Le bassin d’abonnés de Netflix atteint 65 millions d’utilisateurs

Affaires

Visiblement, rien ne semble pouvoir arrêter la locomotive qu’est devenue Netflix au fil des dernières années.

C’est du moins ce que l’on peut conclure du bilan déposé par l’entreprise cette semaine. Netflix peut désormais compter sur 65,55 millions d’abonnés, soit une augmentation de 15,51 millions par rapport à ses chiffres de l’an dernier. Soulignons que parmi ses membres, une poignée d’irréductibles fidèles de la location de DVD persistent à privilégier le service qui a fait la renommée de l’entreprise à ses débuts.

«Presque 99% des membres de Netflix ont interagi avec les contenus originaux», mentionne l’entreprise dans son communiqué, soulignant du même coup qu’il s’agit d’une «indication que nous sommes sur la bonne voie».

Mais tout n’est pas rose au pays de la vidéo en flux continu. Malgré une nette progression de son bassin d’utilisateurs, et malgré un chiffre d’affaires en hausse de 23% au deuxième trimestre par rapport à la même période l’an dernier, les bénéfices net de l’entreprise ont plongé de 63%, à 26 millions de dollars US.

C’est que Netflix investit beaucoup dans la production originale de films et de téléséries, une stratégie qui lui garantit des contenus exclusifs, dont l’objectif est d’inciter davantage de consommateurs à adhérer au service.

«Presque 99% des membres de Netflix ont interagi avec les contenus originaux», mentionne l’entreprise dans son communiqué, soulignant du même coup qu’il s’agit d’une «indication que nous sommes sur la bonne voie».

Wall Street a réagi positivement à la nouvelle, faisant progresser le titre de Netflix de 9,86% à 107,86$ US à la fermeture des marchés ce mercredi.

Fier du succès des séries House of Cards et Orange is the New Black, Netflix s’apprête à lancer son premier long métrage, Beasts of No Nation (mettant en vedette Idris Elba), sur son service et dans certaines salles de cinéma en octobre. À noter que l’entreprise a récemment annoncer la production d’un autre film, War Machine (mettant en vedette Brad Pitt), qui verra le jour l’an prochain.