Activision Blizzard fait l’acquisition de King, créateur de Candy Crush

Par Laurent LaSalle – le dans Actualités
Le studio de jeux mobiles irlandais King Digital Entertainment devient propriété d'Activision Blizzard pour la coquette somme de 5,9 milliards de dollars US.

Puisque King est principalement connu pour le succès de Candy Crush, la nouvelle d’aujourd’hui est rapidement devenue un prétexte pour faire des titres avec des jeux de mots du genre «Activision dévore Candy Crush». Nous vivons malheureusement dans un monde où trop de médias s’improvisent humoristes.

Ce rachat démontre l’intérêt soutenu que porte Activision Blizzard envers une stratégie axée sur un impressionnant bassin d’utilisateurs.

Cela dit, cette nouvelle s’ajoute au marathon d’acquisitions qui frappe les entreprises ces derniers mois, particulièrement auprès de celles issues du secteur technologique.

De plus, ce rachat démontre l’intérêt soutenu que porte Activision Blizzard envers une stratégie axée sur un impressionnant bassin d’utilisateurs, qu’il manifestait déjà notamment avec World of Warcraft et plus récemment, la portion multijoueur de Destiny.

«Avec un réseau mondial combiné de plus d’un demi-milliard d’utilisateurs actifs par mois, notre potentiel de rejoindre les auditoires du monde entier sur l’appareil de leur choix nous permet de livrer de grands jeux à encore plus d’audience que jamais auparavant», a déclaré le PDG d’Activision Blizzard, Bobby Kotick.

«Nous sommes ravis de conclure cette acquisition avec Activision Blizzard», ajoute le PDG de King, Riccardo Zacconi. «Depuis 2003, nous avons construit l’un des plus grands réseaux de joueurs sur appareils mobiles et Facebook, avec 474 millions d’utilisateurs actifs mensuels en date du troisième trimestre de 2015, et notre équipe talentueuse a créé certaines des plus populaires séries de jeux mobiles. Nous croyons que cette acquisition va nous très bien nous positionner pour la prochaine phase de l’évolution de notre entreprise et apportera des avantages clairs pour nos joueurs et nos employés.»

Alors que King affichait des performances plutôt décevantes à la Bourse de New York, clôturant à 15,54$ US à la fermeture des marchés ce lundi, le titre est évalué à 17,72$ US au moment d’écrire ces lignes.

L’offre d’Activision Blizzard prévoit un versement de 18$ US par action en numéraire, et la transaction devrait être bouclée d’ici le printemps 2016, sous réserve de l’acceptation des actionnaires et des autorités compétentes.

Une fois la transaction complétée, King demeurera une entité indépendante sous la direction de Zacconi et du directeur créatif Sebastien Knutsson, cofondateur de l’entreprise avec Zacconi et cinq autres partenaires.

Les dernières nouvelles

Un iPad à écran pliable à l’horizon 2024 pour Apple?

Un iPad à écran pliable à l’horizon 2024 pour Apple?

On a des mauvaises nouvelles pour le métavers…

On a des mauvaises nouvelles pour le métavers…

Facebook draine-t-il la pile de votre téléphone à votre insu?

Facebook draine-t-il la pile de votre téléphone à votre insu?

Plus d'actualités

Samsung Galaxy S23 : de la «grosse» photo, de la «belle» photo

Samsung Galaxy S23 : de la «grosse» photo, de la «belle» photo

Huawei sur le point d’être banni aux États-Unis

Huawei sur le point d’être banni aux États-Unis

OnePlus 11 et Buds Pro 2: au tour d’Android adopter l’audio spatial

OnePlus 11 et Buds Pro 2: au tour d’Android adopter l’audio spatial

Populaires

25 objets technos de votre enfance qui valent une fortune aujourd’hui

25 objets technos de votre enfance qui valent une fortune aujourd’hui

Avec Google Drive, regardez gratuitement des films en streaming

Avec Google Drive, regardez gratuitement des films en streaming

Test de la DualSense Edge: Le haut de gamme de Sony, mais à quel prix ?

Test de la DualSense Edge: Le haut de gamme de Sony, mais à quel prix ?

Laurent LaSalle

Depuis qu'il a tapoté sur son Commodore Vic-20 à l'âge de 3 ans, Laurent est (un peu trop) obsédé par la technologie. Passionné d'informatique et de jeux vidéo, il a notamment été blogueur pour Radio-Canada et chroniqueur techno pour MusiquePlus .