Les critiques de Destiny pourraient coûter 2,5 millions à son concepteur

Par Laurent LaSalle – le dans Actualités
Pas toujours facile de satisfaire les attentes des investisseurs dans l'industrie du jeu vidéo. Particulièrement lorsqu'on se nomme Bungie, et que l'on a une solide réputation à préserver.

Malheureusement pour son concepteur, Destiny n’obtient pas les scores escomptés des critiques de jeu vidéo par son éditeur. Non pas que le jeu en soi est mauvais – notre chroniqueur Alexis Le Marec lui a tout de même accordé la respectable note de 4 sur 5 – mais visiblement, nous ne sommes pas devant un phénomène comparable à celui de Halo.

Tout porte à croire que Bungie ne respecte pas les conditions pour voir la couleur de l’argent rattachée à une prime en fonction de la qualité de son jeu.

Lorsque l’on prend en considération que Activision a injecté un demi-milliard de dollars dans sa conception, il va de soi que la réception de Destiny est loin d’être satisfaisante.

Le blogue Kotaku revient aujourd’hui sur la lutte juridique qui a opposé les créateurs du jeu Call of Duty et Activision. Dans le cadre de ce procès, l’éditeur s’est vu forcé de divulguer les détails de son contrat avec Bungie pour la conception du jeu Destiny.

On retrouve un paragraphe intéressant sur une prime en fonction de la qualité du jeu dans les documents en question (voir la clause 10.3) :

«Activision doit payer [Bungie] une prime en fonction de la qualité (la “prime de qualité”) d’un montant de deux millions cinq cent mille dollars (2 500 000$) si le premier opus de Destiny obtient une note d’au moins 90% tel que déterminé par gamerankings.com (ou un service de renom dans le cas où gamerankings.com n’est plus en service) dans le trente (30) jours suivant la mise en marché du premier opus de Destiny sur Xbox 360.»

Rappelons que Game Rankings est un service qui compile la moyenne des notes de divers jeux à partir de critiques publiées par les médias spécialisés. Actuellement, Destiny est loin d’avoir atteint le seuil de 90% inscrit au contrat (encore moins de le surpasser).

À noter que le contrat en question date de 2010. Il est donc fort probable que les clauses aient été révisées depuis, à la hausse ou à la baisse. Néanmoins, si cette prime de qualité est toujours en vigueur, tout porte à croire que Bungie ne respecte pas les conditions pour voir la couleur de l’argent rattachée à celle-ci.

Les dernières nouvelles

Ubisoft+ s’en vient sur les consoles PlayStation !

Ubisoft+ s’en vient sur les consoles PlayStation !

Autoexec Games remporte le gros lot dans la 6e édition des Ubisoft Indie !

Autoexec Games remporte le gros lot dans la 6e édition des Ubisoft Indie !

Le remake de Dead Space sera lancé en janvier 2023

Le remake de Dead Space sera lancé en janvier 2023

Plus d'actualités

Sony veut faciliter l’accès à sa PlayStation 5 en se basant sur de grosses hypothèses

Sony veut faciliter l’accès à sa PlayStation 5 en se basant sur de grosses hypothèses

Malgré un ralentissement, la Nintendo Switch domine toujours !

Malgré un ralentissement, la Nintendo Switch domine toujours !

Prince of Persia: The Sands of Time Remake ramené à sa source

Prince of Persia: The Sands of Time Remake ramené à sa source

Populaires

Comment devenir plus intelligent en deux minutes sans même vous forcer

Comment devenir plus intelligent en deux minutes sans même vous forcer

Brazzers : Près de 800 000 mots de passe compromis

Brazzers : Près de 800 000 mots de passe compromis

25 objets technos de votre enfance qui valent une fortune aujourd’hui

25 objets technos de votre enfance qui valent une fortune aujourd’hui

Laurent LaSalle

Depuis qu'il a tapoté sur son Commodore Vic-20 à l'âge de 3 ans, Laurent est (un peu trop) obsédé par la technologie. Passionné d'informatique et de jeux vidéo, il a notamment été blogueur pour Radio-Canada et chroniqueur techno pour MusiquePlus .