The Legend of Zelda : Tri Force Heroes

Critique

Exclusif

Une aventure multijoueur hors de l’ordinaire…

Alors que nous avons eu droit à deux jeux rematricés et une aventure inédite de The Legend of Zelda sur 3DS, une nouvelle itération s’ajoute à la vaste librairie de cette incontournable série, The Legend of Zelda : Tri Force Heroes.

Cette fois, celle-ci nous fera expérimenter un titre consacré principalement au multijoueur. Armés de notre courage et appuyés de deux confrères, nous devrons explorer une panoplie de donjons et y affronter de nombreux danger.

Scénario

La princesse étant condamnée à l’apparence d’un plongeur en haute mer, cet ensemble des plus démodés jette la honte sur la pauvre fille qui est ridiculisée au royaume du bon goût, car bien entendu, aucun citoyen ne peut être mal habillé au sein de cette ville.

À l’inverse des histoires épiques de Twilight Princess, Majora’s Mask et A Link Between Worlds, le scénario de Tri Force Heroes nous mène dans un univers aux élans humoristiques. Dès les premières minutes de jeu, on nous présente la princesse Mousseline du château d’Estoffe prise au piège par un grand maléfice. Celui-ci la condamne à porter un horrible costume moulant lui donnant l’apparence d’un plongeur en haute mer. Cet ensemble des plus démodés jette la honte sur la pauvre fille qui est ridiculisée au royaume du bon goût, car bien entendu, aucun citoyen ne peut être mal habillé au sein de cette ville.

Son père, le souverain, s’en remet alors aux héros du monde pour retrouver la sorcière et la menacer à rompre ce mauvais sort. Nous joignant à ses forces, nous allons parcourir plus de huit contrées maléfiques pour retourner la gloire du style à la jeune princesse. 

Jouabilité

Contrairement aux autres jeux de la série, il ne s’agit plus de passer du temps à explorer les alentours. Nous serons contraints à la cour du château et son lobby. Pour les habitués, il faudra oublier l’inventaire et les missions secondaires, car les activités de la région se résument principalement à une boutique pour changer nos costumes de héros, un comptoir où l’on peut remporter chaque jour un nouvel objet lors de l’ouverture d’un coffre et une place du marché où nous pourrons récupérer certains articles pour compléter notre collection d’items. De plus, en cours de partie, nous pouvons nous prendre pour un photographe et partager nos clichés en accédant à la galerie Miiverse. 

zeldatriforceheroes06zeldatriforceheroes04

Une fois à l’intérieur du château, nous aurons la possibilité de choisir entre deux couloirs menant aux contrées maudites : le multijoueur à trois en local ou en ligne, et le mode solo nous laissant contrôler trois pantins. Enfin, un troisième passage nous présente une arène dans laquelle nous pourrons effectuer des duels ou des combats à plusieurs. C’est ici que le changement de costume prend réellement son sens puisque chacun d’entre eux nous confère des pouvoirs forts différents.  

L’option solitaire s’avère laborieuse et fort ennuyeuse. Il suffit de contrôler à tour de rôle les trois pantins pour évoluer au sein de la contrée. Lorsqu’un des personnages est inactif, il a l’avantage d’être invulnérable, mais j’avais l’impression de poursuivre une aventure dans laquelle les développeurs ont été forcés d’ajouter un mode solo plutôt inutile.

J’avais l’impression de poursuivre une aventure dans laquelle les développeurs ont été forcés d’ajouter un mode solo plutôt inutile.

Au moins, le choix coopératif est venu rapidement me reconquérir. Il nous faut toutefois beaucoup de coordination et de direction, car tout au long du donjon nous partageons la même jauge de vie. Ce «handicap» plus stressant augmente notre désir de prospérer et synchroniser nos efforts.

D’ailleurs, le fait de combattre et d’élucider les mystères à l’unisson rend le jeu bien plus amusant et étonnamment bien fluide. Tri Force Heroes est conçu entièrement pour le multijoueur et est fort réussi sur cet aspect.

De plus, même s’il est impossible de communiquer de vive voix, nous pourrons sélectionner des icônes de gestuelles pour être compris par nos compatriotes. Par exemple : demander de nous rejoindre, se féliciter avec des pompons de meneuse de claque ou indiquer de monter sur nos épaules pour créer un totem. Malgré le peu de choix, nous pouvons facilement expliquer les étapes à suivre pour compléter le tableau. 

zeldatriforceheroes01zeldatriforceheroes09

Il est essentiel d’être vigilant en début de partie, car puisque ce jeu est dépourvu d’inventaire, nous avons simplement droit à une seule arme secondaire, telle que les flèches, boomerang et bombes. Celle-ci nous accompagnera tout au long des quatre niveaux du donjon. 

Ambiance

Ayant mis de côté plusieurs éléments classiques de la licence, le côté esthétique et l’univers musical de Tri Force Heroes sont les seules composantes respectant l’essence de ces prédécesseurs. Les effets sonores et la musique sont fort intéressants et soutiennent l’action pour chaque moment de l’aventure. 

Conclusion

Enfin, The Legend of Zelda : Tri Force Heroes est un excellent titre. Nous n’y retrouverons pas l’histoire épique et le monde à explorer rempli de surprise des itérations précédentes, mais celui-ci réussit tout de même à nous convaincre que cette licence peut offrir une saga coopérative enivrante.

Le titre n’est pas conçu pour les solitaires, il faut vouloir profiter de l’aventure avec d’autres joueurs pour un maximum de plaisir. Tri Force Heroes est extrêmement bien construit et la complicité qui se crée avec nos acolytes en ligne ou local mène l’opus vers une dimension différente fort divertissante.

Évaluation

Verdict

The Legend of Zelda : Tri Force Heroes est extrêmement bien construit et la complicité qui se crée avec nos acolytes en ligne ou local mène l’opus vers une dimension différente fort divertissante.

Note finale : 3.5
Critères
Scénario
2
Jouabilité
4.5
Design
4
Ambiance
4

Points forts

  • La coopération
  • Variété des costumes et niveaux
  • Les arènes pour des duels
  • Défis des donjons

Points faibles

  • Aucune exploration
  • Scénario ordinaire
  • Un seul fichier pour sauvegarder
  • Pas de mode duo (1 ou 3 joueurs)