La Game and Watch The Legend of Zelda: Une petite console poids plume pour collectionneurs

Par Daniel Carosella – le dans Jeux vidéo, Tests

Nous n’avons malheureusement pas eu droit à la compilation rêvée pour fêter les 35 ans de la franchise The Legend of Zelda. En effet, alors qu’on espérait voir une trilogie composée de certains des meilleurs jeux en 3D de la série, Nintendo a plutôt opté pour le lancement d’un nouveau Game & Watch afin de souligner les premières aventures de Link dans le royaume d’Hyrule. Bien que cet objet soit mignon, il n’en demeure pas moins qu’il convient davantage aux collectionneurs qu’à monsieur et madame tout le monde. Voici pourquoi.

Les premières aventures de Link entre vos mains

Après le succès de la Game & Watch Super Mario Bros., Nintendo réitère l’expérience avec la Game & Watch The Legend of Zelda. Si vous ignorez ce qu’est une Game & Watch, il s’agit d’une toute petite console qui, à l’origine, offrait des mini-jeux en noir et blanc par images. Nous y contrôlions le désormais légendaire Mr. Game & Watch et nous interagissions avec divers éléments en le faisant passer d’une image préaffichée à l’autre.

Aujourd’hui, la technologie étant bien plus avancée qu’à l’époque, Nintendo a réuni les trois premiers jeux complets de la franchise The Legend of Zelda ainsi que deux mini-jeux supplémentaires baignant dans l’univers de la mythique série. Tenant dans la paume d’une main, la console ne pèse pas plus d’une plume et vient avec son propre câble de rechargement USB. Ainsi, contrairement aux premières Game & Watch, pas besoin d’avoir des piles ! Malheureusement, le câble fourni est très court, de sorte qu’à moins d’être collé sur une prise USB, vous ne pourrez pas jouer tout en rechargeant votre console.

Ceci dit, la Game & Watch The Legend of Zelda est indéniablement mignonne et tape à l’oeil. On tombe rapidement sous son charme grâce à ses couleurs or et vert rappelant les premiers instants de la franchise. Qui plus est, une fois sous tension, une Triforce s’illuminera au dos de l’appareil. Mieux encore, tous les petits sons de qualité surprenante audibles par le mini haut-parleur de la Game & Watch vous rappelleront bien des souvenirs des années ’80 et ’90.

Pour les nostalgiques, il est donc difficile de résister au charme de ce petit appareil poids plume !

TechCrunch.com

De vieux jeux en valant encore la peine ?

Comme je le mentionnais, la Game & Watch The Legend of Zelda comprend les trois premiers jeux de la franchise, à savoir The Legend of Zelda, The Legend of Zelda II: The Adventure of Link et The Legend of Zelda: Link’s Awakening. Chaque jeu démarre instantanément dès qu’on le sélectionne et, en prime, Link’s Awakening est offert en français ! Pourquoi pas les deux autres ? Bonne question.

Malgré son âge, The Legend of Zelda demeure le grand classique. Plongé dans le royaume d’Hyrule, vous devrez affronter différentes créatures et récupérer la Triforce avant que Ganon ne l’utilise pour asseoir son règne. Preuve qu’il est intemporel, le jeu demeure encore aujourd’hui plaisant à jouer si ce n’est qu’il est déstabilisant. Sans repère et avec un minimum d’indices, il nous replonge à cette époque dans laquelle les jeux nous forçaient à expérimenter sans nous tenir par la main. Joueurs plus jeunes, soyez avertis !

The Legend of Zelda II: The Adventure of Link demeure le mouton noir et l’anomalie de la série. Offrant un mélange de jeu de rôle, de jeu d’aventure et de jeu de plateformes horizontal, il s’agit probablement de l’opus ayant le plus divisé tant il est différent de tous les autres volets. En revanche, il a posé les assises de bien d’autres jeux, notamment au niveau de l’exploration et des interactions entre Link et les villageois d’Hyrule. The Legend of Zelda II demeure un jeu étrange et difficile, mais ayant reçu plus de critiques négatives qu’il ne le mérite en réalité.

The Legend of Zelda: Link’s Awakening, qui a eu droit à un remake sur Nintendo Switch, est quant à lui un excellent jeu de la série. J’oserais même dire qu’il se hisse parmi mes préférés de cette dernière. Piégé sur une île, Link devra trouver un moyen de réveiller le mythique poisson-rêve afin de s’en échapper. Encore en 2021, c’est un jeu qui démontre toute la richesse de la série de Nintendo et qui offre son lot d’excellents donjons. Je suis simplement déçu que Nintendo n’ait pas intégré l’édition DX parue sur Game Boy Color. Non seulement était-elle améliorée, mais elle offrait aussi un donjon supplémentaire.

Hypebae.com

Deux mini-jeux dont vous ne vous rappellerez pas

Outre les trois jeux complets ainsi qu’une petite horloge interne vous permettant de voir l’heure en tout temps, Nintendo a inclus deux autres mini-jeux. Bien honnêtement, je ne pense pas que vous y accrocherez plus que quelques dizaines de minutes maximum tant leur potentiel est limité.

Le jeu Vermin est une réédition du titre Game & Watch du même nom. Votre objectif est d’assommer des poulpes montant dans l’écran à l’aide de bâtons. Or, cette fois, Mr. Game & Watch a été remplacé par Link. C’est mignon, mais ça n’en demeure pas moins un jeu très limité et répétitif duquel on se lasse après quelques parties seulement.

L’autre mini-jeu vous propose d’éliminer le plus grand nombre d’ennemis issus de The Legend of Zelda II dans un temps imparti. Ainsi, en cinq minutes, vous devrez massacrer tout ce qui bouge afin d’obtenir le meilleur score possible. Encore une fois, c’est sympathique, mais sans plus. Après quelques parties, l’intérêt n’y est plus tant c’est répétitif et sans réel objectif.

Shacknews.com

On achète ou on passe ?

En somme, la Game & Watch The Legend of Zelda est une belle petite machine qui rappellera de bons souvenirs aux vieux de la vieille voulant se replonger dans les premières aventures de Link. Or, à 69,99$, il s’agit d’un objet niche qui s’adresse réellement aux collectionneurs. La console est surprenante en raison de la qualité visuelle et auditive, mais demeure dispendieuse pour avoir droit à trois vieux jeux se vendant désormais pour quelques dollars et deux mini-jeux qu’on oublie très rapidement.

Les dernières nouvelles

Sony veut faciliter l’accès à sa PlayStation 5 en se basant sur de grosses hypothèses

Sony veut faciliter l’accès à sa PlayStation 5 en se basant sur de grosses hypothèses

Malgré un ralentissement, la Nintendo Switch domine toujours !

Malgré un ralentissement, la Nintendo Switch domine toujours !

Prince of Persia: The Sands of Time Remake ramené à sa source

Prince of Persia: The Sands of Time Remake ramené à sa source

Plus de jeux vidéo

The Embracer Group achète trois studios et une cinquantaine de licences de Square Enix

The Embracer Group achète trois studios et une cinquantaine de licences de Square Enix

Test du jeu LEGO Star Wars: The Skywalker Saga – Pas aussi fort qu’Anakin

Test du jeu LEGO Star Wars: The Skywalker Saga – Pas aussi fort qu’Anakin

Test du jeu Kirby and the Forgotten Land: Kirby prend les bouchées doubles !

Test du jeu Kirby and the Forgotten Land: Kirby prend les bouchées doubles !

Populaires

Comment devenir plus intelligent en deux minutes sans même vous forcer

Comment devenir plus intelligent en deux minutes sans même vous forcer

Brazzers : Près de 800 000 mots de passe compromis

Brazzers : Près de 800 000 mots de passe compromis

Avec Google Drive, regardez gratuitement des films en streaming

Avec Google Drive, regardez gratuitement des films en streaming

Daniel Carosella

Passionné de jeux vidéo depuis plus d'une trentaine d'années, Daniel est chroniqueur en jeux vidéo depuis plus de 23 ans. Il a commencé sur Quebec64 puis sur JeuXpress.ca avant de devenir rédacteur en chef de HardGamers.com jusqu'à la fermeture du portail. Il a également collaboré au magazine Web AffairesDeGars.com pendant une dizaine d'années avant de transporter sa passion du jeu vidéo sur Branchez-Vous. Par ailleurs, Daniel partage cette dernière par la parole grâce à d'autres projets, dont une chronique hebdomadaire sur les ondes de CHOI Radio X et la chaîne YouTube M2Gaming.Diplômé en criminologie, Daniel est aussi intervenant psychosocial dans la vie de tous les jours. S'il est conscient qu'il ne peut sauver le monde, il essaie tout de même d'aider le maximum de personnes entre deux parties de jeux vidéo !