All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

Uber accueille une startup montréalaise dans son application

Par Laurent LaSalle – le dans Actualités
Uber intègre désormais un outil permettant d'obtenir des itinéraires de transport en commun alimentés par une entreprise de Montréal, judicieusement nommée Transit.

Bien qu’imaginer Uber suggérer un autre moyen de transport que le sien à ses utilisateurs puisse paraître absurde, c’est pourtant exactement la dernière nouveauté introduite dans l’application du controversé service de covoiturage urbain.

transit_card_animation_pixel-3

Dorénavant, lorsque les utilisateurs d’Uber inscriront l’adresse de leur destination dans l’application, celle-ci leur suggéra comme itinéraire alternatif l’utilisation du transport en commun lorsque le trajet demandé est desservi par autobus ou métro. Comme l’explique l’entreprise aujourd’hui sur son blogue, il s’agit en fait de l’intégration d’une application externe spécialisée dans le transport en commun, Transit, une entreprise montréalaise. Les utilisateurs pourront ainsi basculer vers cette application (ou être invité à en faire le téléchargement) directement depuis celle d’Uber.

C’est en quelque sorte un échange de bon procédé : Transit invitait déjà ses utilisateurs à faire appel à un transport Uber lorsque ceux-ci consultaient l’application afin de connaître les horaires du service de transport en commun de leur localité. Selon le chef des opérations de Transit, Jake Sion, l’entente ne prévoit aucun échange de revenu.

«Un des cas d’usage que nous voyons fréquemment avec notre service, ce sont des gens qui s’en servent pour couvrir le premier ou le dernier kilomètre vers ou depuis les transports en commun», a mentionné Andrew Zalsberg, directeur de la politique de transport et de la recherche d’Uber, en entrevue avec La Presse.

Mais Transit a beau couvrir plus de 125 grands centres un peu partout sur la planète, dont Montréal, son arrivée aujourd’hui dans l’application d’Uber sera limitée à 50 villes aux États-Unis. Qui plus est, cette intégration ne s’applique pour le moment qu’à la version Android d’Uber.

Continuez votre lecture

Uber Québec débarque dans la capitale nationale

Uber Québec débarque dans la capitale nationale

Laurent LaSalle -
Le Lift, la riposte de l’industrie du taxi à Uber

Le Lift, la riposte de l’industrie du taxi à Uber

Laurent LaSalle -
Uber lance une pétition pour poursuivre ses activités au Québec

Uber lance une pétition pour poursuivre ses activités au Québec

Laurent LaSalle -
Uber Montréal souhaite s’entendre avec le gouvernement provincial

Uber Montréal souhaite s’entendre avec le gouvernement provincial

Laurent LaSalle -
Uber sera mise en demeure par Juripop aujourd’hui

Uber sera mise en demeure par Juripop aujourd’hui

Laurent LaSalle -
Démystifier Uber au Québec : Campagne promotionnelle ou propagande?

Démystifier Uber au Québec : Campagne promotionnelle ou propagande?

Laurent LaSalle -
Juripop contre Uber : Les détails de la mise en demeure

Juripop contre Uber : Les détails de la mise en demeure

Laurent LaSalle -
La France invalide en partie une loi contraignante pour Uber

La France invalide en partie une loi contraignante pour Uber

Laurent LaSalle -
Uber vous permet maintenant de géolocaliser vos amis

Uber vous permet maintenant de géolocaliser vos amis

Laurent LaSalle -
Dépôt d’un projet de loi défavorable à Uber

Dépôt d’un projet de loi défavorable à Uber

Laurent LaSalle -
Comparution difficile pour Uber en commission parlementaire

Comparution difficile pour Uber en commission parlementaire

Laurent LaSalle -
Réduction hivernale des tarifs d’UberX au Canada

Réduction hivernale des tarifs d’UberX au Canada

Laurent LaSalle -
Facebook serait en pourparlers avec Uber

Facebook serait en pourparlers avec Uber

Laurent LaSalle -
Mort annoncée d’Uber au Québec

Mort annoncée d’Uber au Québec

Québec et Uber s’entendent sur un projet pilote

Québec et Uber s’entendent sur un projet pilote

Laurent LaSalle -

Laurent LaSalle

Depuis qu'il a tapoté sur son Commodore Vic-20 à l'âge de 3 ans, Laurent est (un peu trop) obsédé par la technologie. Passionné d'informatique et de jeux vidéo, il a notamment été blogueur pour Radio-Canada et chroniqueur techno pour MusiquePlus .