Android Wear, bientôt sur des montres luxueuses

Passez à la caisse

Liste de tags

TAG Heuer sera le premier fabricant suisse à proposer des montres connectées propulsées par l’OS mobile de Google destiné aux accessoires intelligents.

Nombreux sont les adeptes d’Android qui n’ont pas hésité à souligner comment le prix de la Watch Edition d’Apple pouvait sembler ridicule pour ceux qui ne font pas partie du 1% des riches de la planète. C’était sans compter toutefois sur Google, qui n’est manifestement pas prêt à céder ce terrain à Apple.

Ainsi, l’entreprise annonce aujourd’hui qu’elle a conclu un nouveau partenariat avec Intel et TAG Heuer. L’objectif est de produire une gamme de montres luxueuses propulsées par Android Wear.

Mieux connu pour ses chronomètres analogiques, qui sont régulièrement mis en valeur dans le cadre d’événements sportifs, et plus particulièrement en Formule 1, TAG Heuer est l’un des plus importants horlogers suisses. La fourchette de prix de ses produits varie d’un peu moins de 1 000$ US à un montant dans les 5 chiffres. L’entreprise n’est peut-être pas estimée autant que Rolex, mais les produits TAG Heuer proposent un cachet certainement plus enviable que la moyenne des fabricants de montres connectées.

Pour sa part, Intel n’a guère besoin de présentations. Alors que la majorité des montres Android Wear tire profit de processeurs de Qualcomm et Texas Instruments, les modèles de TAG Heuer seront les premières à être propulsées par des processeurs Intel.

«En fusionnant beauté et technologie, la montre suisse a inspiré des générations d’artistes et d’ingénieurs – y compris de notre côté chez Google», souligne David Singleton, directeur de l’ingénierie de l’entreprise californienne. «Nous sommes donc ravis de travailler avec TAG Heuer et Intel pour apporter un mélange unique d’émotion et d’innovation pour le marché du luxe. Ensemble, et en utilisant la plateforme Android Wear, nous pouvons imaginer une meilleure montre, plus belle et plus intelligente.»

Il est vrai que la critique qui revient le plus souvent au sujet des montres connectées est que le look et la qualité de construction est à des kilomètres de ce que proposent les montres conventionnelles. Reste à voir maintenant si un réputé horloger suisse sera en mesure de hausser la qualité de ce type de produit, au point d’influencer positivement les constructeurs de modèles plus abordables.