Les 5 innovations technologiques qui seront à bord des voitures d’ici les prochaines années

Où s'en va l'automobile?

Exclusif

Des véhicules électriques que l’on retrouve déjà sur nos routes aujourd’hui à la voiture entièrement autonome, la grande révolution technologique de l’automobile est déjà commencée.

À moins que vous soyez un citadin adepte du transport collectif, vous passez probablement une bonne partie de vos journées à l’intérieur de la voiture. Bien sûr, la route comprend son lot de désagréments : le trafic, le stationnement introuvable au centre-ville, les chauffeurs du dimanche et les maudites contraventions.

Heureusement, la technologie promet d’améliorer grandement votre expérience sur la route, tout en augmentant votre sécurité et vos économies. Voici un aperçu de cinq façons dont l’automobile est appelée à changer. L’avenir est prometteur…

La voiture qui vous divertit

À l’heure actuelle, le plus puissant système de divertissement à bord d’une voiture est généralement le téléphone qui se trouve dans la poche du conducteur. L’expérience offerte par les appareils mobiles va bientôt venir remplacer la radio et le système de navigation de votre voiture.

androidauto_

Récemment, Apple et Google ont annoncé respectivement des partenariats avec les principaux constructeurs afin d’intégrer leurs prochains modèles d’automobiles avec leur système d’exploitation. Dans les deux cas, l’expérience promise (qui nécessite une connexion à votre téléphone) est un équilibre entre information pertinente et divertissement limité.

À première vue, l’idée d’un énorme écran tactile sur le tableau de bord peut sembler être une importante source de distraction pour les conducteurs. Toutefois, puisqu’ils luttent déjà à l’envie de consulter leur téléphone, permettre d’accéder plus rapidement à l’information qu’ils désirent viendra réduire ce facteur de risque. Parmi les applications sur lesquelles se penchent les ingénieurs à l’heure actuelle, beaucoup exploitent la synthèse vocale pour retransmettre du contenu textuel au conducteur. Le pilote pourra ainsi en apprendre davantage sur un point d’intérêt situé à proximité, consulter ou transmettre des courriels via la reconnaissance vocale, tout en gardant les yeux sur la route.

Si vous ne comptez pas changer votre voiture bientôt, il y a toujours le Navdy HUD qui vous permettra de projeter l’image de votre téléphone sur votre pare-brise. Encore une fois, sécurité oblige, l’expérience sera limitée.

La voiture qui apprend de vos comportements

Il va de soi que d’évaluer le risque d’accident potentiel selon votre niveau de conduite est plus fidèle que de se fonder sur votre âge, sexe ou type de véhicule.

La majorité des véhicules aujourd’hui sont équipés de capteurs liés à l’accélérateur, au volant, aux roues et au moteur de la voiture. Les informations ainsi recueillies sont stockées dans un enregistreur de données d’événements, soit l’équivalent d’une boîte noire.

Lorsqu’un accident survient, les dernières actions peuvent être consultées par des enquêteurs afin de déterminer si une défaillance technique est en cause, ou si le conducteur a effectué une manœuvre dangereuse (par exemple, un freinage brusque ou un excès de vitesse).

C’est d’ailleurs en tirant profit de cette technologie que des compagnies d’assurances offrent à leurs clients ces dernières années de brancher un dispositif dans leur voiture afin d’analyser leur conduite et de leur permettre de réaliser des économies sur leur prime.

Mais ça, c’était avant que Desjardins Assurances lance la nouvelle application Ajusto, qui nécessite seulement un téléphone Android ou iOS. En utilisant la fonction GPS de celui-ci, l’application est en mesure d’évaluer votre conduite en fonction de quatre critères : l’intensité de votre conduite (accélérations, freinages et virages brusques), votre vitesse, vos heures de déplacement et la distance parcourue.

Que vous soyez client de Desjardins Assurances ou non, vous pouvez vous amuser à comparer vos performances avec la communauté des utilisateurs de l’application, et enfin obtenir une réduction jusqu’à 25% additionnels de votre prime d’assurance automobile si vous choisissez de renouveler votre assurance automobile avec Desjardins, une fois inscrit au programme Ajusto.

ajusto03ajusto01ajusto02

Un aperçu de la nouvelle application Ajusto de Desjardins.

Si l’idée qu’une entreprise surveille votre comportement routier peut sembler inquiétante, il va de soi que d’évaluer le risque d’accident potentiel selon ce critère est hautement plus fidèle à la réalité que de se fonder sur d’autres caractéristiques comme l’âge, le sexe ou le type de véhicule.

Dans un tout autre registre, Mercedes-Benz travaille sur un système destiné à apprendre de vos habitudes et vos préférences.

Un aperçu du concept de Predictive User Experience sur lequel travaille Mercedes-Benz.

Un aperçu du concept de Predictive User Experience sur lequel travaille Mercedes-Benz.

Par exemple, si vous quittez la maison chaque matin vers 7h30 pour reconduire vos enfants à l’école, par le biais de la géolocalisation, la voiture peut savoir quel itinéraire vous êtes sur le point d’entreprendre – sans que vous ayez à lui indiquer la destination – et proposer un autre chemin lorsqu’un bouchon de circulation est susceptible de nuire à votre horaire. Elle peut même recommander de passer à une autre station selon l’heure de la journée et vos préférences radiophoniques.

La voiture plus sécuritaire

Vous vous souvenez de l’époque où tout était meilleur avec des lasers? Audi et BMW souhaitent prouver que c’est toujours le cas en intégrant cette technologie à leurs prochains modèles d’automobiles.

Comparaison entre les feux de croisement et les Laserlights, des feux de route développés par BMW.

Comparaison entre les feux de croisement et les Laserlights, des feux de route développés par BMW.

En effet, lorsque l’on combine cette technologie aux phares DEL dont sont munies les voitures modernes, on est à même de doubler la portée du rayon lumineux sur une distance de 600 mètres. Sans parler des diverses composantes qui équipent également certains phares permettant de diriger la lumière selon la trajectoire du véhicule, tout en évitant d’aveugler les autres conducteurs qui circulent en sens inverse.

En matière de sécurité, on retrouve depuis plus de 20 ans des coussins gonflables à l’intérieur de nos voitures. Mais c’est justement le problème : ils sont à l’intérieur.

C’est pourquoi TRW Automotive, une entreprise spécialisée en équipement de sécurité, a développé un système de coussins gonflables externes s’insérant dans le bas du véhicule qui peut se déployer en 30 millisecondes. Non seulement ce système viendrait amoindrir l’impact de l’accident (en plus de préserver l’état de la carrosserie), mais une version située en bordure du capot serait également bénéfique lors d’une collision avec un piéton ou un cycliste.

La voiture connectée

Les cyclistes pourront aussi tirer profit de la connexion en symbiose des divers véhicules sur la route. Tel que nous l’avons récemment mentionné sur Branchez-vous, Volvo travaille actuellement à la mise au point d’un casque de vélo connecté à un téléphone intelligent sur lequel une application reçoit la position géographique des véhicules circulant à proximité du cycliste. Lorsqu’un danger de collision est imminent, un signal lumineux en avise le porteur du casque afin qu’il puisse réagir en conséquence.

Si les voitures sont en mesure d’ainsi transmettre leur position aux cyclistes, elles peuvent également transmettre de l’information aux autres véhicules. C’est dans cet esprit que le département des Transports des États-Unis travaille en collaboration avec plusieurs constructeurs automobiles à l’élaboration d’une technologie de communication véhicule à véhicule (V2V).

Les voitures équipées de cette technologie transmettront ainsi le signal de leur trajectoire aux autres véhicules afin de réduire le risque d’accident. Bien que le V2V n’en soit qu’à ses balbutiements, les chercheurs estiment que cette technologie pourrait prévenir 76% des collisions sur les routes américaines.

La voiture autonome

La table est donc mise pour l’arrivée prochaine de la voiture complètement autonome, un sujet dont nous avons déjà maintes fois parlé.

Seriez-vous prêt à embarquer dans une voiture dépourvue de volant ou de moyens de reprendre le contrôle du véhicule, outre un bouton d’arrêt d’urgence? C’est le projet sur lequel travaille actuellement Google : une voiture équipée de capteurs, d’un système de navigation et d’un ordinateur permettant le pilotage automatique.

Pour le moment, l’entreprise californienne expérimente son système embarqué à l’intérieur de prototypes intégrant l’équipement nécessaire pour un pilotage manuel. Alors que la Californie, la Floride et le Nevada sont les seuls états qui autorisent des véhicules autonomes sur la route à condition que le passager puisse reprendre le contrôle du véhicule en tout temps, cette exigence pourrait éventuellement tomber une fois que le projet de Google aura fait ses preuves.

Ce n’est évidemment pas pour demain. Mais en attendant, on peut toujours en rêver…

  • Denis Bergeron

    Wow tellement révolutionnaire que j’ai eu tout ça (sauf la voiture autonome) dans mon Wrangler 2012.

    • https://branchez-vous.com/ Laurent LaSalle

      J’ai de la difficulté à croire que votre Wrangler 2012 était équipé de CarPlay / Android Auto, d’un système de navigation pouvant prédire votre itinéraire, de phares munis de lasers, de coussins gonflables externes ou d’un système de communication véhicule à véhicule.