Ces mots qui blessent les journalistes québécois

Mean tweets

Québec
Liste de tags

C’est vendredi! Soyons fous et regardons des journalistes québécois lire certains commentaires désobligeants à leur égard.

Dans le cadre du congrès annuel de la Fédération professionnelle des journalistes du Québec la semaine dernière, il a été question du phénomène des trolls à travers deux ateliers : Affronter les trolls et Haine, théories du complot et autres trolls.

À l’heure où certains médias ferment leur section de commentaires (notamment la CBC, de façon temporaire, et seulement pour l’actualité liée aux peuples autochtones), les intervenants ont voulu explorer le sujet et les avenues qui s’offrent aux journalistes ciblés par des commentaires mesquins.

Dans le cadre de cette seconde activité, la FPJQ a demandé à certains journalistes de se prêter à un exercice popularisé par l’émission de Jimmy Kimmel Live, soit de lire des commentaires désobligeants qui leur ont été adressés. Bien entendu, le concept est loin d’être nouveau, mais l’idée de le reprendre sous un angle québécois et avec un ton tout aussi humoristique donne un résultat intéressant.

Parmi les journalistes qui se sont prêtés au jeu, on retrouve notre collègue Mathieu Charlebois (qui écrit aussi pour le magazine L’Actualité), Judith Lussier (du journal Métro), Lili Boisvert (Radio-Canada), Paul Journet (La Presse), et Maxime Deland (Agence QMI).

Branchez-vous tient à transmettre toute sa gratitude, non seulement à Mathieu Charlebois, mais également à l’ensemble des journalistes ayant participé à cette vidéo. Vous êtes beaux, forts et bons. #Courage