémissements insupportables de votre progéniture.

Enfin…

Comme pour tous les règlements, certaines exceptions peuvent confirmer la règle. Il faut juste faire usage de gros bon sens. Laissez vos enfants plus de deux heures devant un jeu la fin de semaine n’est pas un drame. En revanche évitez cela la semaine, les jeux étant un excitant mental naturel, les couchers n’en seront que plus difficiles.

Idem pour les jeux auxquels vous leur donnez accès. Certains titres sont très strictement côtés et certains enfants sont plus matures que d’autres. À vous de faire preuve de discernement et de jugement. Comme plusieurs plaisirs de la vie, les jeux vidéo doivent en rester un et ne pas se transformer en addiction irréversible. La modération a toujours meilleur goût.

Les dernières nouvelles

PS5 : Un brevet dévoilerait les manettes DualShock 5

PS5 : Un brevet dévoilerait les manettes DualShock 5

Facebook : la caméra de votre iPhone allumée à votre insu 

Facebook : la caméra de votre iPhone allumée à votre insu 

Test du jeu Mario and Sonic at the Olympic Games Tokyo 2020 : des olympiques mignonnes, mais pour qui ?

Test du jeu Mario and Sonic at the Olympic Games Tokyo 2020 : des olympiques mignonnes, mais pour qui ?

Plus d'actualités

Apple : un casque de réalité augmentée en 2022, des lunettes AR en 2023 ?

Apple : un casque de réalité augmentée en 2022, des lunettes AR en 2023 ?

Pourquoi Windows Mobile s’est incliné devant Android selon Bill Gates ?

Pourquoi Windows Mobile s’est incliné devant Android selon Bill Gates ?

Facebook : un selfie demandé pour prouver son identité ?

Facebook : un selfie demandé pour prouver son identité ?

Populaires

Avec Google Drive, regardez gratuitement des films en streaming

Avec Google Drive, regardez gratuitement des films en streaming

Comment payer son accès Netflix (vraiment) moins cher

Comment payer son accès Netflix (vraiment) moins cher

Facebook se met au «dark mode» sur Android

Facebook se met au «dark mode» sur Android

Tristan Geoffroy

Né à Marseille dans le sud de la France, Tristan est venu s'installer à Montréal en 1992 afin d'y continuer ses études en Tourisme, avant de se consacrer à sa plus vieille passion : les ordinateurs et les jeux vidéo. Il est notamment connu au Québec pour avoir été coanimateur, chroniqueur et recherchiste à l’émission M. Net.