Québec mise sur l’électrification des transports

Virage électrique

Québec

Selon ce qu’a appris Radio-Canada, le gouvernement Couillard devrait annoncer aujourd’hui un investissement de 420 millions de dollars dans le cadre de son plan d’électrification des transports sur une échelle de cinq ans.

Québec souhaite ainsi ajouter 100 000 nouveaux véhicules électriques et hybrides sur les routes de la province d’ici 2020. Favoriser les transports électriques, développer la filière industrielle, et créer un environnement favorable pour les automobilistes sont les trois principaux piliers sur lesquels repose le plan libéral Propulser le Québec par l’électricité.

Le gouvernement québécois s’engagera à électrifier le parc automobile gouvernemental au cours des cinq prochaines années.

Afin d’inciter les automobilistes à opter pour ce type de véhicule, 758 bornes de recharge publiques seront installées par le ministère des Transports sur le réseau routier, dont au moins une soixantaine de bornes à recharger rapide. En ce qui concerne les mesures incitatives, le rabais à l’achat d’un véhicule électrique jusqu’à concurrence de 8 000$ sera maintenu jusqu’à la fin de 2016.

Le gouvernement estime que 5 000 nouveaux emplois seront créés dans l’industrie liée à l’électrification des transports, tandis que les investissements du secteur privé devraient s’élever à 500 millions de dollars.

Enfin, Québec croit qu’à compter de 2020, ces mesures réduiront la consommation annuelle de carburant des automobilistes de la province de 66 millions. Les émissions annuelles de GES liées aux transports devraient également chuter de 150 000 tonnes.

Pour donner l’exemple, le gouvernement québécois s’engagera à électrifier le parc automobile gouvernemental au cours des cinq prochaines années.

Un plan centré sur l’automobile?

Bien entendu, on ignore toujours l’intégralité du plan qui devrait être dévoilé cet après-midi. Néanmoins, devant les échos de cette nouvelle, les partis de l’opposition se sont rapidement exprimés sur le sujet.

C’est le cas du Parti québécois, qui demande notamment au gouvernement Couillard de se pencher sur trois projets davantage liés aux transports en commun de la région de Montréal, soit le prolongement de la ligne bleue du métro, le SLR du pont Champlain, et l’électrification de l’axe Saint-Michel – Montréal.

  • M.Dube

    Pourquoi ne pas simplement subventionner l’achat de vélo électriques (~ 1500$ à 4000$) plutôt que de coûteuses voitures électriques (~40 000 $) !?

    Une auto électrique c’est habituellement la deuxième voitures de famille fortunées qui ont déjà un premier véhicule, nécessairement à essence chez les balieusards.

    En Europe et ailleur le transport par vélo électrique est un marché en plein essor. Ce moyen de transport ne requiert rien d’autre que de bonnes pistes cyclables… qu’on a déjà. Au Québec on n’a aucun fabricant de voitures mais on a d’excellents frabricants de vélos.

    Le vélo électrique c’est là qu’est la solutions à la congestion des transports À COURT TERME ET SANS INFRASTRUCTURES COÛTEUSES par ces temps d’austérité !

    • Luc Biron

      L’hivers le monde range leur vélo.
      On a besoin de dévolppé nos stranport en commun c’est sur, surtout en ce qui concerne la banlieue de montréal.

      • M.Dube

        Mon point c’est qu’on parle beaucoup de voitures électriques mais ce n’est pas en subventionnant des « Tesla S » californiennes à 100 000$ pour quelques milionnaires qu’on règlera la problématique de la polution dans les transports.

        Un achat de vélo à 5000$ (subventionné) est beaucoup réaliste et à la portée de tous. C’est plus concret. Pourtant le gouvernement n’inclut pas les vélos dans ses plans d’électrification des transports.

        • MattGilles

          Le 8000$ s’applique aussi à la Spark EV de 32,000$, la Ford Focus électrique de 33,000$, la Leaf qui est dans les mêmes prix, etc., donc c’est un incitatif intéressant.

          • M.Dube

            Oui c’est important (de subventionner une l’auto électrique) mais seulement pour ceux qui ont un permis de conduire.

            Une voiture dans un embouteillage, qu’elle soit électrique, à essence ou « à graisse de patates frites », ça reste une voiture qui occupe 10 mètres carrés sur un réseau routier qui coûte des miliards $$$ à développer.

            Pour VRAIMENT solutionner les transports il faut remettre les choses en question, il faut voir les autres options selon moi.

        • https://branchez-vous.com/ Laurent LaSalle

          Excepté que l’hiver compte pour la moitié de l’année au Québec comme le laisse entendre Luc. Oui, l’idée des vélos est bonne, mais loin d’être idéale pour toutes les circonstances.

          Si Tesla est synonyme de voiture électrique, il existe aussi d’autres modèles à prix moins élevé comme le souligne MattGilles. Sans compter que Tesla prépare la Model 3 qui devrait arriver en 2017 pour un prix ~35 000$.

          • M.Dube

            Pécision à propos de l’hiver:

            L’hiver montréalais c’est les 3 mois de l’année où on a pas de problèmes de congestion des transports métropolitains; Il n’y a pas de cônes oranges.

            Je suis motocycliste et cycliste (à pédale), 9 mois de l’année je circule en à deux roues (avec un équipement adéquat) pour traverser les ponts de la rive-sud.

            … Pour le reste y-a MasterCard (OPUS) ;)

  • Bruno H. Brassard

    « jusqu’à concurrence de 8 000$ sera maintenu jusqu’à la fin de 2016″

    Il faudrait que le gouvernement se déniaise, il faut en donner plus sinon ont aura pas grand véhicules électrique sur la route…
    Un véhicule électrique coûte le double d’un véhicule a essence pour des économies de 500$ par années seulement…

  • Jean-François Fortin

    Ho boy, les préjugés sont tenaces par ici…

    Il y a plus que les Tesla quand on parle de véhicule électrique. Je conduis une Nissan Leaf depuis un moment et non, je ne suis pas riche. J’économise près de 200$ par mois en essence, sans compter les assurances moins chères, l’entretien inexistant, l’absence de changements d’huile, les freins beaucoup moins sollicités (à cause de la regénération)… L’électricité ne coûte rien comparativement à l’essence (pour parcourir une distance équivalente).

    Une chose essentielle quand on magasine une voiture électrique est de prendre le temps de calculer. De tout calculer. L’investissement initial est peut-être plus élevé, mais encore… Une Yaris neuve coûte plus cher mensuellement qu’une Leaf neuve. Et la Leaf est une bonne coche au-dessus. Une Leaf ne coûte pas 38,000$.

    « Oui, mais l’autonomie de la batterie ne permet pas de faire de longues distances. » Puis tu te mets à consigner tes transports et tu réalises que finalement, l’autonomie est amplement suffisante pour tes besoins quotidiens. Tu te recharges la nuit, puis tu en as assez pour la journée. Puis si ce n’est pas suffisant, il y a de plus en plus de bornes pour t’aider… et même pas obligé d’attendre des heures, souvent quelques minutes suffisent.

    « Oui, mais ce n’est pas performant. » Puis tu t’assois dedans, tu appuies sur l’accélérateur et tu réalises que c’est pas mal plus performant que la quasi-totalité des voitures à essence.

    Bien sûr, il est de bon ton dans certains milieux de théoriser sur un potentiel complot d’Hydro-Québec pour augmenter le prix de l’électricité. Mais pour le moment, ça reste de la science-fiction.

    Ou de penser que le coût de remplacement de la batterie va te mettre en faillite technique ou qu’elle va polluer énormément après sa durée de vie utile. Puis tu lis sur le sujet, tu regardes la garantie et tu t’informes un minimum et tu comprends que tout ça est un tas de conneries.

    Bref, il faut simplement ouvrir son esprit et cesser d’ignorer volontairement ce qu’est l’électrification des transports. Le plan n’est peut-être pas parfait (les vélos auraient effectivement pu être inclus là-dedans), mais c’est un bon départ.

    • https://branchez-vous.com/ Laurent LaSalle

      Oui, oui, et oui. En ce qui concerne la potentielle augmentation des coûts de l’électricité, il va de soi que la demande ira en progressant davantage, alors ce n’est pas totalement farfelu de s’inquiéter à ce sujet. On sait qu’Hydro Québec a des surplus, qu’une portion est vendue à l’étranger, etc. Bref, des incertitudes certes, mais pas au point de paniquer non plus.

      • Olivier

        parce que l’essence elle va rester au meme prix …

  • Sergiy Roux

    Vive les voitures electrique!!!