Verizon confirme une connexion de 10 Gbit/s qui pourrait atteindre 80 Gbit/s

Par Laurent LaSalle – le dans Actualités
Alors que Bell et Vidéotron s'apprêtent à dépasser le cap de 1 Gbit/s d'ici 2016, Verizon est déjà en train de tester une connexion 10 fois plus rapide au sud de la frontière.

Le fournisseur d’accès Internet américain Verizon a annoncé cette semaine que l’un de ses clients du Massachusetts aurait participé à une mise à l’essai d’une nouvelle technologie, conférant à sa connexion Internet la vitesse de 10 Gbit/s.

La technologie employée pour atteindre cette vitesse a été adoptée par un consortium dont font partie Bell, Sasktel, Telus et Orange.

Bien entendu, pour obtenir de tels résultats, la fibre optique se doit d’être connectée directement au foyer de l’utilisateur (un réseau de type FTTP)1. Même que dans certaines conditions, la vitesse de transmission de données pourrait atteindre de 40 à 80 Gbit/s «selon la demande du marché».

La technologie en question? La norme NG-PON2. Ce standard, développé par l’Union internationale des télécommunications, a été récemment adopté par le consortium Full Service Access Network, dont fait évidemment partie Verizon.

Quelles autres entreprises retrouve-t-on parmi les membres de FSAN? Bell, SaskTel et Telus représentant le Canada, tandis que la France est représentée par Orange.

Comment est-ce possible?

Selon Verizon, cette vitesse peut être atteinte en ajoutant de nouvelles couleurs à la lumière transmise sur la fibre optique déjà en place, augmentant ainsi la capacité de téléchargement de 10 Gbit/s à la fois. L’entreprise a pu ainsi tester la procédure en employant un nouveau terminal de ligne optique à partir de son bureau central. En diffusant quatre longueurs d’onde distinctes, chacune a pu ainsi générer une vitesse de 10 Gbit/s en téléchargement et 2,5 Gbit/s en téléversement (totalisant 40 Gbit/s en aval et 10 Gbit/s en amont).

La conception de nouveaux terminaux NG-PON2 est déjà en chantier, aux dires de Verizon. Ceux-ci devraient permettre une vitesse de 10 Gbit/s par couleur, en aval et en amont. On ne précise pas combien de couleurs pourront être générées par cet équipement, mais la mention d’une vitesse de 80 Gbit/s nous pousse à croire que le total de longueurs d’onde sera logiquement doublé.

Bien entendu, si cette nouvelle constitue essentiellement une preuve de concept, Verizon n’a fourni aucun échéancier pour le déploiement d’un tel service. À noter que la vitesse maximale offerte actuellement par Verizon est fixée à 500 Mbit/s en aval et en amont.

  1. Officiellement, Verizon mentionne un réseau de type FTTP. Cette terminologie, qui n’a pas encore été employée de ce côté-ci de la frontière, signifie fiber to the premises. Autrement dit, la fibre optique se doit d’être connectée au local de l’utilisateur – le foyer pour un client résidentiel, le bureau pour une entreprise.

Les dernières nouvelles

Test du jeu Splatoon 3 – Revoir une panoplie d’éclaboussures

Test du jeu Splatoon 3 – Revoir une panoplie d’éclaboussures

Voici comment on va recycler la batterie des autos électriques au Québec

Voici comment on va recycler la batterie des autos électriques au Québec

L’Apple Watch Ultra au Canada vendredi pour 1099$

L’Apple Watch Ultra au Canada vendredi pour 1099$

Plus d'actualités

Amazon lance des nouvelles tablettes destinées aux enfants

Amazon lance des nouvelles tablettes destinées aux enfants

Windows 11: il va y avoir pas mal plus d’applications Android sur votre PC cet automne

Windows 11: il va y avoir pas mal plus d’applications Android sur votre PC cet automne

Apple AirPods Pro: même format, plus de muscle

Apple AirPods Pro: même format, plus de muscle

Populaires

5 façons de gagner de l’argent en ligne 

5 façons de gagner de l’argent en ligne 

Comment devenir plus intelligent en deux minutes sans même vous forcer

Comment devenir plus intelligent en deux minutes sans même vous forcer

Brazzers : Près de 800 000 mots de passe compromis

Brazzers : Près de 800 000 mots de passe compromis

Laurent LaSalle

Depuis qu'il a tapoté sur son Commodore Vic-20 à l'âge de 3 ans, Laurent est (un peu trop) obsédé par la technologie. Passionné d'informatique et de jeux vidéo, il a notamment été blogueur pour Radio-Canada et chroniqueur techno pour MusiquePlus .