Le F-35 Lightning II, l’avion de trop

Avion de chasse

Exclusif

Le successeur du F-16 Fighting Falcon semble se diriger tout droit vers un mur. Est-il trop tard pour éviter de s’embourber dans ce gouffre financier?

On pourrait comparer l’évolution du F-35 à l’œuvre de plusieurs docteurs Frankenstein qui ne se seraient jamais consultés, en travaillant cependant sur le même corps.

Depuis ma tendre enfance, j’ai toujours affectionné les avions, avec comme rêve secret, de pouvoir un jour les piloter. Aujourd’hui, c’est toujours les yeux pleins d’émerveillement que je regarde les derniers modèles de chasseurs évoluer dans le ciel dans des manœuvres qui étaient jusqu’à présent impossibles à réaliser.

Malheureusement, une ombre gigantesque est en train d’obscurcir ce beau tableau, celui d’un projet gargantuesque qui aura peut-être raison de certaines compagnies américaines, voire même de notre budget, le F-35.

Depuis les premières évolutions aériennes du Lockheed Martin F-35 Lightning II, les problèmes n’ont cessé de s’accumuler à un rythme alarmant. On pourrait comparer l’évolution du programme F-35 à l’œuvre de plusieurs docteurs Frankenstein qui ne se seraient jamais consultés, en travaillant cependant sur le même corps.

Rapide rappel des faits

C’est en 1996 avec le programme Joint Strike Fighter (JSF), dont l’objectif était de créer l’avion multi rôles du futur, que tout a commencé. Soutenu par l’Australie, le Canada, le Danemark, l’Italie, les Pays Bas, la Norvège, la Turquie, le Royaume-Uni et les États-Unis (d’autres clients comme Israël, la Corée du Sud et le Japon sont aussi membres de l’aventure), ce projet aéronautique est jusqu’à présent le plus onéreux jamais entrepris au monde. On parle en effet d’un coût total de développement, d’opération et d’achat de plus de 1,45 billion de dollars (mille milliards) sur les 50 prochaines années! Ce véritable gouffre financier n’est pas prêt de se refermer lorsque l’on s’informe sur les derniers développements de cet avion qui a, d’ores et déjà, beaucoup de plomb dans l’aile. À ce titre, l’Australie vient d’annuler tout récemment sa commande pour la version embarquée de l’avion américain. Un très mauvais signe.

Le F-35 Lightning II et le F-16 Fighting Falcon côtes à côtes (Photo : US Air Force).

Le F-35 Lightning II et le F-16 Fighting Falcon côtes à côtes (Photo : US Air Force).

En début d’année, le F-35 Lightning II a été mis au défi du combat rapproché face à l’avion qu’il est supposé remplacer, le F-16 Fighting Falcon, un des meilleurs chasseurs multirôle développé par les Américains dans les années 1970. Là où le bât blesse, c’est lorsque l’on apprend que le dernier né s’est fait battre à plat de couture par son aïeul. Le F-35 est en effet fort efficace, mais uniquement lorsqu’il ne s’est pas fait détecter et qu’il se tient hors de portée des canons de son ennemi.

Des choix stratégiques plus que douteux

Évidemment, lorsque l’on choisit de concevoir l’avion du futur, on s’arrange pour analyser le contexte mondial dans lequel il évoluera et les missions qu’il devra remplir. Pour certaines éminences grises derrière le projet, l’avion n’aura pas besoin de s’engager dans des joutes au canon, car les prochains conflits n’engageront pas des pays dans des guerres ouvertes. Les missions seraient donc majoritairement des missions de frappes ou d’interdiction aériennes ne mettant pas l’avion en danger à courte portée. De plus, ses capacités furtives sont censées donner à l’appareil un avantage en combat déterminant, à condition qu’il reste bien évidemment discret.

Un F-35A à la base Edwards Air Force en Californie (Photo : US Air Force).

Un F-35A à la base Edwards Air Force en Californie (Photo : US Air Force).

Malheureusement, la furtivité, même si elle comporte de clairs avantages, ne sera pas le focus des prochaines percées technologiques. Les contre-mesures électroniques, les radars ultra-performants et l’avionique embarquée de pointe auront raison des quelques formes furtives de l’appareil d’ici peu de temps. Le concept est donc destiné à frapper un mur très rapidement. Lorsque l’on sait que l’appareil aura une durée de vie d’au moins 50 ans, ça sent tout de suite très mauvais.

C’est quoi son problème?

Le principal problème du F-35 est qu’il en a une multitude, malgré les milliards qui ont été investis. En voici quelques-uns des plus marquants qui devraient tirer assez de sonnettes d’alarme pour que notre gouvernement fasse, pour une fois, preuve de bon sens et retire ses billes avant le fiasco annoncé.

  • Un moteur sous puissant, qui ne permet pas à l’appareil de se désengager lors de combats rapprochés
  • Un canon embarqué impossible à tirer (avec plus de 20 millions de lignes de codes, les informaticiens de Lockheed Martin n’ont toujours pas réussi à intégrer les commandes de tir et ne pourront pas le faire avant 2019!)
  • Un nombre limité de balles. Disposer d’un canon General Electric capable de tirer 3 800 obus la minute c’est génial, mais quand on peut juste en charger 180, c’est plutôt moyen.
  • 10 missiles pour seule défense ce qui signifie qu’en cas d’engagement à courte portée, il sera très difficile pour le pilote de se défendre.
  • Des capacités VTOL (vertical take of and landing, ou atterrissage et décollage verticaux) incertaines et coûteuses.
  • Un casque de pilote bourré de capteurs et d’afficheurs trop gros pour que le pilote tourne la tête dans son cockpit doublé d’une visibilité arrière nulle.
  • Le plus gros et le plus complexe logiciel embarqué (plus de 20 millions de lignes de code) qui imposera des mises à jour fréquentes avec des risques de bogues multipliés et des avions non optimaux, voire cloués au sol.
  • Grosse vulnérabilité des réservoirs d’essence en cas de dégâts, car entourés de matériaux inflammables (comparez le moteur à une énorme torche entourée d’essence)
  • L’avion n’est pas prêt au combat et encore moins d’être autorisé à prendre part aux opérations (2 à 3 ans minimum encore)
  • Une multitude de rapports faits par des ingénieurs et militaires chevronnés qui soulignent la dangerosité de l’appareil et son inhabilité à remplir ses missions.

Et ce ne sont que quelques-unes des inepties qui entourent le programme militaire le plus coûteux de l’Histoire (plusieurs centaines d’appareils ont déjà été achetés par les Américains, mais aucun n’est officiellement en opération). Le plus triste là-dedans est qu’il est désormais trop tard pour faire machine arrière (du moins pour les Américains). L’abandon du programme coûterait malheureusement encore plus cher aux citoyens états-uniens.

Il ne reste plus qu’à espérer que le gouvernement canadien choisisse une autre option pour le bien-être de ses pilotes et de ses contribuables et ce ne sont pas les choix raisonnables qui manquent (Typhoon Eurofighter, Dassault Rafale, etc.)

  • Lorj

    Lors de la 2e guerre mondiale, les allemands misaient sur des char et des avions très poussés techniquement, alors que les alliés y ont été sur le nombre. On connait bien qui a gagné.

    Si déjà il se fait battre par les vieux F16, qu’est ce qu’il vaudra contre les version modernisées des Mig-29 et SU-27 russes, qui bien qu’un peu inférieur, coûtent bien moins cher à l’unité.
    Si un conflit majeur éclate, le F35 en petit nombre risque d’avoir un rôle très secondaire face à possiblement de milliers de chasseurs russes ou chinois. (Ça c’est si personne ne tire les nukes… dans ce cas les avions de chasses n’auraient même pas le temps de s’affronter…)

    Beaucoup de problèmes techniques, pas efficace dans une guerre directe et les vieux avions ou des drones suffisent à bombarder les barbus… si le gouvernement US ne veux pas perdre la face en tirant la plug sur ce projet, on devrait au moins éviter d’en faire les frais et les laisser se planter seuls.

    • Dany40

      En terme de quantités il va y avoir 2000 F-35 dans l’armée américaine et 500 de plus à l’export …
      En cas de conflit majeur … La réalité du combat aérien donnera l’avantage à la nation ayant la supériorité en BVR et furtivité permettant d’effectuer des tirs de missile bien minutés et préparés contre des ennemis ne voyant même pas la menace .. Certains combats finiront exceptionnellement en dogfight par les aléas du combat mais ils ne feront pas changer le cours de l’affrontement …
      Les nations utilisant des avions de génération 4 ne pourront pas tenir le ciel face aux machines de génération 5 … Et ce même s’ils ont un avantage du nombre de 1 pour 2 …

      • Yoann

        Il va y avoir 2000 F-35? Comme pour les F22? Production arrêtée au bout de quelques centaines d’exemplaires car trop coûteux et manquant de polyvalence. Pour ce qui est du BVR, les USA sont pas les seuls à jouer de la furtivité, le Rafale est très discret, même si il ne prétend pas être furtif (le F35 ne le sera pas vraiment non plus d’ailleurs), et les radars et systèmes de détections ne vont pas attendre 20 ans pour s’adapter. Les français ont récupéré la signature radar du f22 (prétendument furtif non?) lors des affrontements à Abu Dabi il y a quelques années déjà (classé secret défense, donc j’en sais pas plus), et depuis un nouveau radar à été installé sur les Rafales (rétrofit en cours des modèles plus ancien). Enfin, les termes 4eme ou 5eme génération ne valent qu’en interne pour classer les avions US, et frimer un peu.

        • Dany40

          Il ne faut pas confondre le F-22, avion expérimental de pointe qui était une révolution totale par rapport à tout ce qui volait alors … et surtout qui est arrivé trop tard dans un monde où aucune nation ne pouvait menacer l’aviation US classique (F-16 et F-18) avec le F-35 qui va devoir obligatoirement remplacer les Harriers, les A-10, les F-16 et F-18 de l’armée américaine. Le F-35 est déjà aujourd’hui presque 3 fois moins cher qu’un F-22 et son prix va baisser de façon nette dans les années qui viennent.
          Confondre discrétion du Rafale et furtivité des avions US n’est pas pertinent, tout comme vouloir absolument se convaincre que la furtivité sera inutile à court terme … Si la furtivité était si limitée en capacité, pensez vous que Dassault aurait donné fait de son programme SCARF un drone furtif à l’américaine ?? Concernant les radars oui ils évoluent mais la furtivité aussi évolue !!! L’entreprise US Raytheon a été pionnière des radars AESA et elle est parmi les leaders mondial de la technologie radar… vous les croyez vraiment surpris par les évolutions des radars actuels ??

          Étrangement les spécialistes et stratèges militaires de tous les pays majeurs croient à l’évidence à la furtivité .. tout comme tous les constructeurs d’avion militaire majeurs qui explorent à grand coût cette technologie … mais les « experts » sur internet ont sûrement raison :)

          • Yoann

            Il y avait eu deux prédecesseurs au F22 dans le domaine de la furtivité, dont le fameux F-117 qui se faisait repérer depuis la France à une distance incroyable pour un « furtif »
            Il me semble que la furtivité était un atout majeur il y a 30 ans, du moins ce genre de furtivité.
            Le futur de cette technologie c’est des techniques comme l’ionisation de l’air, plasma froid, MHD. Et l’atout majeur de nos jours est bien la détection. Je rappelle juste pour la forme, être furtif n’est pas être invisible, c’est être suffisament discret pour ne pas se faire repérer. Si ça n’est pas d’en bas, ça sera d’en haut (et là les USA ont une belle avance).De plus ils peuvent être furtifs en transit, mais au moment où ils « délivrent leur armement », ca se repère, et la le F35 ne peut pas fuir assez vite à ce que j’en ai lu.
            Pour ce qui est censé être l’économie d’échelle du F35, je ne suis pas convaincu, d’ailleurs l’Australie renonce au F35 B, ce qui risque de miner la baisse des prix (un peu du moins), le temps nous le dira, si les chiffres sont publiés et vrais(oui je suis sceptique sur l’honnêteté des USA, mea culpa).
            Un drone n’est pas un avion de chasse, et je pense que la chasse pilotée du cockpit a encore de beaux jours devant elle.
            Si les stratèges et militaires de tous les pays majeurs croient à la furtivité, comment expliquer que les avions qui ne sont pas Etats-uniens ne le sont pas? Ou du moins ne sont pas focalisés la dessus? J’accorde que le Gripen et le Typhoon sont un cran en dessous du rafale, et du F22, mais quid du F35? De plus les F22 et F35 ont un problème de signature thermique, alors même si la structure est bonne, il faut voir le maillon faible.Pour le moment la Chine, la Russie et l’Inde n’ont rien de moderne et fiable, furtif ou non (pour la Russie c’est plus un problème de coûts de maintenance il me semble).
            Mon avis est que le F35 est un laboratoire de futures technologies, et risque d’être ruineux pour les acheteurs hors USA, qui achèteront quand même pour rester sous la protection de l’oncle Sam.
            Il ne suffit pas d’être expert aéronautique ou militaire, il faut aussi voir le coté politique qui est aussi important. Je n’ai de plus jamais prétendu être un expert, c’est vous qui le dites. Je n’entre d’ailleurs pas dans les détails techniques.
            A ce niveau le choix du F22 tout « supériorité aérienne furtif » à été un choix discutable, non? En plus il n’est pas si supérieur au Rafale, il s’est fait avoir en BVR, pour du furtif ça craint je trouve, et en combat rapproché il n’a pas montré de supériorité particulière (Red Flag 2009).
            Quand au F35, il à été pensé pour être escorté par des F22 car on sait qu’il ne peut pas se défendre seul, c’est assumé. Forcément si on a pas de missions a lui donner, la formation des pilotes, l’entretien, le rétrofit vont mettre des siècles à être « amortis » (ils ne le sont jamais, c’est comme les voitures, mais je pense que vous saisissez l’idée).
            Ne prenez pas ce que je dis comme une attaque, au contraire, je préfère discuter du pour et du contre. Au final, seul l’avenir nous dira qui a raison, ou peut être que tout le monde avait tort.

          • Dany40

            je ne prends jamais une réponse argumentée pour une attaque :)

            Les nations qui ne font pas de la Furtivité ne le font pas par manque de capacité budgétaire et/ou technologique … Russie, Chine, France, Royaume-Uni, Japon, Corée du Sud, Inde … Tous les constructeurs d’avions de pointe majeurs mises sur cette capacité. La furtivité n’est pas l’invisibilité en effet … comme son nom l’indique il s’agit d’être moins facile à trouver … C’est la logique de la signature radar minimale, qui existait avant la furtivité mais que ces systèmes ont rendu plus décisive par l’écart important qui s’est créé entres furtifs et non furtifs … La question c’est qui voit l’autre en premier et ensuite à quelle distance il peut cibler l’autre avec ses armes … Il y a des histoires diverses de détection d’avions furtifs, mais aucune n’apportant de preuve de faille. Par contre quand on voit le nombre de missions des Oxcart, U2, F-117 etc … il semble que peu de ces appareils se soient retrouvé en souci quelque soit le théâtre d’action.

            Concernant l’Australie, ils renoncent au F-35 embarqué car ils renoncent aux modifications sur les navires devant les emporter !!! ils maintiennent leur commande des autres F-35.

            Pour le F-22 la communication internet en rapport avec le Red Flag a été largement trompeuse …Le Rafale a été étonnamment gênant en combat tournoyant artificiel contre le F-22 , mais il a tout de même perdu de justesse et surtout ces engagements n’ont rien à voir avec un combat réel … encore un fois voir un avion comme le F-22 que lorsqu’il vous tire dessus (ce serait le destin du Rafale) c’est une très fâcheuse posture pour commencer un combat ….

            Il est vrai que le F-22 et le F-35 doivent travailler ensembles, étant 2 avions 5eme Gen, mais en quoi le F-35 aurait besoin du F-22 de façon vitale ?? il ne faut pas confondre une nécessité et le fait d’utiliser un avion remarquable comme le F-22 comme couverture aérienne permettant au F-35 de faire ses intrusions en format lisse et donc pleinement furtif … c’est juste de l’optimisation opérationnelle …. d’autres pays pourront le faire en couvrant les F-35 d’attaque avec d’autres F-35 les couvrant !!!

          • Yoann

            D’avance je m’excuse car j’ai oublié les sources où j’ai lu ça, je suis plus touche à tout que spécialiste, mais j’avais lu d’un gradé américain en lien avec le développement du F35 qu’il avait été pensé pour travailler en tandem avec le F22, le F35 réalisant le travail au sol pour lequel le F22 n’est pas conçu (il semble qu’il y ait une tentative de remèdier à ça, mais trop coûteuse à mon avis), et le F22 en supériorité aérienne pour le couvrir, car le F35 ne peut se protéger contre mettons un Typhoon ou pire un Rafale seul.(Je suis peut être chauvin mais je pense que le Rafale est un très bon multirôle, largement supérieur au Typhoon)

            En fait ce qui me gène dans cette histoire c’est que le F35 est prévu plus comme un A-10 que comme un F18 pour ses missions, et qu’on le vend comme un multirôle type Rafale (je n’utilise pas le terme omnirôle de Dassault qui me semble bien trop pompeux).

            Que le F35 soit un bon appareil d’attaque au sol je veux bien, mais pour ce qui touche a l’air-air, dans un conflit non asymétrique, avec un flotte aérienne en face, il risque de prendre comme les bombardiers de la seconde guerre mondiale, car de mémoire (donc à verifier mais je crois que c’est ça) seuls 10-15% des missiles touchent contre un chasseur grâce aux contremesures en BVR (et je crois même être généreux avec 15%). Donc pour peu qu’il y ait plus d’hostiles que de F22, les F35 vont se sentir en danger je pense. (Bon si c’est la Suisse pas de problème, les avions ne font pas la police du ciel soir et week-end, les Français le font en partie à leur place)

            J’admets cependant que pour le moment ça risque pas d’arriver, les Russes semblent avoir du mal a entretenir ET moderniser leur flotte, et le seul opposant sérieux opérationnel est le Rafale je crois, les autres pays ont des appareils américains vérouillés en cas de danger.

            Donc en fait deux problèmes selon moi, un avion d’attaque au sol « furtif » tant qu’il ne fait que transiter vendu comme multirôle, et « l’oubli » de prise en compte d’une guerre ouverte avec des pays possédant des appareils « modernes » (les verrous d’armement sont informatiques, un petit génie pourrait les contourner, à titre d’exemple) .

          • Dany40

            L’usage en commun du F-22 et du F-35 est une évidence … Quand on dispose de ces machines et qu’elles sont capables de travail poussé en équipe il FAUT l’envisager … Mais rien ne dit qu’il s’agit de compenser une soit disant faiblesse du F-35, même si beaucoup en doute le F-35 est conçu aussi pour la supériorité aérienne.
            Concernant le BVR on doute beaucoup aujourd’hui de la capacité de tir de loin … J’ai déjà expliqué comment le F-35 optimise largement la qualité du tir missile, mais surtout les essais en combat aériens on étaient concluants ( 4 F-35 contre 9 bandits avec efficacité flagrante du F-35).
            L’aspect multi rôle fait face à beaucoup de scepticisme … Surtout a cause des compromis forcés par la version USMC. L’avenir me dira mais je rappelle que cet aspect n’est pas une option … En 2020-2025 le F-35 sera le seul avion disponible pour toutes ces missions pour les USA. L’échec a ce niveau signifierait un recul massif de la capacité militaire US et donc une atteinte majeure à leur sécurité nationale … Je crois que des assurances ont été prises à la vue de l’enjeu …
            Concernant l’opposition en effet il n’y aura rien de comparable avant 10 ans .. Et même si j’adore cet avion le Rafale n’est pas un avion de la guerre future, sa modernisation réduira la casse mais le fossé opérationnel et technologique sera bien réel …

  • Mon Commentaire

    Pour le Canada le choix logique serais le Rafale de Dassault. Un biréacteur de dernière technologie qui a déjà été utilisée au combat avec efficacité,avec des coûts d’achat et d’entretien connu et pouvant opérer à partir des porte-avions français et américain

    • TristanGeoffroy

      Tout à fait. Le Rafale est d’ores et déjà opérationnel, polyvalent, fiable avec des coûts et des plateformes d’opérations connus. Bref, oublions rapidement l’essai de labo qu’est le F35… Sans chauvinisme ! ;)

      • Dany40

        Je ne veux pas faire la mauvaise langue … surtout que j’adore le Rafale … mais il ne faut pas non plus surestimé notre petit bijou français. Je rappelle qu’en situation de guerre réelle (La guerre de Libye en 2011) notre formidable aviation n’a pas effectué elle même les missions d’attaque air-sol contre les défenses de la Libye. Ce sont des avions américains qui nous ont nettoyé le terrain .. La raison était toute simple : Nos appareils ont une capacité à mener ces missions en sécurité très limitées …..

    • Steve Rodrigue

      C’est oublier dans l’équation la proximité géographique et stratégique du Canada par rapport aux États-Unis. Il est normal qu’on « calque » la stratégie militaire des américains. Il y a une certaine synergie et une bonne logique.

      Est-ce que c’est la meilleure façon de faire? Je ne sais pas, car je ne suis pas stratège militaire.

      Le programme du F-35 fait couler beaucoup d’encre à cause de la quantité d’argent (public) investi. Et comme bien des grands programmes du genre, lorsqu’on est avancé dans le projet, c’est impossible ou extrêmement coûteux de changer de cap ou de laisser tomber et recommencer.

      Ce qui est dommage, c’est qu’en 2015 l’humanité dépense encore des fortunes dans l’armement, ça c’est le plus gros facepalm. Sous certains aspects, nos sociétés n’évoluent pas vraiment. ;)

  • Cousin français

    Article pas toujours très objectif:
    180 munition pour le canon c’est dans la bonne moyenne (rafale 125, typhoon 150)
    Le moteur fait 178 kN (rafale 100kN Typhoon 120kN) donc il n’est pas sous motorisé

    Il faut voir dans quel condition l’avion sera utilisé lors de son cycle de vie.
    Dans les prochaines années il n’y aura que des guerres asymétrique et les mission qui lui seront assigné seront principalement des mission de penetration dans un environnement avec pour seul menace une dca plus ou moins performante. Pour ce type de mission, une discrétion radar optimisée (on ne peut pas parler de furtivité) est exactement ce qu’il faut.

    Je pense qu’il répond bien au critère de conception qui ont été fournit à Lockheed (sauf au niveau du budget).
    après si la diplomatie US a réussie à le vendre en tant qu’avion de supériorité aerienne, le concepteur n’y ai pour rien.

    En tant que français je suis très content du rafale, je pense qu’il répond à tous les besoin de mon armée, et j’espère qu’il aura de nouveau succès à l’exportations, pourquoi pas au Canada?

    • Jan Vandekirk

      Pour le canon, ne pas oublier que celui du Rafale est un 30 mm, contre 25 pour le F-35.Ca fait une difference significative de puissance de feu, d’ou la possibilité d’avoir moins d’obus pour une meme puissance.

      Le F-35 est effectivement sous motorisé.Ce n’est pas seulement qu’il est plus lourd mais aussi, son fuselage est beaucoup plus gros, avec ses soutes internes et les concessions dues a la version verticale.Ses ailes sont trop petites.Aerodynamiquement il est loin des autres avions de chasse, meme des beaucoup plus vieux.

    • gwen

      Rectification : le typhoon c’est 180kN, le rafale 150kN, avec PC. Les 178kN du F35 c’est avec PC, évidemment

  • TristanGeoffroy

    La motorisation ne fait pas tout. Le rapport poids poussée est plus important. De plus, le rafale est un biréacteurs donc 150 avec postcombustion, il est aussi plus rapide de plus de 400km/h ;) Pour les obus du canon, certes dans la moyenne, mais faut-il encore pouvoir les tirer! ;) Cet avion est le plus gros gouffre financier militaire de l’histoire, tous engins et pays confondus. Cet ineptie est née de la puissance du lobby militaro-industriel post seconde guerre mondiale et aurait été « canné » bien plus tôt à une autre époque. Comme quoi les gouvernements ne contrôlent plus grand chose… Surtout leur dépenses reliées à des lobbys surpuissants et officiellement omnipotents dans nos démocraties modernes…

    • Gaston

      Parler de lobbys surpuissants et de démocratie dans la même phrase, est un oxymore. ;-)

      • TristanGeoffroy

        Notre société au complet est un énorme oxymore! Il est tellement plus simple de faire gober des couleuvres quand on les fait passer pour « une certaine » vérité… L’ère de l’information et du partage aura peut-être raison un jour de ce système vieillissant et officiellement caduque! ;)

  • Gaston

    Articles TRÈS intéressant à lire, merci.

    Votre article est la preuve de ce qui fait la force de Branchez-Vous, il y a des articles sur tout les sujets et tout le monde a de quoi à se mettre sous la dent, un site très complet et de haute qualité.

  • Davidmorel

    Moi, Je suis d’accord avec mes compatriotes frenchies pour le rafale. Seul avion moderne pouvant non seulement être construit en version navale, mais aussi être utilisé pour des missions de supériorité aérienne, bombardement en profondeur, attaques nucléaires ( j’ai peur), sur porte-avion on l’a dit. Il est opérationnelle immediatement, on connais ses coûts. De plus lors des appels d’offre il a été classé techniquement 1er devant ses concurrent peut être moins chère mais aussi moins polyvalents. Sans parler aussi de ses capacites d’emport carburant et munitions donc une excellente autonomie. Bref un avion qui a fait ses preuves en mission.

  • Dany40

    Cet article résume assez bien les critiques qui composent le « F-35 Bashing » que l’on observe sur internet depuis pas mal de temps ….
    Si le F-35 a connu de vrais soucis, c’est surtout dans le processus originel de développement et d’acquisition. La méthode de test par simulation informatique (Concurency) de ce programme incroyablement ambitieux a largement contribué à aggraver les surcoûts d’un programme déjà prévu pour être très cher.
    A ce niveau les choses ont été rectifiées et les relations entre Lockheed Martin et le Pentagone se sont normalisées.
    Pour parler des capacités de l’avion, je reste ébahi que l’on considère qu’il sera un échec …avant même que la mise en fonction opérationnelle n’est lieu. Il faut se rappeler que le F-35 est un programme hautement sensible et que, si les experts de tous poils sur internet peuvent trouver des bribes d’infos sur les difficultés de mise au point du programme, ils jugent l’avion sans connaitre ses vrais capacités opérationnelles qui sont bien évidemment classifiées et tenues secrètes.
    Mais il y a une arme, la logique, qui permet d’évaluer les critiques faites sur cet avion. Le meilleur exemple est le procès fait à la furtivité. On nous parle de senseurs IR et de radard AESA qui rendrait cette tehnique obsolète dans un avenir proche … J’y vois plusieurs incohérences :
    - Tout le monde parle de l’évolution des radars et senseurs … Qui parle de l’évolution et l’adaptation des capacités de furtivité par de nouvelles techniques.??? Personne car si cela existe c’est un domaine plus que sensible et secret … Alors que les radars et senseurs (qui ont quelques applications civiles) sont moins obscurs.
    - En parlant d’évolution des techniques : Northrop Grumann, l’entreprise qui a conçu les radars et systèmes de guerre électronique du F-35 est pionnière en matière de radar AESA. Elle en était à sa 5ème génération de ces radars quand le programme F-35 a été lancé … Peut on croire sérieusement que la Furtivité de ce nouvel avion n’a pas été éprouvée contre ces nouveaux radars parfaitement maitrisés par les américains ??
    - Qui peut croire qu’un programme militaire aussi important puisse se faire sans de multiples tests des capacités ??? Bien sûr les résultats de ces tests sont eux aussi classifiés pour la plupart … mais devant les critiques massives les responsables du F-35 ont souligné sans trop insisté que l’avion avait été testé en situation de combat réel face à des F-16 et que les résultats avaient été excellent …
    Je crois qu’il faut faire très attention car le F-35 est le premier programme de cette importance à être lancé à l’époque de la grande densité des ressources internet … et donc aux points de vue et commentaires plus ou moins documentés qui en découlent.
    Pour rappel, le F-16 à son époque mais aussi le F-22 avaient eux ausi essuyés de fortes critiques au moment de leur mise en projet … et même à leur mise en service. Et aujourd’hu il devient difficile de trouver quelqu’un remettant en cause leurs capacités …
    Le F-35 est un projet d’une ambition technologique incroyable … une révolution dans l’approche de la guerre aérienne à l’horizon 2025 qui obéit à la vision et aux plans des stratèges US. Peut être ont ils torts dans l’axe tactique qu’ils ont choisi pour cet avenir, mais l’avion F-35 lui sera très certainement un bon avion pour ce que ces personnes du Pentagone ont demandé de lui …

    • Franz

      « Tout le monde parle de l’évolution des radars et senseurs … Qui parle
      de l’évolution et l’adaptation des capacités de furtivité par de
      nouvelles techniques.? »
      Comment est-ce que la furtivité va évoluer? Jusqu’à présent, cette relative furtivité radar est possible grâce à des peintures extrêmement coûteuses et fragiles absorbant les ondes radars. Mais cela n’est valable que pour une longueur d’one principale. Bref, il suffit de changer de longueur d’onde pour les détecter (souvenez-vous des F-117 furtifs que l’on arrivait à détecter depuis la France alors qu’ils opéraient au-dessus du Kosovo). Ce fait est connu, et des radars terrestres sont déjà sur le point d’être produit permettant de les détecter. Il y a de fortes chances qu’avec un minimum de modif, les radares AESA soient capable d’utiliser une autre fréquence pour mieux les détecter.
      De plus, ces avions « furtifs » tel que le F-22 et le F-35 ont des réacteurs avec une signature IR et accoustique très importante. Avec l’OSF du Rafale (mais aussi des autres avions), il est possible de les détecter depuis une assez grande distance.

      La furtivité n’est qu’un mythe, et devrait le rester bien longtemps. La discrétion en revanche est possible dans une certaine limite, sans dégrader l’aérodynamique d’un avion.

      Le F-35 sera-t-il bon pour remplir le rôle qui lui est dévolu? Les missions demandant de la discrétion et une bonne capacité de guerre électronique, probablement, bien que cela soit presque impossible avec un seul pilote. En revanche, il est incapable de faire une interception correcte (vitesse trop faible, peu maniable), de l’appui au sol (soutes petites, canon en option, …), … bref, les missions de base.

  • Franz

    Par rapport au F-18 ou au Rafale (voir même par rapport au F-16 et au Mirage 2000), le F-35 est :
    _ il est plus lent
    _ va moins loin
    _ transporte moins d’armement
    _ a un facteur de charge moins élevé
    _ manoeuvre moins bien
    _ est plus lourd à vide
    _ est moins lourd à pleine charge (vraie par rapport au F-18 et au Rafale)
    _ a un rapport poids/poussé désaventageux
    _ coute beaucoup plus cher
    _ pas de version biplace
    _ une électronique très (trop) compliquée à développer. Apporte-t-il une réelle plus value avec une fusoin des données recherchée trop poussée

    Perso, je préfère avoir 3 Rafale que 2 F-35

  • MClement

    180 balles… Donc 2 secs de tirs continu. Pathétique !

  • Dany40

    Concernant la furtivité elle n’est pas une valeur absolue c’est sûr … mais l’avantage d’avoir une signature radar pus faible permet de voir l’autre en premier … c’est une notion majeure de combat aérien qui était vrai même avant la furtivité. La furtivité rend cet avantage plus net et décisif ..

    Concernant le combat BVR, l’efficacité des tirs missiles a nettement augmenté et on est plus du tout à 10% … Les utilisations du dernier AMRAAM ont un taux de destruction de 90% (9 kills en 10 tirs … donc une statistique se basant sur peu de tirs encore …). De plus il faut savoir que la létalité d’un tir missile dépend aussi beaucoup de la qualité du tir par le pilote (bien estimer et pouvoir appliquer l’angle, la distance et sa propre vitesse de vol au moment du tir) … Le F-35, par sa furtivité et sa « Situation Awareness » unique permet au pilote de choisir le moment de son attaque, de plus l’autonomisation de l’avion qui vient alléger le rôle du pilote va aussi lui fournir des infos pré-calculées pour un tir optimal. Ajoutez à cela qu’un nouveau modèle AMRAAM encore plus performant est en fin de mise au point et il y a de quoi reconsidérer le mythe du « corps à corps » dans le ciel …

    Pour les règles d’engagement vous ne regardez pas les éléments de façon globale … Imaginons qu’il s’agit de plusieurs T-50 en intrusion territoriale. A cause de leurs soumissions à des règles d’agilité extrêmes les T-50 sont bien moins performants que les F-35 en furtivité … Donnant à l’avion US l’avantage de voir sans être vu … A ce niveau 1 des avions F-35 vient faire l’identification visuelle et au passage il éclaire de ses senseurs les « bandits » … Grâce à la fusion de donnée et au MADL tous les autres F-35 obtiennent instantanément la même solution de tir que leur éclaireur sans avoir à s’approcher et en restant furtifs ( et ce même si eux sont hors de portée senseurs de l’ennemi … par exemple si le F-35 ne les cible efficacement qu’en IR donc à portée courte… son « lock » permet à tous les autres de tirer « en aveugle » et d’avoir leur lock)
    Donc à ce moment si l’ennemi devient agressif ses alertes de danger vont sonner de partout avant même qu’il est ciblé l’éclaireur efficacement et il sera bien occuper à sauver sa peau contre plusieurs missiles tirés de façon optimales plutôt qu’autre chose… Et là je ne parle même pas des drones qui seront les ailiers des F-35 et pourraient faire aussi ce job.
    Comme le disent très bien des pilotes, tenter de venir en Dogfight face à des avions BVR de ce type en escadrille relève de l’idiotie ou de l’inconscience ….

    • Pierre

      Bonjour,

      Je crois qu’effectivement on n’est pas d’accord ! ;) Mais c’est bien pour faire un débat !

      La furtivité n’existant pas, je vais employer le terme « discrétion ». Cette dernière repose sur un certains nombres de facteurs (éco radar, thermique, sonor,…). Effectivement le F35 est pour l’instant peu visible aux radars. Mais toutes nations dotées de satellites efficaces peuvent facilement détecter les F-35 grâce aux thermiques. C’est le même principe que pour détecter un tir de missile longue distance.

      Les nouveaux appareils peuvent donc connaitre en temps réel la position de chaque avions dans le ciel (ennemis ou amis) grâce aux infos lui parvenant de capteurs étrangers à l’avion (fusion de donné, comme vous l’expliquez très bien). Si on reprend l’exemple russe, le T-50 est capable de la faire. Les autorités russes disent que c’est aussi le cas pour le SU-35 et le SU-30, mais beaucoup en doute. Idem pour les chinois qui parlent beaucoup, mais qui n’ont pour l’instant rien démontré. Any way, dans 10 ou 15 ans une petite dizaine de puissances auront les moyens de détecter les F35, que ce soit par radar ou par satellite. Malheureusement pour les américains, les Chinois et les Russes en font ou en feront partie. Je suis totalement d’accord avec vous que c’est plus facile d’engager un combat aérien en étant le chasseur que le chassé. Mais dans un avenir très proche, l’avantage du F-35 tombera. Si son seul atout tombe, ce chasseur ce fera tirer comme un pigeon.

      J’ajoute que si le pilote a raison et que cet avion est aussi peu maniable, il risque de gros soucis quand il aura un missile infrarouge dans ces 6 heures. Les leurres thermiques ne sont pas la panacée, surtout avec la chaleur dégagée par le moteur de F135 de Pratt. Ces performances pures sont exceptionnelles et le classe au-dessus de tous ces rivaux dans la plus part des domaines. Cela a un prix : il est chaud, très chaud. Combien, personne ne le sait, mais les principes de la thermodynamique sont les même pour tout le monde : c’est l’avion le plus détectable à la chaleur. Surtout que contrairement aux Soukhoi et au Rafale, la tuyère n’est pas protégée (discrétion radar oblige), ce qui le rend encore plus visible thermiquement parlant.

      Concernant le taux de shoot inférieur à 10%, je parle des shoots longues distances (>40NM, soit environ 75km). Vous parlez des NEZ (No Escape Zone), inférieur à 20km dans le cas du AMRAAM utilisé en condition optimale. A cette distance le F35 sera déjà repéré abattu. Je rappelle quand même que la seule utilisation opérationnelle de ce missile date de la guerre du Kosovo et a eu un taux inférieur à 50% sur des Mig-29. Ça ne veut pas dire grand-chose puisque que l’on ne connait pas les données d’engagement (vitesse relative, angle de tir, distance, condition de visibilité radar,…). De plus avions et missile ont tous les deux biens progressé. Toujours est-il que l’on est loin des chiffres avancés en simulation, et c’est bien normal.

      Votre phrase sur le mythe « du corps à corps » me fait sourire et repenser à la guerre de Corée et au F-4 Phantom. Il avait été conçu sans canon, vu que les généraux pensaient que le dogfight appartenait au passé. Inutile de dire qu’il a été rajouté rapidement… Ça n’a pas empêché le Phantom d’être un excellent avion. Je crains que la modification soit autrement plus lourde avec les F35. La seule vraie preuve de l’efficacité des tirs longues distances vient de la guerre de Malouines, mais c’était dans le domaine des tirs air-mer (missile Exocet).

      La simulation décrite est un peu sur réaliste. La règle n1 est de ne pas sous-estimer l’ennemi. Comme nous l’avons vu plus haut, il connait déjà la position des F35 via le thermique. De plus laisser partir un F35 seul en éclaireur est une idée pour le moins original. Il va se faire tailler en pièce. Un seul chasseur ennemi qui décroche et le F35 est perdu. De plus, les missiles infrarouges ne sont pas réellement capables de différentier les spots. Les risques de friendly fire sont énormes. Quant aux drones, ils
      sont incapables de voler à ces vitesses-là.

      On revient au standard. Pour faire une interception aérienne, il faut un avion de supériorité aérienne, tout simplement. Les USA ont le F-22, les Anglais le Typhoon. Les Canadiens n’ont pas cette chance. Il leur faut donc un vrai avion multi rôle, ce que n’est pas le F35. Ce n’est pas une critique, c’est juste normal vu il n’a pas été conçu pour.

      Bref, il me parait surréaliste de construire un avion qui a un seul avantage. Dans 10 ans cet avantage aura disparu, alors que ça duré de vie devrait être de 50 ans… Pourquoi mettre tous ces œufs dans le même panier ? Un saut technologique et les pilotes partiront vers une mort certaine :(

      • Dany40

        Je suis toujours surpris des raisons qui font extrapoler la fin de la pertinence de la furttivité. Je vais répondre point par point :
        - Les satellites : Croire que depuis l’espace on pourra détecter et cibler des avions de combat dans peu de temps me paraît très optimistes … Rien ne permet de le penser ! Russie, USA et Chine qui sont en pointe sur les satellites et la guerre spatiale investissent encore aujourd’hui massivement dans le furtif … A l’évidence ils ne croient pas du tout à cette possibilité … A mon avis cette capacité sera possible au mieux dans plus de 30 ans ( et encore …) . Restera à voir alors qui aura la « supériorité spatiale  » , vu les performances du X1B je crois qu’il faut méfier de toute possibilité de gêner les USA par l’espace ..

        - les senseurs IR : voilà une technologie novatrice mais dont on oublie les limites … Le IR est performant à courte portée et est sensible à la météo , avant de détecter un avion en IR il faudra s’approcher assez dans sa détection efficace radar. Concernant le F-35 la médiatisation orientée fait passer des infos à l’as : son moteur monstrueusement puissant est doté de 2 technologies de réduction des émissions IR … Donc cette faiblesse est à relativiser …
        -Radars AESA : ces nouveaux radars sont aussi leurs limites mais surtout les USA sont pionniers dans ces radars… Raytheon est en pointe à ce niveau et c’est justement l’entreprise dotant le F-35 de ses systèmes radar et guerre électronique … Difficile de croire qu’ils soient surpris par les AESA.
        - le mythe dogfight et Viêt Nam : oui il y a un retour au canon et à une éducation des pilotes revenant à ce domaine … Car le dogfight a été en effet une composante du conflit … Par contre, il n’a pas du tout était décisif , la grande majorité des pertes d’avion l’ont été par missile (air-air et sol-air) … La comparaison avec aujourd’hui est tout de même limite car les capacités missiles ont massivement évoluées depuis … D’ailleurs j’encourage a lire les enseignements tactiques que l’armée US a tiré de ce conflit : les conclusions mènent tout droit vers le F-35 !!!

  • Aziz Ajengui

    bonjour à tous
    pour information le rafale n’est pas du tout moins performant que le F35 loin de la
    Par exemple le rafale a par exemple gagné en dog fight contre le F22 il y a quelques années (video disponible sur internet)
    Le rafale au standard F3 sera désormais équipé d’un radar RBE 2 de 5eme génération (140km de portée) associé à un missile Meteor qui entrairera en service en 2018 et qui sera capable de vaincre les chasseurs furtifs de 5eme génération
    et en bonus le rafale possède des capacités omniroles excellente (un chasseur peut simultanément réaliser de la défense aérienne, de la frappe, de la reconnaissance, …)

  • Dany40

    Ce qui m’ennuie c’est qu’on considère tout ce qui est dit de positif sur le F-35 comme étant de la communication … donc on s’appuie sur les avis de personnes n’ayant aucun contact avec l’avion et disposant d’informations parcellaires pour se faire des avis …et on refuse ce que disent les personnes au contact de l’avion et ayant des infos plus complètes …. L’USMC ne travaille pas pour Lockheed Martin, les militaires ont leurs propres objectifs quand ils ont un nouveau matériel en test… et particulièrement avoir une bonne chance de rentrer vivant . Plus de 500 pilotes ont des heures de vol sur F-35 y compris des personnes de nations européennes …. leur avis sur le F-35 est très différent de ce que les « amateurs éclairés » pensent savoir …
    Étrangement les principaux experts militaires de la planète ont soit validé le F-35 pour leur pays (pour les USA et les acheteurs) soit validé la construction d’un concurrent au F-35 devant avoir des capacités furtive proches de cet avion (Russie, Chine, Inde …)
    Très officiellement les tests en situation réelle du F-35 donnent d’excellents résultats, que ce soit en combat aérien ( le F-35 a dominé sans souci un combat air air à 4 avion contre 9 bandits) ou en attaque au sol (ou le F-35 à réussi des pénétrations de zone et frappes sans être menacé dans des scénarios ou A-331 et F-16 ont été descendus)

    Pour la furtivité je le répète … oui tout le monde est détectable à une certaine portée mais les furtifs sont détectables nettement plus tard que les autres … et quand le furtif en question est optimisé pour être dangereux à longue portée on devrait pouvoir y voir une logique !!! Justement il s’agit d’éliminer les menaces avant qu’elles vous voient … Tout cela se tient parfaitement.

    Pour les retombées économiques et l’achat du F-35 hors USA … là je suis d’accord ce n’est pas une question d’économie (il y aura des petits gains mais bon …). L’idée est simple : TOUTES les nations alliées aux USA sont 100% dépendante de l’Oncle Sam pour leur sécurité face aux menaces majeures (Russie, Chine …). L’Europe ne fait pas exception après la débandade générale face aux actions russes sur le territoire européen même !! Toutes les nations d’Europe ont demandé l’aide de l’OTAN (donc les USA) face à la crise de Crimée puis d’Ukraine …. et c’est normal car ces nations ont des budgets militaires ridicules qui pénalisent leurs capacités d’action.
    De là la réponse US est claire … Pour agir nous préférons travailler en collaboration avec des forces utilisant les mêmes procédures et mêmes matériels que nous… car nous exigeons que les nations que nous aidons apportent une aide militaire notable à notre action dans leur région … Ce qui signifie de façon moins diplomatique : « Si vous n’avez pas de F-35 vous vous débrouillerez sans nous … » . Au risque de décevoir … à la fin de la danse tous les alliés des USA auront des F-35 (les contrats sont déjà presque tous annoncés à ce jour de toute façon)… croire à autre chose çà pour le coup c’est de la naïveté ….

    Concernant la longue distance et les drones …. c’est encore voir les choses de façon isolées alors qu’elles sont toutes liées. Le F-35 est au centre d’une stratégie et d’un système tactique qui se construit. Dans ce système, pour faire simple, on a besoin du F-35 car la sécurité des liaisons de donnée sera un enjeu disputé. L’avantage du F-35 est d’être une plate-forme donneuse d’ordre aux drones par un réseau de donnée courte portée et orientable (donc pouvant être intercepté uniquement à courte portée … je reparle de l’idée de grosse capacité d’attaque à longue portée ??). De plus le F-35 pourra effectuer des frappes et assurer la supériorité aérienne (et oui à ce jour les drones sont pas bons en combat aérien …)

    Enfin … concernant les satellite permettant de détecter des avions militaires en approche offensive ….à ma connaissance les satellites pourraient bientôt servir de  » tours de contrôles » grace à des signaux fournis par les avions de ligne, mais faire une surveillance ciblée par unique données visuelles sans intervention humaine et obtenir une alerte de suivi sur un avion ne cherchant pas à être vu … là je connais pas (et je parle pas du fait de la cibler …). Si cela existe je veux bien des infos dessus ….

    • Pierre

      Bon, on ne se mettra pas d’accord.

      L’argument consistant à dire que l’armée US ne travaille pas pour LM est complètement biaisé. L’armée est une institution publique, donc par définition politique. Les politiques ont investi dans ce projet pour des raisons de lobby et se sont fait avoir (pas personnellement, vu qu’ils s’en sont mis plein les poches, mais en tout cas ils ont fait perdre des milliards à leur pays). Ces politiques font donc tout pour se couvrir, en minimisant les problèmes pourtant risibles de l’avion. L’armée est obligée de dire que l’avion est bon, même s’il est très mauvais, c’est un fait. J’ajoute que stratégiquement, ils seraient pas bien avisé d’avertir d’éventuels ennemis de leur faiblesse. L’armée et LM sont donc dans le même camps. D’où: « Très officiellement les tests en situation réelle du F-35 donnent d’excellents résultats ». Officieusement, aucun pilote n’est satisfait de l’appareil. Je n’ai jamais lu sur un blog/forum de pilotes prétendant que le F35 était meilleur que son précédent avion. Par contre, les rapports comme celui du dogfight avec le F16 sont légions.

      Les tests que font les pilotes restent dans le domaine de vol de l’avion lui même très limité par LM. Les conditions opérationnelles ne sont tenues que si une usine de LM est disponible à deux pas du porte avion. Et encore, lors de ces tests, malgré des équipes démultipliés et un nombre de pièces de rechange incroyables, moins de 50% des avions ont été disponible. Un échec, reconnu par les gradés américains.

      Pour l’Europe et la Russie, je pense que l’Europe a bien réagit. L’Ukraine ne fait pas parti de l’OTAN ni de l’Union, les pays n’ont aucune base légale pour envoyer des troupes. Surtout que deux paramètres rentrent en ligne de compte: officiellement ce n’est pas l’armée russe qui se bat, mais des volontaires russes. Le second point est que la Russie utilise son véto aux Nations Unis. Les sanctions économiques sont donc la bonne solution, et l’économie russe s’écrase à grande vitesse vu que le pétrole descend aussi. Je connais très bien la Russie et l’Ukraine. Si vous voulez connaitre la vraie histoire, je vous conseille de ne pas vous informer sur CNN ou Fox News, ce serait comme regarder la TV national russe.

      Je note que la France c’est parfaitement débrouillé au Mali, sans vrai aide de la part des US (sauf les ravitailleurs). Les rafles ont déjà appontés sur des portes avions US et des F18 ont déjà appontés sur le porte avion français. De plus le Rafale supporte parfaitement les munitions US (puisque l’armée de l’Air française n’utilise presque que des bombes américaine).

      Quant à l’argument que les US n’aiderait pas un pays de l’OTAN sous prétexte qu’il n’achète pas américain… Vous imaginez une seconde les US n’aidant pas le Canada face à la Russie parce qu’il a acheté des Rafales? Surtout que le Rafales est bien meilleurs que tous chasseurs américains, F22 excepté (et encore)…

      Mais j’adore votre argument car il correspond exactement à ce que je dis: les nations qui ont acheté ces avions ne l’ont pas fait pour l’appareil, mais pour les US. Le F35 est mauvais et hors de prix tout le monde le sait. Je suis ravi que nous soyons d’accord sur ce point.

      Si je poursuis votre argumentaire, vous décrivez une situation dans l’avant dernier paragraphe. Petite question: pourquoi le F35 doit être un avion et pas un drone? Si je vous lis, le seul avantage du F35 est la connexion sécurisée. Vous pensez vraiment qu’un drone piloté au sol ne pourrait pas avoir ces systèmes? Idem pour la vitesse.
      Ensuite, je lis « De plus le F-35 pourra effectuer des frappes et assurer la supériorité aérienne ». Effectuer des frappes, tout avions peut le faire. Dans le pire des cas, si la zone est très protégée, on tire un missile mer-terre. Pas de soucis. Les US peuvent même sortir le B2. Pour la supériorité aérienne, à part lutter contre des avions de l’époque de la guerre du Vietnam, cet avion est juste ridicule. Mais une fois de plus, c’est normal car ce n’est pas sont rôle. Pour pouvoir utiliser cet avion, il faut que d’autres avions aient déjà nettoyé la zone.

      Quand aux satellites, ont en a déjà assez parlé. Je note juste deux points. Ce ne sont pas des inspections visuelles, mais thermique. L’ordinateur traite beaucoup mieux ces données que l’humain. Deuxièmement, je ne savais pas que les satellites allaient suivre les avions de ligne. Etes vous sûr de ne pas confondre radar primaire et secondaire? De toute façon si c’est le cas, voici votre preuve. Un moteur d’avion civil est bien moins chaud qu’un moteur F135. Je ne vous rappellerai pas non plus le mode de détection des tire de missiles longue portée.

      Je ne suis pas un « pro-rafale ». L’Eurofighter est bien aussi, bien que sa duré de vie s’annonce beaucoup plus réduite. Cependant il est beaucoup plus proche des besoin du Canada que le F35. Entre les deux je préfère le Rafale, vrai multirole.

      Ce sera mon dernier commentaire car de toute façon on ne se mettra pas d’accord. Le point que je ne comprends pas est pourquoi tant d’acharnement? Vous savez que cet avion est une très mauvaise solution pour le Canada (que ce soit militaire ou économique). Travaillez vous (vous ou un de vos proches) sur ce programme (de près ou de loin)?

      Au plaisir

      • Dany40

        Je ne travaille pas pour LM non … mais je m’acharne car il y a une
        folie aveugle de critiques excessives sur cet avion dans la sphère
        internet.
        Mauvaise solution pour le Canada ?? qu’elle est la bonne
        alors ?? Modernisé des avions comme le F-16, sachant que ces
        modernisations ne pourront jamais les rendre comparables aux 5eme Gen et
        que les coûts de maintien de cette flotte « sous efficace » sera lui
        aussi énorme …
        Le F-35 est un avion polyvalent, il est donc moins
        performant qu’un avion spécialisé dans un domaine précis … par contre
        le F-35 est capable d’assurer une opération seul du début à la fin, et
        il aura l’avantage du nombre (2400 avions pour les USA).
        Pour les autres pays pourquoi le F-35 ? : Parce qu’il est parfait pour les 2 types de conflits à venir :
        -
        Guerre asymétrique ou contre une petite nation : Le F-35 du pays en
        question aura la supériorité aérienne face à une potentielle force
        aérienne et ses capacités de senseurs et furtivité lui permettent
        d’effectuer les frappes avec bien plus de sécurité … En bonus, si les
        USA participent au conflit, leurs F-35 pourront agir avec une
        coordination opérationnelle totale avec ceux de leur alliés.
        - Guerre
        contre Chine ou Russie : Aucune nation à part les USA ne peut envisager
        de combat face à ces puissances … mais chaque nation ayant le F-35
        pourra intégrer ses forces aux forces US, augmentant la capacité en
        terme de nombre des avions sur place … et avec la coordination
        exceptionnelle des F-35 entre eux.

        Votre question sur les drones
        est pertinente … pourquoi pas en faire un drone ?? La réponse est
        encore une fois le contexte opérationnel (qui en face avec quelles
        capacités) : Les liaisons de données seront l’outil de supériorité
        militaire majeure de la guerre de 5eme génération. Et donc leur sécurité
        est hautement stratégique. L’utilisation d’un drone c’est l’avenir mais
        il faut pouvoir lui transmettre ses ordres de façon sûre sans
        interception ou piratage. Pour cette raison, et pour avoir un humain
        toujours présent sur la zone de combat pour contrôler les machines, le
        F-35 est au cœur de la stratégie de la nouvelle guerre. En effet, depuis
        le cœur du combat et grâce à sa liaison MADL furtive, le F-35 sera un
        donneur d’ordre « local » pouvant contrôler les drones à portée courte …
        éliminant toute possibilité d’interception et de piratage du la
        communication par l’ennemi. De plus, le pilote pourra jauger la
        situation en temps réel et modifier les ordres de drones déployés. Et
        tout cela en restant difficile à détecter à portée longue …et en
        restant la plate-forme de tir la plus efficace à longue portée de tous
        les avions existants.

        Enfin, concernant la pression des USA sur
        leurs alliés comme le Canada … je suis en devoir de vous indiquez que
        cette pression existe bel et bien. Elle ne se présente pas comme un
        chantage basique, la diplomatie est plus complexe que çà … mais
        lorsque le pays qui est votre seul garant de sécurité face aux menaces
        majeures vous explique qu’il ne pourra pas maintenir cette protection
        efficacement si ses alliés ne se dotent pas d’équipement identiques aux
        siens … permettant d’intégrer ainsi avec grande performance les forces
        alliés dans une force globale … et bien la réflexion est vite réglée
        chez les décideurs. Car si le Canada achète le Rafale, quelle garantie
        de sécurité nationale ou de soutien cela comprend ?? Comment travailler
        en se mettant « à part » dans des coalitions dont les pays majeurs auront
        tous des F-35 ?? C’est du simple pragmatisme, surtout que le F-35
        contient aussi la promesse de maintenir l’aviation du pays dans le
        normes technologiques les plus avancées de la planète … Même modernisé
        le Rafale reste un 4eme Gen, il fourni moins de promesses pour le
        futur.

      • David

        Pour info et parenthèse pour la Géorgie :

        En 2008, suite à la mise au pouvoir de l’ancien président Saakashvili en Géorgie par les Etats-unis (encore) et par Bush à l’époque, Saakashvili a décidé d’utiliser la force et d’envoyer son armée en Ossétie du Sud, Etat que la Géorgie refuse de reconnaitre et ainsi que ses sponsors les Etats-Unis et leurs toutous pays vassaux zéropéens.

        Une semaine avant cette agression Géorgienne, les États-Unis ont envoyés en Géorgie, des experts, officier militaires pour aider et guider tactiquement, stratégiquement et militairement où frapper l’Ossétie du Sud etc.comme par hasard.

        Une semaine avant, Israël a également livré à la Géorgie des chars de combat de types Merkava. Comme par hasard encore.

        Et encore comme par hasard, ils ont décidé d’envahir l’Ossétie du sud durant les JO de Pékin, pour que leur petite attaque passe inaperçue quand plus de 4 milliards de personnes avaient les yeux tournés vers la Chine devant leur télépoubelles.

        Cette agression Géorgienne de 2008 en Ossétie du sud, a tué des citoyens Ossètes, pour votre information et inculture, Messieurs les experts en armement et géopolitique made in BFM, Ouech Ouech ;)

        Cette agression causa également la mort de citoyens Russes, car pour votre information sur le sujet encore et toujours et vous n’êtes pas le seul, les citoyens Ossètes ont aussi des passeports de la Fédération de Russie et sont donc aussi des citoyens Russes.

        L’armée Géorgienne attaqua également, une base militaire Russe en Ossétie Du Sud, base militaire Russes de casques bleus mandatés par l’ONU depuis de très très nombreuses années et justement éviter que les Ossètes se fassent massacrer par un pays qui refuse de les reconnaitre, entre autre la Géorgie de Saakashvili.

        Donc Poutine a très bien réagit, réaction naturelle, justifiée, légitime, intervention de l’armée Russe en Géorgie suite à cette honteuse agression et morts Ossètes Russes civiles et militaires de tués avec le soutiens des États-Unis maitres pour la Géorgie en coulisses.

        En 2012, Saakashvili fut reconnu par la communauté internationale de coupable pour génocide et crime de guerre commis en 2008 en Ossétie du sud. Suite à ça, d’ailleurs, il a été déchu de sa présidence et le peuple Géorgien n’en veut plus, on les comprends,vous aussi ;)

        Aujourd’hui pour votre information les « experts » atlantistes, Saakashvili a abandonné sa citoyenneté Géorgienne ;) pour devenir Ukrainien et travailler pour les néo nazis de Kiev en étant récemment devenu ambassadeur d’Odessa, histoire que ce tueur sadique puisse tuer des gens comme il aime tant le faire.

        Quand à la Crimée, elle a toujours été Russe, culturellement, historiquement, religieusement, militairement.

        Et
        les gens sur place, se sont toujours considérés comme des Russes
        d’ailleurs plutôt qu’Ukrainiens. 97% d’entre eux ont dit oui pour
        quitter l’Ukraine. C’est beau la démocratie.

        De plus, la Russie
        payait des millions pour avoir sa marine nationale dans le port de
        Sébastopol. Que l’Ukraine a signée en 1999 un contrat autorisant la
        Russie si besoin à déployer en Crimée et quand elle le veut, une
        centaine de blindés, un certains nombres de chars, des dizaines de
        milliers de soldats et Poutine a parfaitement respecté ce contrat, il
        n’y en a envoyé que la moitié du contingent maximum fixé par cet accord
        signé avec l’Ukraine donc aucune invasion. Et puis les gens, y étaient
        en plus favorables.

        Sinon, j’ai des proches en Russie, Ukraine entre autre et aussi précisément dans le Donbass.

        On pourra parler du putsh illégal des Occidentaux à Kiev renversant un président démocratiquement élu car le « vilain pas beau méchant » Yanukovitch a dit non à l’accord d’association Zéropéen, oh li vilain malou, préférant de s’associer avec la Russie ce qui ne plait pas à l’ouest alors hop un autre coup d’état puis bon si on peut massacrer des milliers de civils dans le Donbass accompagné de bataillons Ukrainiens néo nazis connus de tous comme azov, aidar, dnipropetovsk alors pourquoi pas, non ? Tuer des Ukrainiens Russophones hommes, femmes enfants pour toucher la Russie et les Russes, ça oui, on peut.

  • Louis Levac

    les drones vont remplacer ses jouet

  • Yves lebrun

    Voilà l’Arme
    Standard de WW3 24*200*Mach5*350kt = 1.680.000Kt@300km J

    15kt 250.000 morts
    à terme… 112.000 fois 250.000 =28.000.000.000 de morts… 28 milliards…

    A distiller 3 fois
    sur 1000km… en suite… On Tire d’un Coup… J ou deux…

    24*400*Mach2.5*120Kt
    = 1.152.000Kt@2500km J

    Vitesse/Conso /3 Charge /3 donne /1.1 Carbu *2…meilleurs moteurs
    donne pour 2400kg une Portée de 2500km

    15kt 250.000 morts
    à terme… 76800 fois 250.000 =19.200.000.000 de morts… 19milliards…

    Total des Morts à
    T+45 ou au pire60 ?…. 47.000.000.000 de morts… diviser par 100…
    470.000.000 de morts…

    Si à T0… 1 missile
    sur 100 passe… Game Over… J à relativiser Tu-22 = 12000 pas 40000kg missile…ne change
    RIEN à l’affaire ! J

    Et même pas besoin
    d’ICBM… mais c’est plus marrant avec… J Et je ne parle même pas des
    Typhoon et autres… J

    Baisé par une arme
    de la … Guerre Froide… 30 ans d’âge…. J

    Yves Lebrun.

    Kh-15 amélioré du
    Vrai Dieu ! J

    Déjà les V-1… mais
    là… un Missile de 1.78m de Long à Mach 5…. J

    Mach
    5.0

    (plongeon
    final) et alor…s Seul le Run Final Compte…Comparable aux V-2 en beaucoup plus
    petit et plus puissant… il arrivait 5* plus vite que SON Son ! J

    Tu-22 ?
    I passe hein y passe ! J

    Tupolev Tu-22M