Les applications Microsoft seront intégrées à Cyanogen OS (MÀJ)

Partenariat

Après les rumeurs, la confirmation. Cyanogen annonce avoir conclu un partenariat avec Microsoft afin d’intégrer ses applications dans la déclinaison d’Android de ce premier.

Bing, Skype, OneDrive, OneNote, Outloook et Office seront ainsi accessibles aux détenteurs d’appareils mobiles propulsés par Cyanogen OS. L’initiative a évidemment pour objectif de faire augmenter l’utilisation des services de Microsoft auprès des adeptes de l’open source et des technophiles, qui représentent davantage les fidèles de Cynaogen1.

«Ce partenariat stimulant avec Microsoft va nous permettre d’apporter de nouveaux types de services intégrés aux utilisateurs mobiles des marchés internationaux.»

«Les gens à travers le monde utilisent le système d’exploitation de Cyanogen et les services populaires de Microsoft pour s’engager avec ce qui compte le plus pour eux sur leurs appareils mobiles», a affirmé Kirt McMaster, PDG de Cyanogen, au blogue The Verge. «Ce partenariat stimulant avec Microsoft va nous permettre d’apporter de nouveaux types de services intégrés aux utilisateurs mobiles des marchés internationaux.»

Pour sa part, Microsoft a déclaré vouloir «continuer de fournir des expériences de productivité et de communications de calibre mondial sur Windows», en ajoutant «nous sommes ravis que les utilisateurs de Cyanogen soient bientôt en mesure de profiter de ces mêmes services puissants».

Bien entendu, on peut se questionner sur l’impact que cette décision d’affaires pourrait avoir sur les utilisateurs de Cyanogen. Alors que Microsoft a longtemps été perçue comme l’ennemi de la communauté open source, l’entreprise a récemment changé son fusil d’épaule à ce sujet, notamment en libérant le cœur de sa plateforme .NET, et en laissant planer le doute sur la possibilité d’en faire autant avec le code source de Windows.

  1. Comme le souligne Christian Aubry dans nos commentaires, il est important ici de faire la distinction entre l’installation de CyanogenMod (la déclinaison d’Android open source de Cyanogen) et des appareils propulsés par Cyanogen OS (la distribution de l’OS comprenant des composants propriétaires). Une précédente version de cet article pouvait prêter à confusion à ce sujet. Nos excuses.