All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

Le cofondateur de Creative Commons souhaite réformer le système électoral américain

Par Laurent LaSalle – le dans Actualités
Après avoir longtemps dénoncé l'emprise des lobbies sur la politique américaine, Lawrence Lessig souhaite se présenter comme candidat à la présidence des États-Unis pour le Parti démocrate.

À l’heure où le Canada est en pleine campagne électorale fédérale, les choses bougent au sud de la frontière. En effet, le professeur de l’université Harvard et cofondateur de Creative Commons, Lawrence Lessig, souhaite réformer le système électoral des États-Unis. Il ne propose rien de moins que d’adopter le modèle du sociofinancement afin de combattre ce qu’il décrit comme «un système truqué».

Afin d’amasser les fonds nécessaires pour se lancer dans la course à l’investiture démocrate, il passe de la parole à l’acte en demandant aux internautes de contribuer à sa campagne visant à défendre le Citizen Equality Act, un projet de loi conçu pour accroître l’accès au vote, mettre un terme à la manipulation partisane du vote (en s’inspirant notamment de l’initiative FairVote), et enfin réformer le système de financement des campagnes électorales.

L’objectif de la campagne lancée par Lessig est de 1 million de dollars US, et l’échéance est fixée pour la fête du Travail, le 7 septembre prochain.

«Voici l’idée que nous allons tester : un président référendaire», explique Lessig dans la vidéo présentant son projet. «Un candidat qui se présente à la présidence, avec comme seule promesse que s’il est élu, il occupera son poste aussi longtemps qu’il le faudra – mais seulement aussi longtemps qu’il le faudra – pour passer une réforme fondamentale permettant d’atteindre l’équité citoyenne. Une fois que la réforme est adoptée, ce président démissionnera, et le vice-président élu deviendra alors le nouveau président jusqu’à la fin du mandat. Le candidat est le référendum. La campagne est pour ce référendum.»

L’objectif de la campagne lancée par Lessig est de 1 million de dollars US, et l’échéance est fixée pour la fête du Travail, le 7 septembre prochain.

«Et si nous atteignons notre objectif de financement, et qu’aucun des principaux candidats à l’investiture démocrate ne s’engage à faire de cette réforme fondamentale la priorité de leur administration, alors je vais entrer dans la course en tant que candidat référendaire. Je vais lier chaque enjeu, du changement climatique aux dettes étudiantes, à cette corruption fondamentale. Je ferai de l’équité citoyenne le cœur de cette élection. Et si ce référendum l’emporte, son mandat sera aussi puissant que tout ce qu’il est possible de faire au sein de notre système politique. Ce sera la plus nette manifestation pacifique pour une démocratie équitable de notre vie.»

«Ce ne sera pas facile. Je le sais bien. Et sans aucun doute, il devrait y avoir quelqu’un de plus qualifié que moi. J’ai tenté d’en recruter. Et si quelqu’un de populaire s’engage de façon crédible à mener une telle course, je vais me retirer avec joie. Cette campagne ne fait pas la promotion d’une personne, mais d’un principe, un principe américain que nous devons à tout prix récupérer. Que nous sommes tous égaux, et que la démocratie doit tous nous respecter comme des êtres égaux.»

Reste à voir maintenant comment la nouvelle sera accueillie par les principaux candidats à l’investiture démocrate actuelle.

Continuez votre lecture

John McAfee, candidat à la présidence des États-Unis

John McAfee, candidat à la présidence des États-Unis

Donald Trump veut fermer Internet pour contrer le terrorisme

Donald Trump veut fermer Internet pour contrer le terrorisme

Laurent LaSalle -
Facebook et Google expulsent les sites de fausses nouvelles de leurs réseaux publicitaires

Facebook et Google expulsent les sites de fausses nouvelles de leurs réseaux publicitaires

Laurent LaSalle -
The Political Machine 2016, les coulisses de la présidentielle américaine

The Political Machine 2016, les coulisses de la présidentielle américaine

Hugo Prévost -
Le fondateur d’Oculus financerait des trolls pro-Trump

Le fondateur d’Oculus financerait des trolls pro-Trump

Laurent LaSalle -
Le Royaume-Uni souhaite bannir WhatsApp, Snapchat et leurs semblables

Le Royaume-Uni souhaite bannir WhatsApp, Snapchat et leurs semblables

Laurent LaSalle -
Les républicains contre les geeks

Les républicains contre les geeks

Snowden croit mériter le pardon des États-Unis

Snowden croit mériter le pardon des États-Unis

Laurent LaSalle -
Le Sénat américain approuve le projet de loi CISA

Le Sénat américain approuve le projet de loi CISA

Laurent LaSalle -
Retrogaming : 9 genres de jeux vidéo qui défient le temps

Retrogaming : 9 genres de jeux vidéo qui défient le temps

Google permettra de suivre le prochain débat républicain en direct sur son moteur de recherche

Google permettra de suivre le prochain débat républicain en direct sur son moteur de recherche

Laurent LaSalle -
La «taxe Netflix» devient un enjeu électoral

La «taxe Netflix» devient un enjeu électoral

Laurent LaSalle -
Quand Surgeon Simulator vous permet de torturer Donald Trump

Quand Surgeon Simulator vous permet de torturer Donald Trump

Laurent LaSalle -
Les républicains contre les geeks II : Cruz Contrôle

Les républicains contre les geeks II : Cruz Contrôle

La Défense américaine a perdu un dirigeable qui se balade dans le ciel de la Pennsylvanie (MAJ)

La Défense américaine a perdu un dirigeable qui se balade dans le ciel de la Pennsylvanie (MAJ)

Laurent LaSalle -

Laurent LaSalle

Depuis qu'il a tapoté sur son Commodore Vic-20 à l'âge de 3 ans, Laurent est (un peu trop) obsédé par la technologie. Passionné d'informatique et de jeux vidéo, il a notamment été blogueur pour Radio-Canada et chroniqueur techno pour MusiquePlus .