Test du jeu Gran Turismo 7: La vraie simulation automobile ?

Par Daniel Carosella – le dans Jeux vidéo, Tests

Rien pour rajeunir plusieurs d’entre nous, la franchise Gran Turismo célèbre déjà ses 25 ans ! À l’exception du dernier opus multijoueur qui fut un échec, la série fut toujours appréciée par les fans de jeux de course à la recherche d’une expérience plus réaliste qu’arcade. Or, en retournant aux sources, Polyphony nous offre aujourd’hui un nouveau volet reluisant, mais avec des pneus un peu usés.

  • Disponible sur: PlayStation 5, PlayStation 4
  • Prix: 79,99$ + txs (PS4), 89,99$ + txs (PS5)

Un hommage à l’automobile et à l’histoire

L’un des grands objectifs de Gran Turismo est de vous construire un immense garage avec 423 voitures des dernières décennies. Vous pourrez en gagner en parcourant les différents modes proposés, en remportant des courses, en échangeant des billets de loterie ou en en achetant chez les concessionnaires virtuels d’automobiles neuves et usagées. Si vous ne désirez pas investir des dizaines et des dizaines d’heures, vous avez aussi l’option de sortir votre carte de crédit pour vous procurer des crédits. Aucun incitatif n’est présent pour vous forcer à échanger de l’argent réel contre de la monnaie virtuelle, mais il est dommage que Polyphony ait intégré cette option controversée.

Ceci dit, au-delà de tous ces bolides à obtenir, vous sentirez que Gran Turismo 7 est un grand hommage à l’industrie automobile. En effet, le jeu est truffé d’informations sur chaque voiture ainsi que sur l’histoire du monde depuis l’invention du tout premier véhicule sur quatre roues.

En outre, chaque voiture vient avec une fiche technique détaillée sur son histoire et ses capacités. Des personnages vous donneront aussi des informations complémentaires sur certains véhicules ou encore certaines gammes de voitures. Mieux encore, un musée virtuel vous permettra d’accéder à des petites fiches historiques sur des événements ayant marqué le monde dans les années ayant précédé et suivi le lancement de chaque jeu Gran Turismo. En tant qu’amateur d’histoire, j’ai été à la fois surpris et comblé par ce souci du détail de la part des développeurs.

Un retour attendu pour le contenu solo

Si Gran Turismo Sport avait déçu en raison de son accent sur le multijoueur, Gran Turismo 7 revient à une expérience plus classique en proposant une panoplie de modes et d’options tant en ligne qu’en solo. Ainsi, ceux qui craignaient de n’avoir rien à se mettre sous la dent s’ils y jouaient hors ligne peuvent dissiper leurs peurs puisque le jeu offre des voitures et des modes pour vous occuper des dizaines, voire même des centaines d’heures.

Dans une ambiance très sereine, le jeu vous dirigera progressivement à travers l’ensemble de ses modes. L’un des principaux est le Café, où un tenancier vous proposera des menus à remplir. Voyez ces derniers comme des missions à compléter, incluant la participation à des compétitions, la récolte de voitures précises, la modification de certains bolides, etc. Au fur et à mesure que vous compléterez des menus, vous avancerez dans les objectifs du jeu et débloquerez de plus en plus d’options. Malgré sa simplicité, ce seul mode rend Gran Turismo 7 extrêmement addictif !

Par ailleurs, Polyphony a eu l’idée d’inclure deux modes qui vous permettront de parfaire vos techniques de conducteur. Dans Licences, vous devrez compléter des objectifs précis afin de démontrer vos prouesses et obtenir des licences de conducteur qui vous donneront accès à certaines compétitions. Vous apprendrez donc comment vous engager dans des virages, comment négocier avec votre vitesse, etc. Honnêtement, sans être un expert, je joue à des jeux de course depuis que je suis jeune et ce mode m’a appris certaines techniques pour mieux conduire virtuellement et éviter de prendre le champ !

Autrement, vous aurez éventuellement accès au mode Missions. Comme son nom l’indique, ce dernier vous permettra de compléter des missions précises avec des voitures présélectionnées. Encore une fois, vos talents de conducteur seront mis à l’épreuve puisque vous devrez vous adapter à la voiture qui vous sera imposée tout en respectant des critères qui seront ardus. Tentez simplement de compléter les missions exigeant que vous n’entriez aucunement en contact avec vos adversaires, vous m’en reparlerez !

Au-delà de cela, vous aurez le loisir de prendre des clichés de vos voitures tant à l’intérieur qu’à l’extérieur des courses. Une fois l’une d’elles complétée, une rediffusion vous donnera accès à un éventail d’options afin que vous puissiez photographier votre voiture à pleine vitesse. Sinon, vous aurez accès à un chapiteau dans lequel vous pourrez inclure votre voiture préférée ainsi que votre avatar au sein de magnifiques diaporamas. Ces derniers, qui ont été captés à travers le monde, vous donneront l’occasion de voyager à travers des photos, dont certaines prises dans la ville de Québec !

Twinfinite.com

Du réalisme grâce aux modifications et à la DualSense

Deux options au sein de Gran Turismo 7 modifieront considérablement votre expérience: les changements de pièces et la manette DualSense.

Comme dans tout bon jeu de course qui se respecte, vous aurez accès à une grande série de pièces afin d’améliorer les performances de vos véhicules. Plus une pièce sera performante, plus elle sera dispendieuse. Or, l’investissement en vaudra la peine puisque plusieurs courses auront leurs propres exigences, allant de certaines marques à la provenance de certains véhicules en passant par des performances maximales sur le bolide que vous déciderez de conduire. Vous devrez donc avoir une flotte diversifiée pour éviter de ne pouvoir courser sur certaines pistes faute d’un véhicule approprié.

Néanmoins, les modifications ne seront pas le seul élément à tenir en compte. En effet, au fil du temps, vos véhicules s’useront. Vous devrez donc veiller à effectuer des changements d’huile, à faire entretenir vos moteurs et même à faire laver vos autos de temps en temps si vous ne voulez pas voir leurs performances se déprécier. Qui plus est, sur certaines pistes, il vous faudra aussi tenir compte du carburant consommé. Ainsi, oui, il est possible de tomber à court d’essence lors de certaines courses spécifiques, exigeant donc une attention supplémentaire de votre part.

Or, ce qui ajoutera grandement au réalisme de votre expérience sera la manette DualSense sur PlayStation 5. Les retours de force haptiques ne sont pas que convaincants, ils viennent carrément changer la donne en mimant la sensation de différentes surfaces entre nos mains. Pour vous dire, j’ai ressenti des différences marquées entre le gravier, le sable et la simple asphalte, ce qui m’a subjugué. La résistance dans les gâchettes permet aussi d’avoir l’impression de ressentir les mêmes résistances que sur les pédales d’accélération et de freinage de vrais véhicules tandis que les contrôles gyroscopiques parviennent à pratiquement remplacer un volant.

Polyphony a donc fait un usage judicieux de la DualSense au point où cette utilisation devrait devenir un standard pour les jeux de course paraissant sur PlayStation 5 !

GameInformer.com

Une vraie simulation ?

Si vous regardez le sous-titre de la franchise Gran Turismo, vous lirez qu’il s’agit de la réelle simulation de course. Or, la réalité est un peu plus nuancée que cela.

En fait, Gran Turismo 7 est à mi-chemin entre l’expérience d’arcade et la simulation. En jeu, vous n’aurez pas la sensation de jouer à un simulateur de course comme certains des jeux les plus poussés, mais vous n’aurez pas non plus le sentiment de jouer à un jeu misant davantage sur l’expérience arcade comme les Forza Horizon. Gran Turismo 7 est le milieu entre ces deux expériences pour une simple et bonne raison: on a voulu offrir ce jeu pour le grand public.

De ce fait, les mordus de simulateurs automobiles risquent d’être déçus. S’il est vrai qu’on doit faire preuve de prudence sur les pistes et que le jeu est plus lent que bien des jeux de course axés davantage sur l’expérience arcade, vous aurez quand même l’impression de ne pas réellement conduire les véhicules proposés. Dans la vraie vie, jamais je n’aurais pu effectuer de tels virages ni effectuer de tels dépassements sans me tuer. À cet effet, vous verrez que les virages ont tendance à être plus permissifs que serrés, peu importe le type de véhicule sélectionné ou le type de terrain sur lequel vous courserez. Encore une fois, la majorité des joueurs apprécieront, mais les fans de simulations pointues auront un léger goût amer en bouche.

L’intelligence artificielle n’aide en rien ce ressenti. Le problème est que l’IA se comporte un peu trop parfaitement. Lorsque vous ne jouerez pas en ligne, vos adversaires ne feront que suivre la ligne de course préétablie sans jamais s’adapter à ce qui se passe sur la piste. Contre l’IA, Gran Turismo 7 ne vise pas à ce que vous affrontiez d’autres pilotes, mais bien à ce que vous effectuiez des parcours parfaits comme les autres pilotes le feront. Ayant un style plus agressif, j’ai été abasourdi de voir que l’IA ne se souciait pas des collisions ou de mes tentatives pour ravir une place sur le podium, comme si le seul élément important pour elle était de suivre la ligne de course coûte que coûte.

Par ailleurs, oui vous pouvez et devez modifier vos voitures pour les rendre plus performantes. Le fait de pouvoir aller jusqu’à changer des éléments comme l’huile et même le moteur sont intéressants. Or, encore une fois, Polyphony a visé large. Certes, vous pourrez aller dans les moindres paramètres de chaque voiture et apposer des modifications très pointues. Cependant, cela n’apportera guère de changements sur une piste. Puisqu’on vise un grand public, vous ne ressentirez les réels changements qu’en modifiant les composantes générales des véhicules et non leurs plus petits éléments. Si cette possibilité est bien présente, elle est plutôt inutile. Vous ai-je dit que les plus grands amateurs de simulation risquent d’être déçus ?

AndroidCentral.com

Des éléments techniques en demi-teinte

En terminant, difficile d’oublier les aspects techniques du jeu.

Visuellement, il est vrai que le jeu est époustouflant…lorsqu’on s’en tient aux véhicules. La modélisation de ces derniers, tant au niveau de la carrosserie que de l’habitacle, est splendide. Cependant, c’est à l’extérieur que le rendu est un peu plus décevant. En outre, malgré la vitesse que peuvent atteindre certaines voitures, vous remarquerez des textures en basse résolution ainsi que des personnages grossièrement modelés dans les estrades. Qui plus est, certains reflets sur les capots présentent de gros pixels. À cet effet, un jeu comme Forza Horizon 5 est beaucoup plus spectaculaire.

Côté sonore, si vous pouvez y jouer avec un casque audio 3D, vous apprécierez encore plus les bruits des véhicules. Une fois dans un habitacle, on sent que l’on conduit la voiture dans laquelle on est assis en raison, notamment, des bruits de moteurs réalistes et fort bien réalisés. En revanche, l’absence de doublage pour les personnages est décevant. Voir les acteurs du jeu sous la forme de photos statiques et de textes à lire est dommage pour un jeu avec une aussi grande valeur de production. La musique, quant à elle, se compose de pièces classiques remixées étant parfois…étranges. Si on a voulu qu’elle colle avec l’ambiance plus lente et sereine du jeu, il n’en demeure pas moins que d’entendre des remixages de musiques classiques en pleine course donne un résultat plus ou moins convaincant…et agréable dans nos oreilles. Des choix de stations comme dans d’autres jeux de course auraient été plus intéressants.

CNET.com

Devriez-vous y jouer ?

Si je n’ai jamais été un grand fan de Gran Turismo, je dois vous avouer que j’ai accroché à Gran Turismo 7. En fait, la panoplie d’objectifs à remplir et l’accumulation de centaines de véhicules modifiables m’ont rendu accroc et me motiveront à retourner vers le dernier-né de Polyphony pour un bon moment. Ce n’est pas un jeu parfait et il comporte même des failles étonnantes pour un jeu avec une aussi grande valeur de production, mais il n’en demeure pas moins un excellent jeu de course qui, à défaut de combler les amateurs de simulations pointues, happera à grande vitesse le grand public.

Évaluation

Verdict

Sans convenir aux amateurs de simulations automobiles très pointues, Gran Turismo 7 est un jeu de course qui comblera le grand public grâce à un retour aux sources réussi.

Note finale : 4.0 sur un total de 5
Critères
gran turismo 7
4

Points forts

  • Récolte de voitures longue et addictive
  • L'utilisation de la manette DualSense ajoute un niveau de réalisme surprenant
  • Une diversité de modes qui sont non seulement prenants, mais qui vous aideront à parfaire vos habiletés de conducteur

Points faibles

  • Intelligence artificielle trop collée sur la perfection
  • Multijoueur de base plutôt décevant
  • Visuel et bande sonore en demi-teinte

Les dernières nouvelles

Rangez vos baguettes pour 2022 puisque Hogwarts Legacy paraîtra en février 2023

Rangez vos baguettes pour 2022 puisque Hogwarts Legacy paraîtra en février 2023

Entrevue avec Étienne Boulay au milieu de fermes et de Nintendo Switch !

Entrevue avec Étienne Boulay au milieu de fermes et de Nintendo Switch !

Square Enix ramènera le classique Tactics Ogre cet automne

Square Enix ramènera le classique Tactics Ogre cet automne

Plus de jeux vidéo

Activision Blizzard: Des dizaines millions de joueurs en moins, mais davantage d’effectifs dans ses rangs

Activision Blizzard: Des dizaines millions de joueurs en moins, mais davantage d’effectifs dans ses rangs

Meta augmentera le prix du casque Meta Quest 2 de 33%

Meta augmentera le prix du casque Meta Quest 2 de 33%

De nouveaux détails sur Grand Theft Auto VI font surface

De nouveaux détails sur Grand Theft Auto VI font surface

Populaires

Avec Google Drive, regardez gratuitement des films en streaming

Avec Google Drive, regardez gratuitement des films en streaming

Brazzers : Près de 800 000 mots de passe compromis

Brazzers : Près de 800 000 mots de passe compromis

DeepNude : vie et mort de l’appli qui déshabillait les femmes

DeepNude : vie et mort de l’appli qui déshabillait les femmes

Daniel Carosella

Passionné de jeux vidéo depuis plus d'une trentaine d'années, Daniel est chroniqueur en jeux vidéo depuis plus de 23 ans. Il a commencé sur Quebec64 puis sur JeuXpress.ca avant de devenir rédacteur en chef de HardGamers.com jusqu'à la fermeture du portail. Il a également collaboré au magazine Web AffairesDeGars.com pendant une dizaine d'années avant de transporter sa passion du jeu vidéo sur Branchez-Vous. Par ailleurs, Daniel partage cette dernière par la parole grâce à d'autres projets, dont une chronique hebdomadaire sur les ondes de CHOI Radio X et la chaîne YouTube M2Gaming.Diplômé en criminologie, Daniel est aussi intervenant psychosocial dans la vie de tous les jours. S'il est conscient qu'il ne peut sauver le monde, il essaie tout de même d'aider le maximum de personnes entre deux parties de jeux vidéo !