Google travaille sur un dispositif intraoculaire injectable sous forme liquide

Conquête oculaire?

Oubliez le laser. Pour corriger votre vision, rien de mieux que de se faire injecter un dispositif électronique directement dans l’œil.

Il y a les demandes de brevet qui surprennent, et les demandes de brevet qui vous renverseront en bas de votre chaise. Par exemple la demande de Sony dont nous vous parlions ce matin entre dans la première catégorie. De son côté, celle déposée ce jeudi par Google se catapulte obligatoirement dans la seconde catégorie.

Une lentille électronique, de l’espace de stockage, des capteurs, une batterie et des composantes radio, le tout logé dans votre œil.

Tel que le rapporte le magazine Forbes aujourd’hui, la demande de Google décrit le concept d’un dispositif ayant pour vocation de remplacer la lentille naturelle d’un œil. Sous forme d’une solution liquide, le dispositif doit d’abord y être injecté pour ensuite se solidifier et se fixer à la paroi du cristallin. Une fois installée, cette lentille électronique pourra ajuster la mise au foyer des éléments perçus par l’œil.

Bien que ce dispositif intraoculaire se présente d’abord comme une solution alternative à la chirurgie au laser ayant pour but d’améliorer la vue d’un œil ayant subi une dégénérescence (comme la myopie ou la presbytie), le concept peut aller beaucoup plus loin.

En effet, le dispositif comprend une lentille électronique, de l’espace de stockage, des capteurs, une batterie et des composantes radio destinées à communiquer avec un appareil externe, comprendre un ordinateur ou téléphone mobile. L’énergie emmagasinée par la batterie logée dans l’œil pourrait être alimentée par une antenne de récupération d’énergie.

La puissance de calcul nécessaire pour recalibrer le dispositif intraoculaire lui sera transmise par l’appareil externe. Essentiellement, si la myopie ou la presbytie d’une personne évolue au cours de sa vie, la lentille électronique pourra simplement être mise à jour afin de corriger la vue adéquatement, plutôt que de devoir porter à nouveau des lunettes ou subir une nouvelle chirurgie au laser.

On mentirait si l’on affirmait avoir lu l’intégralité du document d’une longueur de 18 921 mots. Si le sujet vous intéresse et que vous avez du temps devant vous, nous vous invitons à consulter la demande de brevet sur le site du bureau américain des brevets et des marques de commerce.

Au risque de répéter ce que nous avons écrit au sujet des verres de contact sur lesquels travaillerait Sony, le nombre de projets technologiques liés à l’œil a augmenté considérablement ces dernières années. Google présentait d’ailleurs en 2014 son prototype de lentille cornéenne conçu pour mesurer le taux de glycémie d’une personne diabétique.

  • Gaston

    Désolé de vous l’apprendre, mais la myopie n’est pas une dégénérescence de l’œil, mais bien une malformation de l’œil (forme oblong comme un œuf au lieu d’être rond). À la limite, on peut qualifier la presbytie de dégénérescence étant donné qu’il s’agit du durcissement du cristallin.

    C’est une nouvelle qui me surprend, mais qui me réjouie et me donne un peu d’espoir car je porte des lunettes depuis l’âge de quatre ans.

    • https://branchez-vous.com/ Laurent LaSalle

      Bon, on peut s’amuser avec la définition de dégénérescence. En médecine, ce serait : «Altération d’un tissu, d’un organe avec perte des fonctions». Dans les faits, la forme de l’œil est altérée avec le temps, non?

      • Gaston

        On peut s’amuser avec tout. ;-)

        Mais dans le cas de la myopie, il n’y a pas d’altération dans le temps, on vient au monde comme ça avec les yeux « déformés », du moins c’est ce qu’on mon ophtalmo m’a dit étant petit.

        Je m’excuse du ton un peu frustre de mon précédant commentaire, je ne voulait offusquer personne.

        • https://branchez-vous.com/ Laurent LaSalle

          Jamais je n’ai été offusqué par ton commentaire. D’autant plus que vous êtes parmi nos commentateurs réguliers. Mais la myopie peut s’empirer avec le temps, ce n’est pas quelque chose de stable (personnellement, ma vue n’est pas aussi bonne que jadis). Je suis seulement sceptique face à mon utilisation erronée du mot «dégénérescence».