All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

Le WRT1900AC de Linksys

Par Alexis Le Marec – le dans Actualités
Successeur du légendaire WRT54, le WRT1900AC reprend la forme emblématique des routeurs Linksys, et se distingue surtout par son firmware libre sous licence GNU / Linux.

En décembre 2002, Linksys lance le WRT54G, routeur mythique qui allait rapidement devenir une référence dans le domaine. Grâce à ses spécifications totalement ouvertes pour Linux, on a ainsi pu voir arriver des firmwares libres signés OpenWRT et DD-WRT. Par conséquent, les développeurs ont eu le loisir d’y ajouter certaines fonctionnalités manquantes.

Il faut dire qu’il y a eu confusion autour de la puce Marvell chargée de gérer le Wi-Fi du WRT1900AC, et dont les spécifications fermées ont alerté la communauté du logiciel libre. Belkin travaille là-dessus, tout comme Marvell, mais il est clair que pour des impératifs de temps, ce routeur a été lancé un peu trop tôt. Linksys s’en est tenu à sa planification.

Le WRT1900AC reprend cette caractéristique qui a fait le succès de son prédécesseur et remet matériellement son routeur au goût du jour. Par contre, le routeur subit par le fait même une hausse de prix conséquente puisqu’il est vendu 279$, alors que le WRT54G était vendu 60$. Oui, c’est dispendieux, mais ses concurrents directs tels le RT-AC68U d’Asus et le R7000 de Netgear sont tous les deux affichés à 250$.

Caractéristiques techniques

  • Processeur ARM bicœur cadencé à 1,2 GHz
  • 128 Mo de capacité de stockage
  • 256 Mo de mémoire vive de type DDR3
  • Vitesses du Wi-Fi : 802.11b jusqu’à 11 Mb/s, 802.11a/g jusqu’à 54 Mb/s, 802.11n (2,4 GHz) jusqu’à 600 Mb/s, 802.11ac (5 GHz) jusqu’à 1,3 Gb/s
  • Cryptages : 64/128 bits WEP, WPA2 Personal, WPA2 Enterprise
  • VPN : PPTP, IPsec passthrough
  • Formats de stockage : FAT, NTFS, HFS+
  • Connectique : un port RJ45 gigabit WAN, quatre ports RJ45 gigabit LAN, un port USB 3.0, un port hybride USB / eSATA
  • Également : quatre antennes bibandes détachables

Design et matériel

Pour la petite histoire, sachez que c’est Belkin qui a racheté Linksys l’an dernier, et qui a suggéré de reprendre l’ancien design spécifiquement pour ce modèle. Par rapport au WRT54G, Linksys a légèrement modernisé ses lignes, mais l’esprit est conservé. Le WRT1900AC n’est pas discret avec ses quatre antennes et sa taille XL, mais qu’importe, il a la tête de l’emploi.

linksyswrt1900ac_back

D’ailleurs, ses antennes ne sont pas là pour décorer puisqu’elles peuvent tenir un débit de 1 300 Mb/s sur la bande 5 GHz et 600 Mb/s sur la bande 2,4 GHz. À l’arrière, on retrouve quatre ports RJ45, et deux ports USB (dont un port USB 3.0 et un port hybride USB / eSATA). À l’intérieur, c’est un processeur bicœur cadencé à 1,2 GHz qui est aux commandes.

Installation

Si vous avez déjà un compte Linksys, le réseau se connecte automatiquement au routeur. Comme d’habitude, le tout se fait depuis un navigateur. La configuration est vraiment simple, un peu trop même, comme la gestion du Wi-Fi : bonne, mais pour un réseau domestique. Heureusement, les firmwares alternatifs devraient rapidement régler ce problème.

Il existe également une application Android et iOS permettant de gérer son réseau depuis son smartphone, et celle-ci offre les mêmes fonctionnalités que l’application web.

Puissance

Sa possibilité de gérer 1 300 Mb/s sur la bande 5 GHz le rend utile au-delà d’une utilisation normale, et on peut connecter et gérer facilement des dizaines de périphériques. Pour ma part, j’ai connecté 26 appareils. Lors des téléchargements, il a donné le maximum de la bande passante autorisée par les opérateurs sur plusieurs ordinateurs et consoles connectés via Wi-Fi ou par le port RJ45. On peut jouer en ligne, et lancer des applications gourmandes en bande passante comme du P2P sans ressentir la moindre latence. En transfert de fichiers à l’intérieur du réseau, on monte aisément à 75 Mo/s. Son processeur à 1 GHz est parfait pour tout gérer sans ralentir.

Un routeur ouvert, mais pas encore pleinement exploité

L’aspect le plus intéressant du WRT1900AC demeure son firmware, qui peut être flashé au profit d’une version Linux alternative. Cela permettra de l’enrichir dans ses fonctionnalités, comme de régler la puissance du Wi-Fi, offrir des possibilités plus poussées sur les connexions serveur, ou encore offrir des réglages Wi-Fi complets.

Si la communauté OpenWRT commence à s’atteler à un nouveau firmware, celle de DD-WRT n’a encore rien annoncé. Il faut dire qu’il y a eu confusion autour de la puce Marvell chargée de gérer le Wi-Fi du WRT1900AC, et dont les spécifications fermées ont alerté la communauté du logiciel libre. Belkin travaille là-dessus, tout comme Marvell, mais il est clair que pour des impératifs de temps, ce routeur a été lancé un peu trop tôt. Linksys s’en est tenu à sa planification.

Faut-il l’acheter?

Oui, mais pas dans l’immédiat. Il est clair que des firmwares alternatifs seront inévitablement lancés, mais en attendant, un utilisateur risque d’être confronté à d’énormes bogues en tentant les premiers flashs. Il faudra alors s’en tenir à celui de Linksys, très bon pour le grand public, mais pas assez poussé pour un utilisateur plus exigeant.

Tel que mentionné dans l’introduction, le RT-AC68U d’Asus et le R7000 de Netgear sont des routeurs équivalents qui bénéficient déjà de firmwares alternatifs et sont légèrement moins dispendieux. Cependant, de nombreux utilisateurs sur des forums spécialisés se plaignent de l’instabilité de leurs firmwares alternatifs. Si ce WRT1900AC suit le même parcours que son illustre prédécesseur, on pourrait avoir droit à un routeur très stable, contrairement à ses concurrents. Les 30$ additionnels pourraient donc valoir l’investissement supplémentaire, mais il faudra attendre la sortie de nouveaux firmwares et les premiers retours des utilisateurs avant d’en avoir le cœur net.

Évaluation

Verdict

Le WRT1900AC de Linksys est prometteur, mais l'absence de firmware alternatif actuellement m'empêche de recommander son achat.

Note finale : 4.0 sur un total de 5
Critères
Design
4.5
Matériel
5
Logiciel
3
Performance
5
Prix
3

Points forts

  • Design
  • Puissance
  • Facilité d’utilisation

Points faibles

  • Absence de firmware alternatif pour l'instant
  • Prix

Les dernières nouvelles

Facebook : la caméra de votre iPhone allumée à votre insu 

Facebook : la caméra de votre iPhone allumée à votre insu 

Test du jeu Mario and Sonic at the Olympic Games Tokyo 2020 : des olympiques mignonnes, mais pour qui ?

Test du jeu Mario and Sonic at the Olympic Games Tokyo 2020 : des olympiques mignonnes, mais pour qui ?

Apple : un casque de réalité augmentée en 2022, des lunettes AR en 2023 ?

Apple : un casque de réalité augmentée en 2022, des lunettes AR en 2023 ?

Plus d'actualités

Pourquoi Windows Mobile s’est incliné devant Android selon Bill Gates ?

Pourquoi Windows Mobile s’est incliné devant Android selon Bill Gates ?

Facebook : un selfie demandé pour prouver son identité ?

Facebook : un selfie demandé pour prouver son identité ?

Google s’offre Fitbit pour 2,1 milliards de dollars

Google s’offre Fitbit pour 2,1 milliards de dollars

Populaires

Avec Google Drive, regardez gratuitement des films en streaming

Avec Google Drive, regardez gratuitement des films en streaming

YggTorrent : une nouvelle adresse pour le site pirate

YggTorrent : une nouvelle adresse pour le site pirate

Facebook se met au «dark mode» sur Android

Facebook se met au «dark mode» sur Android

Alexis Le Marec

Passionné par la technologie et les jeux vidéo, Alexis a commencé plus tôt en France par la musique classique. Après avoir joué ce qu’il y avait d’intéressant pour son unique satisfaction personnelle (excepté l’Ouverture 1812 de Tchaïkovski), c’est avec joie qu’il se jeta corps et âme dans différents postes comme chroniqueur, correcteur, réalisateur, ou caméraman afin de traverser l’Atlantique et poser définitivement ses valises au Québec.