Téléviseurs 4K : Pour qui, pour quoi, pour quand?

Le futur est si loin

Exclusif
Liste de tags

L’ultra haute définition 4K est sur toutes les lèvres depuis quelques semaines. Mais certaines de ces lèvres sont attachées à des bouches qui auraient peut-être intérêt à se taire. Voici pourquoi.

LIRE ÉGALEMENT : La 4K, à quand le bon moment?

On en parle depuis des années. Les manufacturiers de téléviseurs, surtout, en parlent depuis le jour où ils se sont rendu compte que personne ne voulait de la télé en 3D, soit à peu près 14 secondes après le lancement du premier téléviseur 3D. Mais depuis quelques semaines, on parle de la 4K plus que d’habitude. Est-ce que, cette fois-ci, c’est vraiment la bonne?

Il y a des signes encourageants, mais pas pour tout le monde. Et il ne serait pas étonnant que les Québécois soient particulièrement mal servis en la matière.

Le matériel

illico4kuhd

Les meilleures nouvelles proviennent du côté du matériel. Au Québec, les premiers soubresauts de la plus récente vague sont venus de chez Vidéotron, qui a récemment annoncé un enregistreur numérique personnel 4K. Puis, il y a quelques jours, Samsung a dévoilé les premiers lecteurs Blu-ray 4K, qui feront enfin leur entrée sur le marché l’an prochain

La disponibilité de ces périphériques rendra la 4K plus attirante aux yeux du commun des mortels en attendant la connexion nécessaire pour regarder Netflix en 4K toute la journée.

Bon, dans le cas des lecteurs Blu-ray, on est en droit de se demander s’ils n’arrivent pas deux ans trop tard pour sauver une industrie défaillante : les disques numériques (DVD et Blu-ray), dont les ventes ont plongé de 8,1% en 2013 et d’un autre 10,9% en 2014, ont bien du mal à soutenir la concurrence de Netflix, YouTube et leurs semblables. 

N’empêche que la disponibilité de ce genre de périphériques aura quand même de quoi rendre la 4K plus attirante aux yeux du commun des mortels en attendant que la connexion Internet moyenne soit assez rapide et généreuse de sa bande passante pour que l’on puisse regarder Netflix en 4K toute la journée.

Une bonne nouvelle pour les fabricants de téléviseurs, dont les ventes ont été déprimantes au cours des dernières années et qui comptent sur la 4K pour convaincre les consommateurs de remiser leurs écrans géants de 65 pouces 1080p dans la chambre du petit dernier.

Enfin du contenu! Du moins, un peu…

À condition, bien sûr, que les producteurs de contenu suivent la parade. Aux États-Unis, ça ne devrait pas être trop compliqué : l’industrie du cinéma tourne déjà en 4K, 5K ou mieux depuis un bon bout de temps, et les grands studios hollywoodiens qui produisent la plupart des émissions de télé ont largement les moyens de rentabiliser l’équipement nécessaire au passage à l’ultra haute définition.

static

Au Canada, par contre, ça ne sera peut-être pas une mince affaire. D’abord, les producteurs sont souvent des indépendants dont les portefeuilles n’ont pas encore digéré l’achat d’équipement HD. Ensuite, le jour où les diffuseurs disposeront de la bande passante nécessaire pour transmettre un signal 4K sans une compression abominable est loin d’être arrivé. Or, dans l’écosystème télévisuel québécois, c’est encore la diffusion traditionnelle qui décide de tout – le DVD, le Blu-ray ou la diffusion en ligne restent bien marginaux dans la plupart des budgets. Autrement dit, les coûts du passage à la 4K sont élevés et immédiats, tandis que les bénéfices sont hypothétiques et lointains. 

Pas étonnant que l’offre initiale de Vidéotron ne comporte qu’une seule télésérie originale canadienne en 4K.

De la 4K pour qui, au juste?

Et bien sûr, tout ce bel édifice dépend aussi de la volonté des consommateurs. Or, si la différence entre une image 1080p et une image 4K est notable, elle est loin d’être aussi majeure que celle entre un signal télé en basse résolution et un signal HD. Pour le consommateur, la qualité accrue de la 4K justifie-t-elle de dépenser encore des centaines ou des milliers de dollars pour un nouvel écran?

eye

C’est une question qui se pose, d’autant plus que pour que l’œil humain soit capable de discerner tous les pixels d’une image 4K, il faut être assis drôlement près de son écran. Dans le cas d’un téléviseur de 50 pouces, il faut se placer entre un et deux mètres de celui-ci; une position qui s’apparente plus à celle de l’utilisateur d’un ordinateur qu’à l’expérience télévisuelle de salon traditionnelle.

Quand trop, c’est trop

Ce qui m’amène à vous demander si vous pouvez m’expliquer pourquoi Sony, qui a bien d’autres problèmes à régler dans la vie, s’est mise dans la tête de lancer un téléphone intelligent 4K?

Ben oui, figurez-vous que l’écran de 5,5 pouces du téléphone Xperia Z5 Premium de Sony a une définition de 3 840 × 2 160 pixels, pour une densité astronomique de 806 pixels par pouce.

Pour que l’œil humain moyen soit capable de distinguer chaque pixel d’une image 4K sur un écran de 5,5 pouces, il faut tenir l’écran à environ 1 cm de ses cornées.

Ça paraît bien, comme ça, de dire qu’on a l’écran le plus avancé au monde – ou du moins, avec les plus petits pixels. Mais pour que l’œil humain moyen soit capable de distinguer chaque pixel d’une image 4K sur un écran de 5,5 pouces, il faut tenir cet écran à environ un centimètre de ses cornées.

Dans mon cas, ça voudrait dire pratiquer une belle grosse ouverture dans le milieu de l’écran pour y faire passer mon gros nez, sans parler des problèmes de strabisme qui ne manqueraient pas de se manifester après un ou deux vidéoclips.

Un écran Retina, c’est bien. Un écran collé sur mes rétines, non merci.

Est-ce le temps?

Pour le moment, il semble bien que la 4K demeurera une technologie réservée aux films et aux téléséries, surtout d’origine américaine, que l’on ne regardera pas en direct. Si vous êtes friands de ce genre de choses, 2016 pourrait être le bon moment pour faire le saut : les choix seront nombreux.

Par contre, les amateurs de sports, d’informations et d’événements que tout le monde regarde en même temps vont devoir attendre encore un peu. Ou peut-être beaucoup.

Et si vous ne consommez que de la télévision québécoise, j’ai bien peur qu’il faille prendre votre mal en patience.

  • PinkyPie

    Une source importante de contenu 4k que vous n’avez pas mentionné sont les jeux vidéo sur PC. Il faut avoir une bonne machine par contre, mais c’est difficile de faire mieux que ça.

    Pour l’écran 4K du téléphone de Sony, ça pourrait être intéressant lorsqu’utilisé comme appareil de réalité virtuelle. On est capable de voir les pixels dans l’appareil d’Oculus. Avoir une plus haute résolution pourrait sûrement aider.

  • Jérôme LeBel

    Il peut y avoir une utilité avec un écran de telephone 4k si on l’utilise pour de la réalité virtuelle avec un Google Cardboard ou quelque chose dans le genre.

  • Gumby

    Bref, à lire les deux premiers commentaires et l’article, ce n’est pas demain la veille que je vais m’acheter un 4K. C’est d’ailleurs déjà l’impression que j’avais déjà… Peut-être en 2020 pour ma part. ..et dire que lorsque j’étais kid, la durée de vie d’un téléviseur était d’un bon 20 ans et que 27 pouces de diagonale était un grand écran…!

    • Gaston

      Moi quand j’étais kid, notre télé était en noir et blanc, on avait pas le câble et on captait cinq ou six postes et c’était ben en masse. Je crois que je vais attendre moi aussi pour la 4K.

      • Gumby

        Ouais si je recule encore plus loin, nous avions une petite télé noir/blanc monté sur un petit meuble de métal. Ça avait l’air un spoutnik russe, mais une bonne émission de télé était aussi bonne dans le temps qu’une bonne émission sur une télé 60 pouces d’aujourd’hui… ..ou aussi mauvaise, c’est selon..! :)

      • http://www.JeuxID.com/iHD/ David A

        Hehe, j’écoute environ 8-10 postes tout au plus. …et dans le fond, 90% du temps c’est les 5 mêmes. : )

  • Frank

    À force de vouloir aller trop vite dans le futur en proposant des gadgets trop chers et inutiles au commun des mortels, les compagnies risquent de se planter, comme ce qui s’est passé avec les télés 3D.

    On peut tu juste profiter du présent encore un peu?

    • http://www.JeuxID.com/iHD/ David A

      Le problème avec le 3D c’est que cetait un artifice, une illusion optique, ce qui ne m’intéresse pas, maux de têtes, vision affectée à long terme peut-être etc.
      Le 4K c’est bien, j’ai hâté de voir ne tele sans pixels apparents et avec des détails bien plus « précis », et les jeux aussi…MAIS…le contenu réel 4K ne sera pas là avant un bon moment encore, et ne me parlez surtout pas du 4K « internet »rien de ce que vous téléchargez ou regardez sur le net n’est en 4K réel, la compression est tellement énorme qu’on en revient à une résolution beaucoup plus basse.
      Les gens qui voient un Blu-Ray voient la différence, et ce sera la même chose en BluRay 3D, ce sera un monde de différence avec le 4K du web…

      • Francisco Jose De Oliveira

        ouch le probleme de la 3d c ‘est qu’il faut deja un grand ecran aberant sur une tele interesant avec un videoprojecteur… vous en voulez la preuve emmenez un mome de 13 ans dans un cinema 4k ou dans un cinema 3d c ‘est dans la salle 3d qu’il aura la meilleure immersion et qu’il sera WOUAOU… de plus im faut rajouter a la 3d le port des lunettes qui est quand meme rebarbatif chez soi.

  • Pierre-André Larivière

    Pour votre information, l’ultra Hd a été créé dans l’intention de ne plus distinguer les pixels à une distance de 2 mètres, donc d’offrir une meilleur qualité d’image aux gens qui veulent regarder leur téléviseur 65 pouces plus près. Votre remarque à ce sujet est complètement farfelu. Est-ce que l’œil humain distingue les pixels? Absolument pas! C’est exactement ce que la technologie 4K apporte, une vision avoisinant celle de l’humain. Pour ce qui est du cellulaire Sony, je suis d’accord avec le fait que c’est peut-être trop. Et pour conclure M. Laramée, vérifiez le prix des téléviseurs 4K aux fêtes, le prix de certains téléviseurs 4K avoisinera les 1500$ dans plusieurs marques bien connues. Il vous reste à vous demander quelle prix était ses mêmes téléviseurs sans l’ultra HD il y a 2-3 ans.

    Désolé mais je juge cet article complètement farfelu et sans intérêt, voir même un manque de connaissance flagrante sur le sujet.

    Merci

    • François Dominic Laramée

      La plupart des gens sont déjà assis trop loin de leurs téléviseurs 1080p pour en bénéficier pleinement et sont très loin de distinguer tous les pixels. Passer à la 4K ne leur servira pas à grand chose.

      Si vous êtes dans une situation où vous pouvez bénéficier de l’avantage de la 4K, tant mieux. Mais ça prend du contenu, de l’équipement, etc.

      • Francisco Jose De Oliveira

        pour aller dans votre sens sans vouloir parler trop technique. dans pas mal de salle de cinema 4K ont projeté des fims 2k sans que personne ne s’ en rende compte… bien plus interessant est le HDR permettant de recuperer des niveaux de degrades dans les noirs et les « blancs ». comme le defilement de l’ image qui aurait dut être doublé depuis longtemps. Bref on a affaire a du marketting pur et dur pour se le prouver il suffit de voir les images proposés en demo sur les televiseurs 4k nature morte ultra defini et autre ralenti la ou le cinema numerique s’ est battu pour pouvoir recuperer le flou profondeur de champs ou le flou mouvement specifique au 24 img sec… cdt Francisco

  • MClement

    Meteomedia en 4k… Mon rêve ;)

  • Figaro1977

    Oui mais écouté de la télévision en 1080i c’est de la merde donc écouter de la 4K en 2160i ça va être de la merde aussi . J’ai parlé avec une technicienne et elle m’as répondu on a ce que les fournisseurs nous donne. Youppie j’irais pas jusqu’à m’acheter un terminal à 400$ pour avoir une 4K comme ça.

  • Jewinbdeihdn

    Non mais putain que c’est long. Je veux écouter les nouvelles en direct en 4K ils attendent quoi pour updater la résolution?