Facebook et son nouveau logo

Par Laurent LaSalle – le dans Actualités
Le designer Eric Olson, créateur de la police utilisée pour concevoir le précédent logo, vient d'accoucher de la prochaine image de marque de l'entreprise.

Changement subtil? Non, pas de l’œil de quelqu’un qui prête le moindrement attention à ce genre de détails. Soit, il ne s’agit certainement pas d’une révolution, et comme le mentionne le Huffington Post, vous ne l’aviez certainement pas remarqué. Mais c’est pour la simple et bonne raison que le nouveau logo n’a pas encore été déployé sur le réseau social : la page d’accueil affiche toujours l’ancienne version, et il ne se trouve toujours pas sur le portail consacré à l’image de marque au moment d’écrire ces lignes.

La différence entre l'ancien et le nouveau logo de Facebook (Image : Brand New).
La différence entre l’ancien et le nouveau logo de Facebook (Image : Brand New).

Mais voilà, s’il garde sa couleur, le logo apporte un changement assez significatif : le simple fait de passer d’un «a» traditionnel (à deux boucles) à un «ɑ» évoquant l’alpha grec classique (qui paraît plus moderne, même si fondamentalement, ce n’est pas le cas) est suffisant pour en déstabiliser plus d’un. Les personnes plus susceptibles d’être traumatisées par ce changement seront peut-être rassurées d’apprendre que le «f» demeure inchangé, si ce n’est que son épaisseur et sa hauteur ont été ajustées afin de correspondre à la nouvelle typographie.

Pour le plus important réseau social de la Toile, être original pour le moment est loin d’être un impératif.

Par conséquent, si Facebook choisit de conserver la même interface, ce logo n’aura pas l’occasion de croiser souvent le regard de ses 1,4 milliard d’utilisateurs.

Maintenant, la disparition de Klavika – la police «sévère» utilisée par le logo depuis une dizaine d’années – au profit d’une police aux formes plus rondes, est-elle le fruit d’une stratégie corporative trop mise à l’avant-plan? C’est ce que croit Olivier Bruel dans son article publié sur Infopresse cette semaine.

N’empêche, stratégiquement, selon l’approche employée, il est généralement préférable que l’on puisse reconnaître le logo dans les écrits faisant référence à la marque. Le changement du «a» va à l’encontre de cette logique, étant donné que l’on emploie désormais une forme beaucoup moins répandue.

Néanmoins, je partage l’avis de Bruel quant au flagrant manque d’originalité dans la conception de ce logo. Mais pour le plus important réseau social de la Toile, être original pour le moment est loin d’être un impératif.

C’était la minute «design» de Branchez-vous. De retour à notre programmation régulière…

Les dernières nouvelles

Voici comment on va recycler la batterie des autos électriques au Québec

Voici comment on va recycler la batterie des autos électriques au Québec

L’Apple Watch Ultra au Canada vendredi pour 1099$

L’Apple Watch Ultra au Canada vendredi pour 1099$

Amazon lance des nouvelles tablettes destinées aux enfants

Amazon lance des nouvelles tablettes destinées aux enfants

Plus d'actualités

Windows 11: il va y avoir pas mal plus d’applications Android sur votre PC cet automne

Windows 11: il va y avoir pas mal plus d’applications Android sur votre PC cet automne

Apple AirPods Pro: même format, plus de muscle

Apple AirPods Pro: même format, plus de muscle

Après deux ans de pandémie, le MEGAMIGS de Montréal revient dans une édition plus rassembleuse

Après deux ans de pandémie, le MEGAMIGS de Montréal revient dans une édition plus rassembleuse

Populaires

5 façons de gagner de l’argent en ligne 

5 façons de gagner de l’argent en ligne 

Comment devenir plus intelligent en deux minutes sans même vous forcer

Comment devenir plus intelligent en deux minutes sans même vous forcer

25 objets technos de votre enfance qui valent une fortune aujourd’hui

25 objets technos de votre enfance qui valent une fortune aujourd’hui

Laurent LaSalle

Depuis qu'il a tapoté sur son Commodore Vic-20 à l'âge de 3 ans, Laurent est (un peu trop) obsédé par la technologie. Passionné d'informatique et de jeux vidéo, il a notamment été blogueur pour Radio-Canada et chroniqueur techno pour MusiquePlus .