Google offre 2,718 28 millions à ceux qui pirateront Chrome OS

Par Laurent LaSalle – le dans Actualités
Dans le cadre de la quatrième édition de Pwnium, Google invite les pirates informatiques à trouver une faille de sécurité dans son système d'exploitation centré sur les applications web.

La société a annoncé aujourd’hui qu’elle offrira jusqu’à un total de 2 718 280$ US en guise de récompenses aux chercheurs qui parviendront à trouver une ou plusieurs failles de sécurité dans Chrome OS. Google adore utiliser des nombres geek pour ses prix, celui-ci est en hommage à la constante mathématique e).

L’attaque doit être démontrée contre l’un de ces deux ordinateurs roulant sous la plus récente version stable de Chrome OS. L’ensemble des logiciels préinstallés avec ces appareils peut être utilisé dans le cadre de l’attaque.

Tout comme l’an dernier, si vous parvenez à pirater Chrome OS, vous repartez avec un chèque à six chiffres.

Du côté des nouveautés, Google envisage de donner des bonus significatifs à ceux qui démontreront des failles particulièrement surprenantes ou impressionnantes. Par exemple : vaincre le noyau ASLR, exploiter la corruption de la mémoire dans le processus du navigateur 64 bits, ou exploiter directement le noyau à partir d’un processus de rendu.

Parmi les autres changements apportés à l’édition 2014, les chercheurs en sécurité peuvent choisir entre un Chromebook propulsé par un processeur ARM (le Chromebook 11 de HP) ou un Chromebook propulsé par un processeur Haswell d’Intel (le Chromebook C720 d’Acer).

Finalement, une autre règle mérite d’être soulignée : l’attaque doit être démontrée contre l’un de ces deux ordinateurs roulant sous la plus récente version stable de Chrome OS. L’ensemble des logiciels préinstallés avec ces appareils peut être utilisé dans le cadre de l’attaque.

La démarche permettant d’exploiter la faille trouvée doit être livrée à Google, avec des explications pour chacun des bogues (qui doivent tous être inconnu de la société), et les failles doivent être accessibles à partir de l’adresse d’une application Google sécurisée (HTTPS) et authentique.

Consultez l’annonce de l’événement pour plus d’informations.

Les dernières nouvelles

OnePlus 11 et Buds Pro 2: au tour d’Android adopter l’audio spatial

OnePlus 11 et Buds Pro 2: au tour d’Android adopter l’audio spatial

Un «dictionnaire de l’IA» en français voit le jour

Un «dictionnaire de l’IA» en français voit le jour

Retour de Serguei Brin et Larry Page, pourquoi Google est terrifié par ChatGPT 3 ?

Retour de Serguei Brin et Larry Page, pourquoi Google est terrifié par ChatGPT 3 ?

Plus d'actualités

Prise en mains : le M2 Max remet le «Pro» dans le MacBook Pro

Prise en mains : le M2 Max remet le «Pro» dans le MacBook Pro

Windows 10 passe en mode maintenance uniquement, un pas de plus vers la fin de son support

Windows 10 passe en mode maintenance uniquement, un pas de plus vers la fin de son support

Google développerait sa propre version de l’Apple AirTag

Google développerait sa propre version de l’Apple AirTag

Populaires

Yarbo : cette souffleuse autonome se transforme en tondeuse l’été

Yarbo : cette souffleuse autonome se transforme en tondeuse l’été

Brazzers : Près de 800 000 mots de passe compromis

Brazzers : Près de 800 000 mots de passe compromis

25 objets technos de votre enfance qui valent une fortune aujourd’hui

25 objets technos de votre enfance qui valent une fortune aujourd’hui

Laurent LaSalle

Depuis qu'il a tapoté sur son Commodore Vic-20 à l'âge de 3 ans, Laurent est (un peu trop) obsédé par la technologie. Passionné d'informatique et de jeux vidéo, il a notamment été blogueur pour Radio-Canada et chroniqueur techno pour MusiquePlus .