Elon Musk défend l’idée du revenu universel garanti

Par Laurent LaSalle – le dans Actualités
Dans un monde automatisé où la grande majorité des emplois seront occupés par des robots, il faudra bien trouver une solution pour permettre à la population de survivre.

Pour Elon Musk, grand gourou derrière Tesla et SpaceX, les gouvernements n’auront d’autres choix que de réfléchir à un tel modèle à l’heure ou l’intelligence artificielle et la robotisation évoluent de façon exponentielle.

Des économistes et chercheurs croient que d’ici les 30 prochaines années, l’automatisation répondra aux besoins de divers domaines d’emplois.

«Il y a de bonnes chances que l’on se retrouve avec un revenu universel de base, ou quelque chose du genre, en raison de l’automatisation», a affirmé Musk en entrevue à CNBC. «Ouais, je ne sais pas ce que l’on pourrait faire d’autre. Je crois que c’est ce qu’il va arriver.»

Le revenu universel garanti, permettant à chaque citoyen de toucher une allocation mensuelle de base, n’est pas en soi un concept nouveau. Le sujet a toutefois pris de l’ampleur ces dernières années, notamment en réaction à l’automatisation croissante de certains domaines d’emplois.

Des économistes et chercheurs croient que d’ici les 30 prochaines années, l’automatisation répondra aux besoins de divers domaines – le service à la clientèle, la construction, la restauration, l’hôtellerie, le tourisme et les loisirs pour ne nommer que ceux-là. Par conséquent, les opportunités d’emplois de ces secteurs seront grandement diminuées.

La Finlande a annoncé en 2015 vouloir adopter le modèle, qui doit entrer en vigueur en 2017. Le revenu mensuel est toujours l’objet de débats, mais le gouvernement avait évoqué la somme de 800€ (environ 1 200$).

La Suisse explorait aussi cette option depuis 2012, mais le référendum qui proposait notamment une allocation mensuelle de 2 500 francs suisses (environ 3 430$) a été rejeté par la majorité de la population en juin dernier.

Mais pour Musk, il faut voir cet inévitable comme une belle occasion plutôt qu’une menace. «Les gens auront le temps de faire d’autres choses, des choses plus complexes, des choses plus intéressantes», a-t-il ajouté. «Ils auront certainement plus de temps à consacrer à leurs loisirs.»

Les dernières nouvelles

OnePlus 11 et Buds Pro 2: au tour d’Android adopter l’audio spatial

OnePlus 11 et Buds Pro 2: au tour d’Android adopter l’audio spatial

Un «dictionnaire de l’IA» en français voit le jour

Un «dictionnaire de l’IA» en français voit le jour

Retour de Serguei Brin et Larry Page, pourquoi Google est terrifié par ChatGPT 3 ?

Retour de Serguei Brin et Larry Page, pourquoi Google est terrifié par ChatGPT 3 ?

Plus d'actualités

Prise en mains : le M2 Max remet le «Pro» dans le MacBook Pro

Prise en mains : le M2 Max remet le «Pro» dans le MacBook Pro

Windows 10 passe en mode maintenance uniquement, un pas de plus vers la fin de son support

Windows 10 passe en mode maintenance uniquement, un pas de plus vers la fin de son support

Google développerait sa propre version de l’Apple AirTag

Google développerait sa propre version de l’Apple AirTag

Populaires

Yarbo : cette souffleuse autonome se transforme en tondeuse l’été

Yarbo : cette souffleuse autonome se transforme en tondeuse l’été

25 objets technos de votre enfance qui valent une fortune aujourd’hui

25 objets technos de votre enfance qui valent une fortune aujourd’hui

Brazzers : Près de 800 000 mots de passe compromis

Brazzers : Près de 800 000 mots de passe compromis

Laurent LaSalle

Depuis qu'il a tapoté sur son Commodore Vic-20 à l'âge de 3 ans, Laurent est (un peu trop) obsédé par la technologie. Passionné d'informatique et de jeux vidéo, il a notamment été blogueur pour Radio-Canada et chroniqueur techno pour MusiquePlus .