Bleep, un service de communication P2P offert en version alpha

Messagerie privée

Après avoir révolutionné le partage de fichiers, BitTorrent souhaite en faire de même avec la messagerie en ligne.

S’il est aujourd’hui facile de communiquer avec vos amis, votre famille ou vos collègues de travail par écrit, les services de messagerie sacrifient généralement la confidentialité de vos échanges pour plus de convivialité.

À l’instar de BitTorrent, Bleep transmet vos messages de façon cryptée à un réseau de serveurs distribués, de sorte que votre historique n’est pas hébergé à un seul endroit accessible par un pirate informatique.

Que ce soit la messagerie privée de Facebook ou Snapchat, vos messages – même ceux qui sont éphémères – sont tous stockés sur un serveur avant d’être acheminés à leurs destinataires. Par conséquent, ceux-ci sont susceptibles de tomber entre les mains d’un pirate lors d’une cyberattaque contre l’un de ces services.

Ce qui n’est pas le cas des messages transmis par Bleep, la nouvelle plateforme de communication développée par les concepteurs de BitTorrent. À l’instar du service de partage de fichiers pair-à-pair (ou peer-to-peer / P2P), Bleep transmet vos messages de façon cryptée à un réseau de serveurs distribués, de sorte que votre historique n’est pas hébergé à un seul endroit accessible par quiconque possède les connaissances techniques nécessaires pour perpétrer une cyberintrusion et décrypter le contenu convoité.

Évidemment, la structure même de Bleep est complexe. Les curieux peuvent se renseigner sur son architecture et son fonctionnement à même la documentation fournie par les développeurs de la plateforme.

Selon ses concepteurs, les principaux avantages de Bleep sont similaires à ceux des protocoles de type BitTorrent :

  • La plateforme n’a pas de registre central où sont stockées les métadonnées de ses utilisateurs. BitTorrent ne fait pas le suivi ou le stockage des données échangées par les transmetteurs et les récepteurs, ni même de façon temporaire.
  • La plateforme ne propose aucune recherche centralisée. Les utilisateurs se connectent entre eux par le biais d’autres nœuds du réseau, et Bleep ne fait pas le suivi afin de savoir si telle personne a cherché telle autre.
  • Toutes les communications sont cryptées de bout en bout, en utilisant des protocoles de cryptage sécurisés tels que curve25519, ed25519, salsa20, poly1305 et d’autres.

Les versions actuellement disponibles

La version alpha de Bleep est téléchargeable gratuitement pour Android, OS X et Windows. Les utilisateurs ont le choix de s’inscrire au service en fournissant leur courriel ou numéro de téléphone mobile, ou y accéder en mode incognito, de sorte qu’aucune information personnelle n’est nécessaire afin d’utiliser l’application.

Un aperçu de Bleep sur Android.

Un aperçu de Bleep sur Android.

Bleep permet à ses utilisateurs de transmettre des messages ou d’effectuer des appels audio à leurs contacts lorsque ceux-ci sont en ligne. Il est possible d’importer des contacts provenant d’un carnet d’adresses Google ou d’inviter des amis par SMS, courriel, code QR ou par une clé publique.

À noter toutefois que – version alpha oblige – tout n’est pas parfait. Les utilisateurs Android doivent paramétrer l’application afin qu’elle roule en mode Wi-Fi uniquement, à moins d’avoir un forfait de données illimitées. Les concepteurs de l’application travaillent actuellement à régler ce problème, qui peut avoir des répercussions néfastes sur l’autonomie de votre téléphone et la consommation de bande passante de votre forfait lié à votre fournisseur de services cellulaires.

Une initiative intéressante pour cette ère post-Snowden.

  • Tentacle-Sama

    Une version P2P de skype pour la voie/video qui ne coupe pas à répétition serait aussi intéressante!

    • https://branchez-vous.com/ Laurent LaSalle

      C’est essentiellement ça également : Bleep permet de faire des appels vocaux.

      • François Breton

        Mais est-ce que ça marche bien ?
        Avant de dire à tout nos amis de passer à ça…

        • https://branchez-vous.com/ Laurent LaSalle

          Pour ça, il faut l’essayer. Je n’ai pas eu cette chance.