All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

Le Festival de l’Internet à Alma dévoile sa programmation

Par Laurent LaSalle – le dans Actualités
Quoi de mieux que d'organiser le premier festival célébrant la culture web du Québec dans une ville qui se surnomme «la cité de l'hospitalité»? Pas grand-chose en fait…

Si vous suivez de près ou de loin les étoiles du Far Web, peut-être avez-vous entendu parler de ce rendez-vous fixé les 22 et 23 août prochain à Alma. L’initiative, organisée par le journaliste Joël Martel et le polyvalent provocateur Julien Day (également instigateur de Trouble Voir), vise à rassembler les adolescents et les jeunes adultes qui se retrouvent moins dans l’offre québécoise actuelle de festivals.

«En allant à Alma, non seulement on sort plein de monde de leur hood en les emmenant dans une des places les plus jolies et accueillantes du Québec, mais on s’assure d’une proximité entre les festivaliers pour la durée du FIA», raconte Julien Day, coorganisateur de l’événement.

«Le FIA, c’est avant tout une opportunité pour les acteurs et observateurs passifs ou actifs du très petit milieu du Web québécois de se rencontrer une fin de semaine complète dans un environnement nice», explique Julien Day. «C’est aussi deux jours de festivités, spectacles et conférences en lien avec le milieu du Web, autant le côté médiatique plus traditionnel que le côté plus disjoncté, ce qu’on pourrait plus largement appeler “la culture Web”, ce dont on a d’ailleurs beaucoup parlé cette année.»

Au programme, on retrouve notamment le duo humoristique Sexe Illégal, le parfois controversé Matthieu Bonin, l’équipe de Total Crap et l’animateur Matthieu Dugal, dans le rôle du DJ pour clore le festival.

D’ailleurs, Radio-Canada profitera de l’occasion pour enregistrer l’émission La Sphère du samedi au Café du Clocher d’Alma.

Pourquoi Alma? (C’est loin)

«Parce que Montréal et Québec sont déjà bourrés de festivals et la moitié de la population y est déjà», poursuit Julien Day. «En allant à Alma, non seulement on sort plein de monde de leur hood en les emmenant dans une des places les plus jolies et accueillantes du Québec, mais on s’assure d’une proximité entre les festivaliers pour la durée du FIA : hôtel, camping, déjeuners. À Montréal et Québec, tout le monde a sa place où crasher et une grand-mère chez qui déjeuner.»

Bien que le site officiel du Festival de l’Internet à Alma ne propose pour l’instant qu’une page web au look rétro présentant la programmation, les organisateurs nous assurent qu’une version plus complète du site sera mise en ligne sous peu. Celle-ci comprendra d’ailleurs une section pour le covoiturage, où les festivaliers pourront organiser leurs transports.

Soulignons que les événements principaux se tiendront à La Boîte à Bleuets. Plus de détails concernant les options d’hébergements et les tarifs seront dévoilés lors du déploiement du nouveau site, prévu ce weekend.

LIRE ÉGALEMENT : Le festival de la bêtise sur le blogue La Semaine Rose

Les dernières nouvelles

Test du jeu Watch Dogs: Legion – Rébellion connectée

Test du jeu Watch Dogs: Legion – Rébellion connectée

Avant-première – Aperçu du jeu Immortals: Fenyx Rising

Avant-première – Aperçu du jeu Immortals: Fenyx Rising

Test du jeu NHL 21: nouveaux patins, vieilles lames

Test du jeu NHL 21: nouveaux patins, vieilles lames

Plus d'actualités

De l’espace aux créatures miniatures: 8 jeux à surveiller en octobre

De l’espace aux créatures miniatures: 8 jeux à surveiller en octobre

Superhéros et voyages dans le temps: 6 jeux à surveiller en septembre !

Superhéros et voyages dans le temps: 6 jeux à surveiller en septembre !

D’avions aux grenouilles mutantes: 10 jeux à surveiller en août !

D’avions aux grenouilles mutantes: 10 jeux à surveiller en août !

Populaires

5 façons de gagner de l’argent en ligne 

5 façons de gagner de l’argent en ligne 

Comment payer son accès Netflix (vraiment) moins cher

Comment payer son accès Netflix (vraiment) moins cher

DeepNude : vie et mort de l’appli qui déshabillait les femmes

DeepNude : vie et mort de l’appli qui déshabillait les femmes

Laurent LaSalle

Depuis qu'il a tapoté sur son Commodore Vic-20 à l'âge de 3 ans, Laurent est (un peu trop) obsédé par la technologie. Passionné d'informatique et de jeux vidéo, il a notamment été blogueur pour Radio-Canada et chroniqueur techno pour MusiquePlus .