All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

Test du jeu Daemon x Machina : Robots du déjà-vu

Par Daniel Carosella – le dans Jeux vidéo, Tests

Parmi les exclusivités Nintendo Switch de l’automne, un jeu a peut-être échappé à votre radar. Enseveli sous les The Legend of Zelda: Link’s Awakening, Luigi’s Mansion 3 et Pokémon Sword and Shield, Daemon x Machina n’a peut-être pas retenu votre attention. Or, si vous êtes un amateur de jeux avec d’immenses robots de combat et que vous vous ennuyez de l’époque des MechWarrior ou Armored Core, le plus récent titre de Marvelous Entertainment pourrait bien venir satisfaire le joueur que vous êtes !

Disponible sur: Nintendo Switch

Se sentir forcé d’aimer une histoire

Daemon x Machina vous place dans la peau d’un jeune mercenaire dont le but est on ne peut plus simple: effectuer des missions pour récolter des récompenses. Néanmoins, vous serez confronté à d’importants problèmes alors que la Lune s’est écrasée sur la Terre, divisant ainsi la société en plusieurs factions. En outre, de puissantes organisations tentent de mettre la main sur une ressource excessivement puissante du nom de Femto, tandis que des machines se rebellent contre leurs créateurs en semant le chaos.

C’est dans cet univers post-apocalyptique que vous serez amené à piloter un énorme robot de combat, question de remplir des missions pour différentes factions afin de rétablir l’ordre sur Terre. Le problème est qu’on ne s’attache jamais à notre personnage muet, et encore moins à ce qui se passe autour de lui. Malgré toutes les tentatives des développeurs pour nous accrocher au scénario, les séquences narratives sont plus ennuyantes qu’autre chose, venant du même coup casser le rythme du jeu à intervalles réguliers.

Autrement dit, Marvelous a tenté de nous enfoncer dans la gorge l’histoire qu’il a voulu développer alors qu’on n’a aucun intérêt envers cette dernière. Les intrigues sont nombreuses et on finit par se perdre à travers la multitude de personnages qu’on voit arriver et partir à mesure qu’on accepte des missions. Pire, il arrive que des combats ne progressent pas parce qu’une cinématique ou un élément narratif est à venir. Quand je disais que le rythme du jeu est régulièrement cassé en raison du scénario, c’en est un parfait exemple.

Vous aimez personnaliser des robots de combat ? Vous serez servi !

Tout comme Armored Core, Daemon x Machina se divise en deux temps. À l’extérieur des champs de bataille, vous serez dans un hub au sein duquel vous pourrez consulter diverses informations, interagir avec certains personnages et, surtout, personnaliser votre robot de combat. C’est sur cet aspect que le jeu brille le plus. La quantité d’armes et d’armures à débloquer puis à équiper est impressionnante, et permet de se constituer plusieurs ensembles de robots aux forces variées. Ainsi, selon les missions auxquelles vous prendrez part ou votre style de jeu préféré, vous pourrez vous constituer un ensemble axé sur la vitesse, un autre où votre robot sera un véritable tank quasi indestructible, etc.

Daemon X Machina
Marvelous Inc - Jeu vidéo

Les amateurs de jeux d’action seront ravis de constater à quel point le jeu est garni d’armes très satisfaisantes à utiliser sur un champ de bataille. Vous pourrez amener plusieurs armes sur votre robot et alterner entre celles-ci alors que vous tenterez de massacrer tout ce qui bouge. Faire usage d’une immense mitraillette, d’un bazooka et de lasers, et ce, au sein d’un même combat, disons que c’est aussi excitant qu’impressionnant !

En somme, au niveau de la personnalisation, Daemon x Machina comblera ceux aimant modifier leurs machines de guerre. Les sortes d’équipements se comptent en dizaines et le fait de pouvoir transporter jusqu’à six armes de différentes sortes sur un seul robot rendra vos combats on ne peut plus intéressants !

Des combats exaltants, mais tellement redondants !

Qu’en est-il, justement, de ces fameux combats ? Eh bien, une fois votre robot lancé, vous pourrez voler et marcher librement à moins que des restrictions particulières ne vous soient imposées par la mission. Cette transition sans barrière est un autre élément particulièrement intéressant de Daemon x Machina puisqu’il donne réellement l’impression de pouvoir bouger librement au sein d’immenses terrains de combat.

Par ailleurs, en plus de combattre dans votre robot, le jeu vous permettra d’en sortir. Bien que vous serez bien plus faible en tant que simple humain, vous pourrez également modifier votre arsenal ainsi que vos caractéristiques à l’aide d’éléments que vous récolterez ou achèterez. Globalement, vous demeurerez plus souvent dans votre gros mech, mais le fait de pouvoir en sortir et de continuer à mitrailler ses ennemis à pied à l’aide d’équipement personnalisable accentue cette grande sensation de liberté.

Cependant, force est d’admettre qu’en plus d’un scénario ennuyeux entrecoupant régulièrement l’action, les missions sont extrêmement répétitives. Il n’y a que très peu de variété dans les objectifs de missions, la plupart se contentant de vous demander de massacrer un nombre X d’ennemis ou de faire exploser telle ou telle structure. C’est rapide et extrêmement fluide, mais après quelques missions, vous aurez vu tout ce que Daemon x Machina a à offrir en termes de style de jeu.

C’est dommage, car Marvelous a tout tenté pour faire de cette aventure un jeu d’action épique. En plus d’un visuel donnant une touche unique à l’ambiance ainsi que des sons lourds cadrant avec la proportion des robots ainsi que des champs de bataille, certains combats sont très impressionnants. En outre, certains d’entre eux, contre des boss, sont gargantuesques, nous confrontant à des ennemis de la taille de plusieurs édifices autour desquels on vole et sur lesquels on tire frénétiquement. Malheureusement, ces moments d’extase n’effacent pas les autres séquences on ne peut plus lassantes du jeu, véritable paradoxe considérant le degré d’action mis de l’avant.

Devriez-vous y jouer ?

Daemon x Machina n’est pas pour tout le monde. Si vous êtes un amateur de jeux avec de gros robots (mechs), alors vous faites partie de son public cible. Les nombreuses options de personnalisation ainsi que le niveau d’action risquent de vous plaire, notamment lors des gigantesques combats contre les boss. En revanche, le scénario faisant des jambettes fréquentes au rythme et la répétition s’installant très rapidement risquent d’avoir raison du plaisir que vous ressentirez. Une aventure intéressante pour un public particulier, mais pas à n’importe quel prix !

Ce que vous aimerez:

  • Le niveau d’action constant lors des batailles;
  • Les éléments techniques rehaussant le niveau épique des combats;
  • La liberté d’action lorsqu’on plonge dans les batailles;
  • La multitude d’armes et d’équipements à débloquer.

Ce que vous n’aimerez pas:

  • Le scénario est ennuyeux et omniprésent;
  • Les scènes narratives entrecoupant beaucoup trop le rythme du jeu;
  • La répétition constante au sein des missions.

Note: 7 sur 10

Dernière mise à jour le 2019-12-05 at 09:09 / Liens affiliés / Images de l'API Amazon Partenaires

Les dernières nouvelles

Test de Pokémon Sword/Shield : encore bien du plaisir à tous les attraper !

Test de Pokémon Sword/Shield : encore bien du plaisir à tous les attraper !

Test du jeu Death Stranding

Test du jeu Death Stranding

Amazon Music désormais gratuit sur Android, iPhone et Fire TV

Amazon Music désormais gratuit sur Android, iPhone et Fire TV

Plus de jeux vidéo

Test du jeu Mario and Sonic at the Olympic Games Tokyo 2020 : des olympiques mignonnes, mais pour qui ?

Test du jeu Mario and Sonic at the Olympic Games Tokyo 2020 : des olympiques mignonnes, mais pour qui ?

9 jeux et une console à surveiller en novembre !

9 jeux et une console à surveiller en novembre !

10 des meilleurs spin-offs du jeu vidéo !

10 des meilleurs spin-offs du jeu vidéo !

Populaires

Comment payer son accès Netflix (vraiment) moins cher

Comment payer son accès Netflix (vraiment) moins cher

Avec Google Drive, regardez gratuitement des films en streaming

Avec Google Drive, regardez gratuitement des films en streaming

YggTorrent : une nouvelle adresse pour le site pirate

YggTorrent : une nouvelle adresse pour le site pirate

Daniel Carosella

Passionné de jeux vidéo depuis une trentaine d'années, Daniel est chroniqueur en jeux vidéo depuis plus de 21 ans. Il a commencé sur Quebec64 puis sur JeuXpress.ca avant de devenir rédacteur en chef de HardGamers.com jusqu'à la fermeture du portail. Depuis 2010, il collabore au magazine AffairesDeGars en tant que chroniqueur, en plus de participer au podcast Réalité Augmentée.Diplômé en criminologie, Daniel est aussi intervenant psychosocial dans la vie de tous les jours. S'il est conscient qu'il ne peut sauver le monde, il essaie tout de même d'aider le maximum de personnes entre deux parties de jeux vidéo !