All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

Comment expliquer l’incontestable succès d’Apple?

Par Steve Rodrigue – le dans Actualités
À la veille de la grande messe d'Apple où aura lieu le lancement de l'iPhone 6 (et peut-être l'iWatch), je me suis demandé pourquoi la compagnie arrive à toujours soulever des passions et à tant polariser. La pomme, on la croque ou pas?

Mes expériences professionnelles et personnelles m’ont fait comprendre à quel point la plupart des gens ont peu de littératie technologique et que parmi ceux qui se considèrent geeks, beaucoup ne le sont qu’en surface.

Les utilisateurs au service de la marque

Je m’explique. L’utilisateur moyen ne comprend à peu près rien aux technologies et il l’accepte. Steve Jobs l’a vite assimilé et a fait d’Apple une entreprise qui cultive l’ignorance technologique.

Apple réussit à faire croire que les produits de la concurrence sont plus complexes et moins aboutis. C’est tellement bien ancré dans la tête des utilisateurs qu’ils entretiennent cette idée sans jamais la remettre en question.

C’est grâce à la simplicité apparente des produits de la marque que le succès s’est bâti. Apple a été capable de rendre accessibles et moins opaques ses produits de haute technologie. Mais, si ça n’avait été que ça, le succès aurait été éphémère.

Apple réussit depuis des années à entretenir le mythe de la simplicité, mais surtout, elle fait croire que la concurrence fait toujours pire et que leurs produits sont plus complexes et moins aboutis. C’est tellement bien ancré dans la tête des utilisateurs et de certains journalistes qu’ils entretiennent cette idée sans jamais la remettre en question. Par exemple, on entend souvent «Windows, c’est lourd», «Android, c’est fragmenté», etc.

Mais la réalité est toute autre. La preuve, donnez un appareil Android à un néophyte et il aura une expérience similaire à celle qu’offre iOS : il va s’y débrouiller tout autant et aura aussi ses difficultés. On peut en dire autant aujourd’hui de Windows ou Linux comparativement à OS X.

Discipline de fer

Mais pourquoi ça marche? Pourquoi Apple reste-t-elle à la tête des entreprises technologiques et que ses utilisateurs restent satisfaits? Son secret et sa force résident dans la discipline sans faille de l’entreprise. Chaque lancement de produit martèle le message de supériorité et d’avant-garde. Sans oublier les constants rappels des faiblesses de la compétition. Le message passé à la presse et aux utilisateurs est toujours celui d’une compagnie en plein contrôle.

Le cycle des produits Apple selon The Oatmeal.
Le cycle des produits Apple selon The Oatmeal.

La politique des prix cultive aussi le mythe : si c’est plus cher, c’est nécessairement meilleur. L’utilisateur moyen tombe souvent dans le panneau en comparant les produits Apple à d’autres sans égard au prix et au besoin. D’ailleurs, on peut en dire tout autant de Beats (récemment racheté par Apple) qui offre des produits plus chers et pas nécessairement meilleurs que la concurrence.

Si on s’informe beaucoup sur les technologies et l’informatique, on sait qu’Apple n’est pas numéro un à bien des égards, mais ils ne sont jamais à la traîne. Son offre est toujours bonne et sans défauts majeurs. C’est là où l’entreprise excelle. Apple évite généralement de lancer des services ou produits qui ont des lacunes majeures. Il y a bien eu quelques exceptions, comme Maps qui a fait rire (jaune) bien des gens, ou Ping, le réseau social intégré à iTunes (qui a disparu depuis). La compagnie évite d’être prise en défaut et s’assure que son offre est difficilement critiquable.

La concurrence donne des coups d’épée dans l’eau

Prendre en défaut Apple n’est pas une tâche facile. Ses rivaux peuvent faire mieux, mais ils n’arrivent jamais à annihiler la société de Cupertino, ses défenses étant difficilement pénétrables ou poreuses.

Steve Jobs lors du dévoilement de l'iPhone en 2007 (Photo : AP / Paul Sakuma).
Steve Jobs lors du dévoilement de l’iPhone en 2007 (Photo : AP / Paul Sakuma).

Le fait qu’Apple ait été la première entreprise à démocratiser les lecteurs multimédias, les téléphones intelligents et les tablettes fait qu’ils ont l’avantage du terrain. Apple le rappelle toujours sans grande subtilité en allant même jusqu’à s’approprier des idées qui ne sont pas les siennes, mais qui dans l’imaginaire collectif le sont devenues.

Hollywood à nu, Apple garde ses vêtements

Et pour ajouter à l’insulte, Apple parvient toujours à retourner les situations délicates à son avantage grâce à des efforts de relations publiques que même Frank Underwood pourrait envier!

Apple s’en tire donc avec très peu de dommage. C’est important, car demain, toute la presse internationale sera tournée vers le Flint Center où Apple présentera ses tout derniers produits.

Prenons en exemple le récent coulage de nus de plusieurs vedettes hollywoodiennes. La presse spécialisée s’est vite empressée de pointer du doigt le service iCloud parce que la plupart des photos provenaient d’appareils Apple.

Le lendemain de l’incident (surnommé CelebGate), Apple aurait discrètement corrigé un problème de sécurité d’iCloud, faille qui pourrait avoir permis aux pirates d’attaquer les comptes en question. Dans un subséquent communiqué de presse, l’entreprise a annoncé avoir fait enquête et n’avoir trouvé aucune faille dans ses systèmes pouvant être en cause dans cette affaire. En suggérant d’utiliser l’authentification avec validation en deux étapes, Apple a indirectement jeté le blâme sur ses utilisateurs. Autrement dit, le mot de passe du compte de Jennifer Lawrence était loin d’être suffisamment complexe.

Quelques jours plus tard, Tim Cook annonce au Wall Street Journal des changements de politique pour mieux protéger les utilisateurs. Certains ont félicité l’entreprise, alors que si ces mesures avaient été en place avant le scandale et qu’il n’y avait pas eu de trou de sécurité dans le service iCloud, probablement que rien de tout ça ne serait arrivé.

Apple s’en tire donc avec très peu de dommage. C’est important, car demain, toute la presse internationale sera tournée vers le Flint Center où Apple présentera ses tout derniers produits. It’s magical!

Le fruit défendu

Qu’on aime Apple ou non, qu’on achète ses produits ou non, l’entreprise ne laisse personne indifférent. L’omniprésence de la marque nous rappelle à quel point elle a du succès. Des compagnies comme Apple sont des moteurs pour toute une industrie et des incubateurs à idées. Elles peuvent même devenir des objets de culte.

Toutefois, il faut faire attention de ne pas y perdre notre âme.

Rédigé en écoutant cette liste.

Vidéo récente
- Actualités

Ventes d'Iphones en chute libre

Les dernières nouvelles

VLC : une faille de sécurité majeure découverte dans le lecteur multimédia

VLC : une faille de sécurité majeure découverte dans le lecteur multimédia

Matthieu Carlier -
iPhone : les utilisateurs de moins en moins fidèles, au profit d’Android

iPhone : les utilisateurs de moins en moins fidèles, au profit d’Android

Branchez-vous -
Google et Facebook vous traquent sur les sites pornos, même en navigation privée

Google et Facebook vous traquent sur les sites pornos, même en navigation privée

Branchez-vous -

Plus d'actualités

Chandrayaan-2 : l’Inde réussit le lancement de sa sonde lunaire

Chandrayaan-2 : l’Inde réussit le lancement de sa sonde lunaire

Matthieu Carlier -
Macbook Pro 13″ 2019 : l’un des pires scores de réparabilité octroyés par iFixit 

Macbook Pro 13″ 2019 : l’un des pires scores de réparabilité octroyés par iFixit 

Branchez-vous -
FaceApp possède désormais plus de 150 millions de noms et visages

FaceApp possède désormais plus de 150 millions de noms et visages

Matthieu Carlier -

Populaires

Instagram inondé de photos d’une ado égorgée, la communauté se mobilise

Instagram inondé de photos d’une ado égorgée, la communauté se mobilise

Branchez-vous -
« Agent Smith », ce malware qui a contaminé 25 millions de smartphones Android

« Agent Smith », ce malware qui a contaminé 25 millions de smartphones Android

Branchez-vous -
Bug lors de Prime Day d’Amazon : du matériel photo coûtant 13 000$ vendu 94$

Bug lors de Prime Day d’Amazon : du matériel photo coûtant 13 000$ vendu 94$

Matthieu Carlier -

Steve Rodrigue

Steve est technicien en télécommunications depuis 1997. La réseautique, l'informatique, la sécurité et les gadgets n'ont plus de secrets pour lui. Il est un fier papa geek qui aime critiquer, tester et découvrir les technologies. Il s'intéresse aussi beaucoup aux avancées qui transformeront notre futur quotidien.