La sécurité de plusieurs routeurs Linksys est compromise

Par Laurent LaSalle – le dans Actualités
D'importantes vulnérabilités affectant 25 modèles de routeurs Linksys peuvent être exploitées pour transformer ceux-ci en botnets.

C’est ce qu’a découvert en janvier dernier la firme de sécurité IOActive, qui a aussitôt avisé le fabricant de ses trouvailles. En tout, dix problèmes de sécurité distincts rendent 25 modèles de routeurs Linksys susceptibles d’être abusés par des pirates, leur permettant entre autres de forcer un redémarrage du routeur, refuser l’accès à des utilisateurs, accéder à des informations confidentielles liées au routeur ou aux appareils qui y sont connectés, et même modifier les paramètres restreints.

Linksys invite les propriétaires de ces routeurs à activer la mise à jour automatique, à désactiver la fonction Accès Invité, et enfin à changer le mot de passe par défaut du compte administrateur.

«Un certain nombre de failles de sécurité que nous avons découvertes sont associées à l’authentification, à l’assainissement des données, à l’escalade des privilèges et à la divulgation d’informations», a déclaré Tao Sauvage, consultant en chef chez IOActive.

«En outre, 11% des périphériques actifs exposés utilisaient des informations d’identification par défaut, ce qui les rend particulièrement sensibles à un attaquant qui pourrait facilement s’y authentifier et potentiellement transformer les routeurs en botnets, une conséquence semblable à ce qui s’est passé dans les attaques par déni de service du réseau Mirai l’an dernier.»

«En collaboration avec IOActive, nous avons réussi à mettre en place un plan d’action efficace pour résoudre les problèmes identifiés et communiquer de manière proactive des recommandations visant à sécuriser les dispositifs et les données des clients», a ajouté Benjamin Samuels, ingénieur en sécurité application chez Belkin, une filiale de Linksys.

Les produits affectés sont les modèles suivants : WRT1200AC, WRT1900AC, WRT1900ACS, WRT3200ACM, EA2700, EA2750, EA3500, EA4500 v3, EA6100, EA6200, EA6300, EA6350 v2, EA6350 v3, EA6400, EA6500, EA6700, EA6900, EA7300, EA7400, EA7500, EA8300, EA8500, EA9200, EA9400, et EA9500.

Alors que l’entreprise travaille toujours à développer des mises à jour destinées à ces appareils afin de colmater ses brèches de sécurités, Linksys invite les propriétaires de ces routeurs à activer la mise à jour automatique, à désactiver la fonction Accès Invité si elle n’est pas utilisée, et enfin à changer le mot de passe par défaut du compte administrateur. Il va de soi qu’il est également judicieux de changer le nom du routeur, ne serait-ce que pour ne pas crier à votre entourage le nom de la marque de celui-ci.

Les dernières nouvelles

Un iPad à écran pliable à l’horizon 2024 pour Apple?

Un iPad à écran pliable à l’horizon 2024 pour Apple?

On a des mauvaises nouvelles pour le métavers…

On a des mauvaises nouvelles pour le métavers…

Facebook draine-t-il la pile de votre téléphone à votre insu?

Facebook draine-t-il la pile de votre téléphone à votre insu?

Plus d'actualités

Samsung Galaxy S23 : de la «grosse» photo, de la «belle» photo

Samsung Galaxy S23 : de la «grosse» photo, de la «belle» photo

Huawei sur le point d’être banni aux États-Unis

Huawei sur le point d’être banni aux États-Unis

OnePlus 11 et Buds Pro 2: au tour d’Android adopter l’audio spatial

OnePlus 11 et Buds Pro 2: au tour d’Android adopter l’audio spatial

Populaires

Yarbo : cette souffleuse autonome se transforme en tondeuse l’été

Yarbo : cette souffleuse autonome se transforme en tondeuse l’été

25 objets technos de votre enfance qui valent une fortune aujourd’hui

25 objets technos de votre enfance qui valent une fortune aujourd’hui

Avec Google Drive, regardez gratuitement des films en streaming

Avec Google Drive, regardez gratuitement des films en streaming

Laurent LaSalle

Depuis qu'il a tapoté sur son Commodore Vic-20 à l'âge de 3 ans, Laurent est (un peu trop) obsédé par la technologie. Passionné d'informatique et de jeux vidéo, il a notamment été blogueur pour Radio-Canada et chroniqueur techno pour MusiquePlus .