Le Lumia 635 de Nokia

Banc d'essai

Exclusif

Pour imposer Windows Phone, Microsoft compte énormément sur son modèle d’entrée de la gamme Lumia. Avec le Lumia 635, il lance un téléphone qui risque de faire de l’ombre à tous les modèles Android.

Pour convaincre, ce Lumia d’entrée de gamme se prend parfois pour un grand. En plus d’offrir la 4G ou le partage de connexion, ainsi que les fonctionnalités d’entreprises, sa grande force réside dans son autonomie qui nous a carrément bluffés.

Les couleurs sont heureusement assez justes, et l’écran est assez lisible en plein soleil. Offrant en plus une bonne réactivité tout en étant précis, il fait le travail sans briller, mais il fait le travail.

Design et prise en main

Simple et efficace. Le design n’est pas renversant, mais il reste assez agréable à l’œil pour laisser transparaitre du sérieux. Comme souvent chez Nokia, la face arrière peut être remplacée par un modèle de couleur, et il vient au Canada avec une coque verte supplémentaire. À noter d’ailleurs que comme sur les LG G3 et Galaxy S5 bien plus dispendieux, la pile est amovible.

La prise en main est très bonne : il tient bien en main, et vous entendez votre interlocuteur clairement.

Matériel

Son écran de 854 x 480 pixels date certes, mais sa taille de 4,5 pouces s’avère suffisante pour regarder une vidéo ou jouer à un jeu. Les couleurs sont heureusement assez justes, et l’écran est assez lisible en plein soleil. Offrant en plus une bonne réactivité tout en étant précis, il fait le travail sans briller, mais il fait le travail.

Équipé d’un très bon GPS, il offre surtout la 4G, contrairement à bien des téléphones d’entrée de gamme.

L’appareil photo de 5 mégapixels est le minimum syndical, les photos comportent toutefois assez peu de bruit dans l’image, même en soirée dans une pièce légèrement éclairée. Par contre, le Lumia 635 n’est pas équipé d’un flash DEL. Impossible donc de s’en servir également comme une lampe de poche. Il faudra se contenter de la luminosité de l’écran dans le noir.

Caractéristiques techniques

  • Système sur puce Snapdragon 400 cadencé à 1,2 GHz
  • Écran IPS de 4,5 pouces d’une résolution de 854 x 480 pixels
  • Système d’exploitation : Windows Phone 8.1
  • Caméra principale : 5 mégapixels
  • Caméra frontale : Aucune
  • Mémoire vive : 512 Mo
  • Capacité de stockage : 8 Go, lecteur de carte Micro SD (128 Go au maximum)
  • Connectique : Une entrée-sortie USB 2.0
  • Également : GPS
  • Poids : 134 grammes

Logiciels intégrés

Nokia oblige, on retrouve son GPS gratuit, qui n’est pas le meilleur pour vous guider. Il sait trouver son chemin au centre-ville ou en campagne, mais attendez-vous parfois à des approximations de quelques dizaines de mètres, comme lors de nos essais dans le Vieux-Montréal.

Here vous renseigne sur les horaires de transport en commun et vous calcule même le meilleur trajet, quel que soit l’endroit où vous vous trouvez. Par contre, Here City Lens ne fonctionne pas sur ce Lumia. Il dispose également de logiciels de retouches de photos et de Mix Radio qui permet en plus d’écouter gratuitement des morceaux, mais limités à six par heure.

cortana

À noter que Cortana, la reconnaissance vocale de Microsoft façon Siri est disponible, mais seulement en anglais. J’ai donc fait le choix de ne pas tester cette fonctionnalité.

Si vous n’avez jamais utilisé Windows Phone 8.1, il faut savoir que c’est au niveau des menus que ce système d’exploitation accuse un retard par rapport à Android et iOS. Les paramètres sont rangés dans n’importe quel ordre, et la barre d’état – qui vient enfin de faire son apparition – permet seulement d’activer le Wi-Fi et le Bluetooth, de lancer la caméra et d’ajuster la résolution. Pas de mode avion ou autre option qui sont devenus des classiques chez la concurrence. Par contre, il offre une interface qui permet de faire varier la taille de ses icônes, chose que n’offrent pas ses concurrents.

Performance

Son Snapdragon 400 n’est pas un foudre de guerre, mais s’avère suffisant pour utiliser ce téléphone confortablement au quotidien. Les temps de lancement sont aussi rapides sur les applications que sur un Lumia haut de gamme et plus puissant comme le Lumia 1020.

Aidé par sa la définition peu élevée de l’écran, son processeur assure des jeux fluides en tout temps. L’utilisation est vraiment agréable et ne souffre pas de ralentissement. Le Lumia 635 est un plaisir à manipuler, sous réserve de savoir s’y retrouver dans les menus.

Au total, cinq jours complets d’autonomie! Et le tout avec une batterie de 1 830 mAh, c’est tout simplement excellent. Vous pouvez l’amener partout en toute confiance, il ne vous lâchera pas.

Autonomie

Chargé le lundi matin, je l’ai utilisé avec la luminosité à moitié, le Wi-Fi et les données mobiles activés avec une synchronisation chaque minute. J’ai parfois utilisé le GPS, et j’ai bien sûr effectué tous mes appels avec ce téléphone. Le mercredi soir, son autonomie était affiché à 50%. J’ai donc passé sa luminosité au maximum, et il a déclaré forfait le vendredi soir.

Au total, cinq jours complets d’autonomie! Et le tout avec une batterie de 1 830 mAh, c’est tout simplement excellent. Avec une utilisation intensive, il tient deux jours là où le Galaxy S5 tient à peine une journée.

Il faudra jouer à des jeux intensivement pour faire descendre plus rapidement son autonomie. Bref, vous pouvez l’amener partout en toute confiance, il ne vous lâchera pas.

Conclusion

Si vous cherchez un cellulaire nu sous les 200$, avec une excellente autonomie, et qui en plus vous offre un GPS gratuit et vous permet comme les autres téléphones intelligents d’accéder à vos courriels, votre musique ou Internet, ne cherchez pas plus loin : le Lumia 635 a su aller à l’essentiel pour le faire avec brio.

Évaluation

Verdict

Si vous cherchez un téléphone avec une excellente autonomie, un GPS et du 4G, le Lumia 635 a su aller à l’essentiel et le faire avec brio.

Note finale : 4.0
Critères
Design
3.5
Performance
3
Autonomie
5
Prix
5

Points forts

  • Autonomie incroyable
  • Prix concurrentiel (et pour du 4G)
  • Pile amovible

Points faibles

  • Absence de flash DEL
  • Absence de caméra frontale
  • Menus de Windows Phone
  • http://epeelegendaire.com Maxime Tremblay

    Excellent test. L’autonomie est vraiment surprenante.

    J’apporterais simplement un petit correctif : Les quatre boutons du centre contrôle et d’actions peuvent être personnalisés pour qu’on puisse leur attribuer d’autres fonctions.

  • Martin

    Le point faible le plus important à mon avis n’est pas mentionné: l’absence d’une banque de logiciels disponibles comme l’offre Android ou ils.

    • Alexandre

      La banque d’applications est de plus en plus large avec Windows Phone 8 et plus, rien à voir avec ce que l’on peut retrouver sur Windows Phone 7.8. Les plus importantes y sont, sinon, il y a plein d’alternatives. Suffit de se renseigner un peu.

  • Alexandre

    Je tiens à apporter quelques précisions sur votre critique qui est un peu mieux que celle de La Presse. On peut avoir plusieurs options à changer dans le « Action Center » ou les notifications. Pour ce faire suffit d’aller dans Paramètres=> Notifications+actions et cliquez sur l’action que l’on veut changer (le mode avion est disponible).
    Pour ma part, Here Drive+ fut très précis lors de certains déplacements et ce en mode hors-ligne. Il suffit de télécharger la carte et le tour est joué.
    Je ne trouve pas que les menus dans Windows Phone sont si difficile à maîtriser, par contre, je dois avouer qu’il faut un certain apprentissage.
    J’avoue que le plus gros défaut est le manque de flash, mais les appareils à ce prix n’en comporte habituellement pas. Pour un amateur de Windows Phone, le bouton dédié à la caméra est certainement le plus gros moins pour ce téléphone. Toujours de la misère à comprendre ce que Nokia a voulu faire surtout que c’était une caractéristique unique (ou presque) au Windows Phone.
    Je le conseille fortement quoi que j’attends le nouveau Lumia 930 qui espérons, sera disponible au Canada et qui supportera les mêmes fréquences que le 635. Quoi que je lorgne aussi le 1020 comme cell principal.

    • Alexis Le Marec

      Merci, je vais checker l’action center, j’ai pas mal joué dedans et ça me renvoie aux paramètres à chaque fois que je veux changer quelque chose.

      En ce qui concerne le 1020, son appareil photo est tout bonnement incroyable. J’ai dû utiliser un Fuji X10 à 600$ pour atteindre la même qualité. En passant, je vous confirme que le Lumia 930 sera lancé au Canada (du moins c’est ce que des représentants de Nokia m’ont laissé entendre).

      • Alexandre

        Quand on clique sur paramètre dans l’action center, ça renvoie au paramètres principal et à partir de là on cherche notifications+actions. Je suis surpris que vous ne l’avez pas encore vu.
        Je me doutais que le 930 serait disponible au Canada, mais je doute fort que Vidéotron va l’offrir. J’ai acheté mon 635 pour ensuite le faire déverrouiller (ce qui reste un peu pénible à faire même avec le fournisseur principal, Rogers dans mon cas) et l’utiliser avec mon forfait actuel. À 200$, ça peut aller, mais pas pour un téléphone à 600$.

        • Alexis Le Marec

          En fait je viens de le retrouver, je pensais pouvoir ajouter plusieurs raccourcis comme sous Android avec le mode avion, le GPS, la lampe ou la batterie, mais ça ne me propose que d’ajouter mes courriels, qui sont déjà très accessible sur l’écran d’accueil
          .

  • Baudouin Petit

    J’en ai acheté un la semaine dernière. Tout semblait fonctionner normalement, même la synchronisation de mon agenda Outlook qui soit dit en passant s’est effectuée de manière mystérieuse, sans le moindre rapport avec les instructions que j’essayais de suivre. Mais ce matin, dimanche vers 8h30, très mauvaise surprise : alors que le téléphone avait toujours été chargé, la date était revenue de deux jours en arrière et l’heure affichait 6 h du matin… Les smartphones que je connais, notamment mon vieux Blackberry, ont une adaptation automatique de la date et de l’heure, et même éteints sauvegardent ces données, ce qui est pratique pour pouvoir les utiliser comme réveils. Cela me semble une grave lacune pour le Lumia 635, qui offre toute une série de fonctions sophistiquées, mais pas celle-là, vraiment basique, un défaut d’autant plus regrettable qu’il serait sans doute simple à corriger par une mise à jour logicielle.