Guardians of Peace change d’idée, Sony peut diffuser The Interview sous certaines conditions

Par Laurent LaSalle – le dans Actualités
Manifestement, il n'est pas facile d'être à la tête d'un collectif de pirates souhaitant mettre un terme à la sortie d'un film mettant en scène la mort de son leader politique préféré.

Aurons-nous droit à d’autres nouvelles sur le sujet? Difficile à dire. Alors que les auteurs de la cyberattaque contre Sony Pictures Entertainment ont sommé le studio de détruire toute trace du film The Interview il y a à peine quelques heures, voilà que Guardians of Peace change d’idée.

Mais avant de continuer sur le sujet, une récapitulation est de mise. Si par hasard vous n’avez pas suivi l’affaire, voici un très bref résumé :

  • Le 24 novembre dernier, Sony découvre qu’elle a été victime d’une cyberattaque. Le collectif de pirates, nommé Guardians of Peace, prétend avoir dérobé plus de 100 To de données avant de supprimer les fichiers originaux des serveurs de Sony. Le cocktail est notamment constitué de courriels, de numéros d’assurances sociales et renseignements confidentiels d’employés et de vedettes d’Hollywood, de secrets d’entreprises et de propriétés intellectuelles.
  • Une bonne portion de ces données est ensuite diffusée sur la Toile. Des journalistes passent au peigne fin plusieurs échanges de courriels, et certaines révélations font les manchettes.
  • Guardians of Peace promet alors à Sony une surprise pour Noël, soit la diffusion d’informations encore plus sensibles au sujet de l’entreprise.
  • Au début de la semaine, Guardians of Peace menace ensuite les salles de cinéma qui oseront projeter le film The Interview, dans lequel deux journalistes deviennent des agents secrets ayant pour mission d’assassiner Kim Jong-un, en évoquant les événements du 11 septembre 2001.
  • Devant la menace, trois des plus importantes chaînes de cinéma des États-Unis paniquent et annulent la projection du film. Devant leur décision, Sony annule la sortie du film.
  • Aujourd’hui, le FBI a accusé officiellement la Corée du Nord d’être à l’origine de la cyberattaque en question. Au même moment, Guardians of Peace exige que Sony retire toute trace du film The Interview de ses serveurs.

«Vous avez souffert suffisamment à travers de menaces», a affirmé Guardians of Peace dans un message publié sur Pastebin. «Vous pouvez maintenant distribuer le film The Interview. Mais soyez prudent. Les événements du 11 septembre peuvent toujours se reproduire si vous ne respectez pas ces règles : Règle no 1 : Aucune scène de la mort de Kim Jong-un trop joyeuse; Règle no 2 : Ne nous mettez pas à l’épreuve une fois de plus; Règle no 3 : Si vous faites quoi que ce soit d’autre, nous serons prêts à nous battre.»

Voilà la situation telle qu’elle est à l’heure actuelle. Soulignons que le président américain Barack Obama a déclaré qu’il trouvait regrettable que Sony ait pris la décision d’annuler la projection du film The Interview si rapidement lors d’une conférence de presse aujourd’hui.

Les dernières nouvelles

Un iPad à écran pliable à l’horizon 2024 pour Apple?

Un iPad à écran pliable à l’horizon 2024 pour Apple?

On a des mauvaises nouvelles pour le métavers…

On a des mauvaises nouvelles pour le métavers…

Facebook draine-t-il la pile de votre téléphone à votre insu?

Facebook draine-t-il la pile de votre téléphone à votre insu?

Plus d'actualités

Samsung Galaxy S23 : de la «grosse» photo, de la «belle» photo

Samsung Galaxy S23 : de la «grosse» photo, de la «belle» photo

Huawei sur le point d’être banni aux États-Unis

Huawei sur le point d’être banni aux États-Unis

OnePlus 11 et Buds Pro 2: au tour d’Android adopter l’audio spatial

OnePlus 11 et Buds Pro 2: au tour d’Android adopter l’audio spatial

Populaires

25 objets technos de votre enfance qui valent une fortune aujourd’hui

25 objets technos de votre enfance qui valent une fortune aujourd’hui

Avec Google Drive, regardez gratuitement des films en streaming

Avec Google Drive, regardez gratuitement des films en streaming

Test de la DualSense Edge: Le haut de gamme de Sony, mais à quel prix ?

Test de la DualSense Edge: Le haut de gamme de Sony, mais à quel prix ?

Laurent LaSalle

Depuis qu'il a tapoté sur son Commodore Vic-20 à l'âge de 3 ans, Laurent est (un peu trop) obsédé par la technologie. Passionné d'informatique et de jeux vidéo, il a notamment été blogueur pour Radio-Canada et chroniqueur techno pour MusiquePlus .