Un monde sans frontières linguistiques grâce au Pilot

Sociofinancement

Exclusif

Dans un monde de plus en plus global et connecté, il arrive souvent de croiser, virtuellement ou non, des personnes ne parlant pas notre langue. Pilot, un projet en cours de réalisation, veut changer les règles et offrir une communication sans limites quelque soit votre langue maternelle ou celle de votre interlocuteur.

Grâce à un ou deux écouteurs boutons nommés Pilot et d’un téléphone intelligent, connecté ou non, vous pourrez comprendre tout ce qui se dit autour de vous sans effort.

Alors que Google Translate est capable du meilleur comme du pire, les solutions pour traduire en temps réel vocalement des phrases dans une langue étrangère ne sont pas encore légion. L’application de Google, déjà très avancée, offre plusieurs options de traduction : cadrer un texte à l’aide de la caméra de son téléphone afin d’en traduire le contenu (29 langues), saisir le texte via son clavier (103 langues) ou encore une traduction automatique avec reconnaissance vocale dans les deux sens (32 langues). De plus, si vous n’avez pas d’accès à Internet, ce seront tout de même 52 langues qui seront accessibles hors connexion en saisissant du texte à la mitaine. Bref, concurrencer Google ne sera donc pas chose facile. 

Pourtant, les concepteurs de Waverly Labs comptent bien changer les choses en proposant, non pas un nombre supérieur de langues traduites, mais bien une façon bien plus conviviale et sociale de les traduire et les pratiquer. Grâce à un ou deux écouteurs boutons nommés Pilot et d’un téléphone intelligent, connecté ou non, vous pourrez comprendre tout ce qui se dit autour de vous sans effort. Les écouteurs entendent les phrases prononcées dans votre entourage proche et les traduisent grâce à une voie synthétisée instantanément dans votre oreille. 

Mais à deux c’est encore mieux

L’idée est née dans la tête du fondateur et PDG de l’entreprise, l’Américain Andrew Ochoa, lorsque ce dernier a rencontré une Française (une certaine Élodie). L’histoire ne raconte pas la suite, mais la barrière des langues a définitivement due provoquer chez lui, une inénarrable envie de communiquer plus efficacement avec elle.

Là où cette solution de traduction offre vraiment les meilleurs résultats, c’est lors de son utilisation entre deux personnes, chacune parlant une langue différente et chacune munie d’un écouteur Pilot. Quels que soient les échanges, ils seront instantanément traduits permettant donc aux deux interlocuteurs de se comprendre sans maîtriser la langue de leur partenaire. On imagine aisément les facilités qu’une telle technologie peut offrir lors de rencontres de travail que ce soit en personne ou même via les désormais très courantes vidéoconférences.

Le produit a déjà séduit le blogue Built In NYC qui l’a sélectionné en compagnie de cinq autres gadgets très prometteurs issus des entreprises naissantes de la Big Apple. Mais comme d’habitude avec ces nouvelles technologies le financement fait défaut, c’est une campagne de financement participatif qui viendra donc à la rescousse de cet audacieux défi linguistique.

shenzenpilot

Évidemment, la production sera assurée en Chine à Shenzhen, place forte de fabrication de la plupart des produits de haute technologie que nous consommons régulièrement.

Une promesse à la hauteur des espérances?

Le gros avantage offert par le Pilot est le fait que la solution peut fonctionner quel que soit l’endroit et même sans être connecté à Internet, ce qui peut s’avérer des plus utiles dans des coins retirés de la planète. En développement depuis plus de deux ans, le Pilot devrait être mis en vente cette année en trois couleurs (noir, blanc et rouge) et venir par paire. Chaque paire comprendra un Pilot traducteur et un second qui pourra être utilisé comme simple écouteur standard afin d’écouter de la musique ou prendre vos appels, le tout sans fil bien évidemment. 

troiscouleurs

Les prix annoncés sont relativement raisonnables avec une fourchette variant actuellement entre 249 et 299$ US. Évidemment, les early adopters pourront se jeter sur la campagne Indiegogo et obtenir des rabais afin de précommander l’oreillette pour 129$ US lors de la première livraison, à 149$ US lors de la seconde, pour finir par une dernière vague à 179$ US. Pas de détails en revanche sur le nombre d’unités disponibles lors de chacune des phases. La campagne de financement doit commencer le 25 mai prochain. 

Malheureusement, il ne faudra pas être trop pressé avant de pouvoir les mettre dans vos oreilles, puisque l’on parle de premières livraisons à l’hiver, voir au printemps prochain. En revanche, l’application sera disponible cet été. Les premières langues offertes incluront l’anglais, l’espagnol, le français et l’italien. D’autres devraient rapidement être disponibles peu de temps après telles que l’hindi, l’arabe et de nombreuses langues slaves, d’Asie du Sud Est et d’Afrique.

Il ne reste donc plus qu’à espérer que les traductions soient fidèles et surtout qu’elles ne nuisent pas à d’éventuelles tractations diplomatiques. Ce serait quand même dommage de déclencher la troisième guerre mondiale pour un bogue logiciel!