Google a optimisé la gestion de la mémoire vive de Chrome

Mise à jour

La nouvelle mise à jour de Chrome privilégie les onglets les plus utilisés lors de l’attribution de la mémoire destinée à chacun d’eux.

Visiblement, les développeurs de Chrome n’ont pas chômé ces derniers temps. Si le navigateur de Google était réputé à ses débuts pour ses performances et sa rapidité, il est progressivement devenu plus exigeant en terme de ressources exigées au fil du temps.

Chrome permet de réduire de 10% l’utilisation de mémoire d’un site web en moyenne, et jusqu’à près de 25% pour des applications web plus complexes comme Gmail.

Qu’à cela ne tienne, la version 45 de Chrome propose de nouvelles fonctions qui tiendront compte des ressources disponibles.

Si votre ordinateur est à bout de souffle, le navigateur cessera de rafraîchir les onglets inutilisés afin de préserver de la mémoire vive. Chrome est aussi capable de détecter si une page a terminé d’exécuter ses tâches afin de libérer la mémoire réservée inutilement à celles-ci. Selon Google, cette technique permet de réduire de 10% l’utilisation de mémoire d’un site web en moyenne, et jusqu’à près de 25% pour des applications web plus complexes comme Gmail.

Enfin, lorsque la fonction permettant de rétablir les onglets de la précédente session est activée, Chrome chargera d’abord les onglets les plus fréquemment visités. Par conséquent, les onglets les plus importants seront accessibles plus rapidement.

Lorsque l’on combine ces améliorations à la nouvelle fonction désactivant «intelligemment» les contenus Flash inutiles, on peut imaginer que le nouveau Chrome incitera certains de ceux qui l’avaient abandonné au profit de navigateurs plus rapides à revenir sur leur décision.