Ello : pas de pub, mais des t-shirts

Modèle d'affaires

Ello, le réseau social sans publicité (et sans gros fun sale, on va se le dire), se tourne vers la vente de t-shirts pour financer ses activités.

Rappelons que, le mois dernier, Ello est devenu un organisme dédié au bien public, une forme de plus en plus populaire de structure organisationnelle qui permet de limiter ou de carrément interdire la publicité et la vente de données de ses utilisateurs.

Ello mettra en vente de nouveaux designs de gaminets en édition limitée tous les premiers et 15 du mois.

Mais comment être viable sans publicité, en 2014? En partenariat avec Threadless, Ello mettra en vente de nouveaux designs de gaminets en édition limitée tous les premiers et 15 du mois, mais les modèles noir et blanc pourront être achetés en tout temps sur le site, moyennant 25$ US. 

Le premier modèle, créé par l’artiste multidisciplinaire Chuck Anderson, est en vente jusqu’au 1er décembre, au coût de 35$ US. 

On comprend l’idée : créer un sentiment d’appartenance chez les utilisateurs, une image de marque pour ce petit nouveau qui peine un peu à susciter l’intérêt général. Mais des t-shirts, vraiment? Il me faudra plus qu’une technique utilisée par des millions d’étudiants pour subventionner des sorties scolaires pour me convaincre de la viabilité d’Ello, je l’admets.