Elon Musk défend l’idée du revenu universel garanti

L'invasion robotique

Dans un monde automatisé où la grande majorité des emplois seront occupés par des robots, il faudra bien trouver une solution pour permettre à la population de survivre.

Pour Elon Musk, grand gourou derrière Tesla et SpaceX, les gouvernements n’auront d’autres choix que de réfléchir à un tel modèle à l’heure ou l’intelligence artificielle et la robotisation évoluent de façon exponentielle.

Des économistes et chercheurs croient que d’ici les 30 prochaines années, l’automatisation répondra aux besoins de divers domaines d’emplois.

«Il y a de bonnes chances que l’on se retrouve avec un revenu universel de base, ou quelque chose du genre, en raison de l’automatisation», a affirmé Musk en entrevue à CNBC. «Ouais, je ne sais pas ce que l’on pourrait faire d’autre. Je crois que c’est ce qu’il va arriver.»

Le revenu universel garanti, permettant à chaque citoyen de toucher une allocation mensuelle de base, n’est pas en soi un concept nouveau. Le sujet a toutefois pris de l’ampleur ces dernières années, notamment en réaction à l’automatisation croissante de certains domaines d’emplois.

Des économistes et chercheurs croient que d’ici les 30 prochaines années, l’automatisation répondra aux besoins de divers domaines – le service à la clientèle, la construction, la restauration, l’hôtellerie, le tourisme et les loisirs pour ne nommer que ceux-là. Par conséquent, les opportunités d’emplois de ces secteurs seront grandement diminuées.

La Finlande a annoncé en 2015 vouloir adopter le modèle, qui doit entrer en vigueur en 2017. Le revenu mensuel est toujours l’objet de débats, mais le gouvernement avait évoqué la somme de 800€ (environ 1 200$).

La Suisse explorait aussi cette option depuis 2012, mais le référendum qui proposait notamment une allocation mensuelle de 2 500 francs suisses (environ 3 430$) a été rejeté par la majorité de la population en juin dernier.

Mais pour Musk, il faut voir cet inévitable comme une belle occasion plutôt qu’une menace. «Les gens auront le temps de faire d’autres choses, des choses plus complexes, des choses plus intéressantes», a-t-il ajouté. «Ils auront certainement plus de temps à consacrer à leurs loisirs.»

  • gronono

    On entend beaucoup parler de revenu garanti pour tous, mais personne ne nous dit où ils vont prendre l’argent pour financer le programme. J’imagine que ce n’est qu’un détail… Ah j’y pense, ça pourrait peut-être marcher si on mettait fin aux paradis fiscaux :-)

    • Frédéric Vachon

      C’est une solution, récupérer les impôts perdus; on peut également songer à ajouter des paliers d’imposition supplémentaires ou imposer le capital, si la hausse de consommation subséquente à une hausse des revenus des individus les moins nantis n’est pas suffisante.

      • gronono

        Imposer le capital, ce serait du vol parce que le capital a déjà été imposé quand vous l’avez gagné. Les gens seraient pénalisés parce qu’ils épargnent et ce serait injuste. Je ne suis pas d’accord,

    • Sandra Barjos

      On en trouve déjà une bonne partie en supprimant totalement les administrations traitant les impôts et les aides (Pôle Emploi, Trésor public, CAF, Assurance maladie). Car voyez-vous gérer Pôle Emploi ou lever l’impôt à un coût non négligeable, et c’est peu dire… d’autant plus qu’il est assez trivial d’automatiser ce qui est fait par des humains dans ces administrations, il s’agit d’une simple question de volonté politique. Il faut redescendre un peu et comprendre que toutes ces usines à gaz coûtent un bras en temps et en argent.
      Ensuite, pour la part qui reste, il faudra que l’Etat prenne une partie de toutes les productions. Il le fait déjà assez bien avec la TVA, la TIPP et autres taxes diverses et variées… Quand aux réticences de certains, gageons que ça passe par un simple « tête-pic-rempart » ou assimilé.

      En 2016, on continue de repousser une certaine échéance et c’est en fait assez naturel tant que la majorité ne vit pas sous les ponts.
      D’ailleurs c’est loin d’être le cas, on en est encore au stade du : « Je vis sous un pont, mais chut, j’ai une bagnole de moins de 3 ans, un crédit maison, j’ai fait mettre des panneaux solaires sur la toiture, je bois de la Badois, on va à Eurodisney tous les ans en alternant avec CenterPark et je me fais un p’ti cinoche toutes les semaines avec mon copain et nos 3 enfants, ah et j’oubliais, en bonne occidentale que je suis, je crève la dale et je pèse 110kg. ».

      • gronono

        Vous avez raison et vous me faites penser: les gouvernements pourraient imposer tous ces robots, imprimantes 3D, intelligences artificielles et etc… qui prennent nos emplois. Ça rapporterait peut-être encore plus que des travailleurs. Ceux qui ne veulent plus travailler n’auraient plus à le faire et il restera toujours quelques emplois pour ceux qui ne savent pas se divertir. lol C’est merveilleux, je suis pour maintenant.

      • Frédéric Yvan

        Il ne faut surtout pas que ce « Revenu Universel » remplace l’assurance chômage et la sécurité social sinon vous condamné toute personne qui a un cancer ou une maladie grave (cout réel plusieurs dizaines de milliers d’euros… comment payer avec un revenu de 700€ ?). Réfléchissez svp. Idem pour l »assurance chômage, impossible d’imaginer un salarié au chômage ayant perçu un salaire de 15 000€ par mois avec le même indemnité qu’un salarié ayant perçu 1500€ par mois….le « R-U » viendra en plus de ses revenus et sera éventuellement déductible des revenus au dessus d’un certain seuil de salaire.

    • Frédéric Yvan

      Réponse simple… sur les économies de traitement et les différentes aides actuelles qu’il remplace, renseignez vous :)

  • Frédéric Yvan

    Trés bonne idée si ce Revenu Universel…. A) peut être additionné a un salaire, B) n’inclut pas la sécurité sociale ni l’assurance chômage calculée en fonction de son dernier emploi, ni un complément retraite calculée en fonction de sa carrière C) est versé de la naissance à la mort D) permet au minimum de se nourrir (+/- 250€), de payer un petit loyer +/- 450€, de payer Internet (+/- 30€) soit un total de +/- 750€). Ce revenu universel permettra de belles économies de traitement (en remplaçant les différentes allocations actuelles) et devrait en toute logique créer de l’emploi (plus de postes à des temps partiels ou jobs associatifs).