Le réseau cellulaire couvre désormais toute la ligne jaune du métro de Montréal

Transport connecté

Québec
Liste de tags

Alors que la saison des festivals s’amorce sur l’île Sainte-Hélène, la Société de transport de Montréal annonce que ses usagers pourront utiliser leurs appareils mobiles d’un bout à l’autre de la ligne jaune.

Annoncé en 2013, le projet de relier l’ensemble du réseau sous-terrain de la STM au réseau cellulaire vient de franchir une nouvelle étape cette semaine. Les abonnés des services de Bell, Rogers, Telus et Vidéotron pourront ainsi profiter du réseau 3G, 4G et LTE lors de leurs déplacements entre l’île de Montréal et la Rive-Sud (de la station Berri-UQAM à celle de Longueuil).

Il ne semble pas être question pour la STM d’offrir un accès Wi-Fi dans le métro pour le moment.

Malheureusement, il ne semble pas être question pour la STM d’offrir un accès Wi-Fi dans le métro pour le moment. Il faut dire que les quatre principaux opérateurs mobiles sont des partenaires du projet, et il n’est pas difficile d’imaginer qu’ils préfèrent de loin que les usagers soient restreints à utiliser leurs propres services.

N’empêche, la nouvelle arrive à point, notamment plus d’un mois avant le festival de musique Osheaga, qui célèbre d’ailleurs son 10e anniversaire cette année.

Voici un rappel des grandes lignes du déploiement du réseau sans fil dans le métro de Montréal :

  • Le projet représente un investissement de 50 millions de dollars assumé à parts égales par Bell, Rogers, Telus et Vidéotron.
  • Le déploiement est divisé en cinq phases qui devraient être complétées d’ici quatre à six ans.
  • Les stations les plus achalandées seront desservies en priorité. Les travaux se poursuivent actuellement sur le tronçon de la ligne orange au centre-ville, à l’ouest de la station Places-d’Armes.