Google Play Music intègre désormais les recommandations de Songza

En avant la musique

Liste de tags

Le principal facteur différenciateur de Songza fait maintenant partie de l’offre de son nouveau propriétaire.

Tel que spéculé par Venture Beat en juillet dernier, au moment où le service musical par diffusion venait d’être acquis par le géant de la recherche pour une somme toujours inconnue à ce jour, la compétence des employés mélomanes de Songza est loin d’être passée sous le radar de Google.

Play Music offre le choix d’une activité spécifique afin de recommander de la musique liée à ce contexte.

Ainsi, «Play Music est maintenant contextualisé», comme le souligne Elias Roman, directeur du produit Play Music de Google.

«Lorsque vous souhaitez qu’un service musical vous recommande une chanson et qu’il ne sait pas que vous êtes sur le point de vous endormir ou de vous entraîner pour un triathlon, ça va être vraiment difficile pour lui de faire du bon travail.»

L’utilisateur de Play Music peut désormais choisir une activité spécifique (entraînement physique, routine du matin, sommeil ou études par exemple) afin d’obtenir un choix de listes musicales liées à ce contexte. Ces listes sont compilées par l’équipe de spécialistes de Google, dont une bonne partie de ces employés provient certainement de la transaction avec Songza.

Car, contrairement à certains de ses concurrents, les listes de Play Music ne sont pas générées à partir l’algorithme. Tout comme le faisait Songza autrefois, Google accorde beaucoup d’importance à cette approche plus humaine. «Les hits de la musique dance des années 90 peuvent ne pas être reconnu en termes de timbre, syncope et mélodie. Ils peuvent ne rien signifier aux oreilles d’un algorithme, mais peuvent avoir une connotation plus forte chez une personne», explique Roman.

Cette nouvelle approche contextualisée est donc offerte pour les abonnés de Play Music All Access aux États-Unis et au Canada sous Android, iOS et sur le Web.